HOCKEY-SUR-GLACE : Les Gothiques rechutent

0
56

Les Gothiques rechutent

Pourtant sur une série encourageante, les Gothiques se sont inclinés à Nice, et ne se rassurent pas vraiment avant de recevoir Bordeaux, mardi soir.

Premier tiers cauchemardesque

Les premières opportunités sont Amiénoises, avec deux tentatives de Romand (3′), mais les Gothiques goûtent rapidement au froid réalisme niçois. L’ancien d’Amiens, Rémi Thomas, dévie un tir de Scolari et ouvre le score (1-0, 4’04). A peine le temps de souffler que Hreorcak profite d’une incompréhension pour défier Buysse et doubler la mise, en deux temps (2-0, 5’29).

Les Gothiques, qui ne sont pourtant pas dominés, se retrouvent déjà menés de deux buts. Et si Kuralt parvient à nettoyer la lucarne de Khoroshun pour relancer les siens (2-1, 11’58), Thomas redonne deux buts d’avance à Nice, pratiquement dans la foulée (3-1, 13’49).

Amiens se montre dangereux

Mal en point, Amiens parvient toutefois à se relever en début de deuxième période. West dévie juste au-dessus de la cage une passe de Narbonne (23′), puis Laakkonen force Khoroshun à un très bel arrêt (24′). Les efforts Gothiques finissent par payer grâce à Matima, au rebond d’un tir de Trabucco, qui réduit l’écart (3-2, 24’58).

Le match se ferme petit à petit, et il faut un gros sacrifice de Narbonne, qui contre un tir de Belisle pour empêcher Nice de reprendre son avantage. Le capitaine Amiénois, touché en haut de la cuisse, sort de la glace pour plusieurs minutes et ne voit pas les siens prendre de plus en plus l’ascendant. Kuralt force alors Khoroshun à un très bel arrêt (15′), avant de voir le match basculer.

Nice obtient une double supériorité pendant une minute, Hreorcak force Buysse à un bel arrêt (37′). A une minute de la fin de la période, Vrielynck profite d’une mésentente entre Guillemain et Karmeniemi pour se faufiler entre les défenseurs et marquer (4-2, 38’54). Alors que la période touche à son terme, Narbonne et Kuralt sont envoyés au cachot, offrant deux minutes de double supériorité aux Azuréens.

Les Gothiques n’ont jamais lâché

Avec deux minutes de jeu à cinq contre trois, Nice finit, logiquement, par creuser l’écart. Vrielynck, dans le slot, trompe Buysse et donne trois buts d’avance aux Aigles (5-2, 41’28). L’écart est large, mais les Amiénois ne lâchent pourtant pas, Laakkonen (44′), puis Giroux (45′) ratant le cadre de peu, en supériorité.

Malgré l’énergie du désespoir, Amiens ne parvient toutefois pas à mettre à mal des Niçois qui parviennent à contrôler sereinement la fin de rencontre. Giroux pense donner un ultime espoir aux Gothiques à deux minutes du terme, en trompant Khoroshun (5-3, 58’00), Amiens n’arrivera pas à se procurer de nouvelles opportunités pour revenir au score.

Les joueurs de Mario Richer s’inclinent une nouvelle fois hors de ses bases et devront se relever contre Bordeaux, mardi soir, pour ne pas voir le Top 4 s’éloigner de plus en plus.

Adrien ROCHER




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.