FOOTBALL : Réveil espéré pour l’Amiens SC

Après deux prestations loin d’être abouties contre Marseille et à Caen, l’Amiens SC se doit de réagir et surtout de prendre des points à l’occasion de la réception du Lille de Marcelo Bielsa. Il est temps de muscler son jeu.

Un adversaire revanchard

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ces deux équipes n’abordent pas ce match dans les meilleures conditions possibles. En position de barragiste et incapable de s’imposer depuis son succès inaugural contre Nantes, Lille sombrerait définitivement dans la crise en cas de nouveau revers. Pour les Amiénois, en panne d’inspiration offensive, l’idée est de stopper l’hémorragie avant de vivre une deuxième trêve internationale. « Depuis le match contre Marseille, il est vrai que l’on rencontre des équipes qui ont besoin de se rassurer. Apparemment, nous sommes la proie idéale, ironise PelissierIl faut tout faire pour inverser la tendance. Tout le monde parle du mauvais début de saison de Lille mais il n’y a eu que sept matches. Quand je vois le potentiel individuel de cette équipe, on sait qu’elle va finir par se réveiller. »

Néanmoins, Lille demeure pour le moment une belle endormie, incapable de trouver la recette lui permettant de ravir ses supporters. « Cette équipe n’est pas du tout à sa place. Il y a un énorme potentiel avec une équipe qui allie de la technicité, de la puissance et de la vitesse. Ce sera un adversaire difficile à contrer parce qu’elle peut créer rapidement le déséquilibre. Il faut donc se méfier quand on analyse le score de la semaine passée », conteste l’entraîneur de l’ASC. Face à Monaco, les Lillois ont affiché toutes leurs limites et largesses tactiques du moment. En offrant l’ouverture du score à Jovetic, les hommes de Marcelo Bielsa se sont rapidement compliqués la tâche. « Contre Angers et Guingamp, par exemple, ils méritaient autre chose contre ce type d’adversaire qui se rapproche plus de nous. Ils ont rarement été mis en difficulté et le score ne reflète pas la physionomie des matches », enchérit-il.

Une victoire indispensable

Si Lille est en mal de points et de confiance, l’analyse est également valable pour Amiens qui reste sur deux matches sans victoire et sans réel relief. « On doit élever notre niveau de jeu et améliorer notre animation offensive, concède le technicien samarien. On doit absolument progresser, on a travaillé en ce sens. On sait ce que l’on doit faire mais on le savait également contre Marseille et Caen et cela ne nous a pas empêchés de perdre les matches. » Depuis Strasbourg, Amiens peine à mettre du rythme, à emballer les rencontres et, surtout, à se montrer réellement dangereux. A l’exception du but de Gaël Kakuta, les Amiénois n’ont cadré que quatre petits tirs en un peu plus de 275 minutes de jeu. Face à une formation de Lille qui devrait laisser des espaces dans le cœur du jeu, il faudra donc se montrer plus entreprenants, précis et déterminés pour tenter de relancer la machine.

« Cela passe par le travail. Il y a des automatismes à trouver comme nous avons déjà réussi à trouver un bloc sur le plan défensif. C’est difficile parce que nous avons des joueurs avec des conditions physiques assez disparates. Il n’y a que le travail et le temps qui nous permettront de progresser, assure Pelissier. L’idée n’est pas de bien défendre ou de bien attaquer, il faut trouver le bon équilibre. Avoir des fondations solides nous permet de mieux attaquer. Il est important d’améliorer notre tenue de ballon, de ne plus rendre des ballons aussi rapidement et c’est de la responsabilité de tout le monde. Il ne faut pas stigmatiser uniquement les attaquants. Le milieu de terrain est la courroie de transmission, il faut que l’on fasse plus de différences aussi bien dans les passes que balle au pied. Cela nécessite aussi de mieux relancer, les sorties de ballon depuis la défense doivent être meilleures. C’est tout un ensemble à améliorer. »

Et même si l’Amiens SC n’est pas encore relégable, avec seulement six points après sept journées de championnat le temps presse déjà. Avant une trêve de quinze jours, les joueurs de Christophe Pelissier ont donc tout intérêt à l’emporter afin de se donner un peu d’air et ainsi faire le plein de confiance. Dans le cas contraire, ils ont de grandes chances de voir la zone rouge inexorablement se rapprocher. Une saison est faite de tournants, le promu pourrait bien en vivre un ce samedi soir.

Romain PECHON

Amiens SC – Lille OSC

8ème journée de Ligue 1

Samedi 30 septembre, 20 heures

Stade de la Licorne, Amiens

Arbitre : M. Leonard

Amiens SC : Gurtner – El Hajjam, Gouano, Adenon, Avelar – Zungu, Monconduit (c.) – Gakpé, Kakuta, Nathan (Manzala) – Konaté.

Remplaçants : (à choisir parmi) Bouet (g.), Dibassy, Cissokho, Bodmer, Ngosso, Manzala (ou Nathan) Traoré, Bourgaud

Absents : Charrier, Fofana (blessés) ; Adiceam (g.), Banaziak (g.), Baradji, Cornette, Dekoke, Ielsch Koïta, Labeau, Talal (choix de l’entraîneur).

Entraîneur : Christophe Pelissier

Lille OSC : Maignan – Edgar Lié, Amadou (c.), Junior Alonso – Malcuit, Mendes, Maia – El Ghazi, Bissouma, Araujo – Pépé.

Remplaçants : Koffi (g.), Kouamé, Ballo-Touré, Bahlouli, Soumaré – Ponce, Fatah.

Absents : Benzia (suspendu), Soumaoro (blessé).

Entraîneur : Marcelo Bielsa

FOOTBALL : Quand Jean-Marie Stéphanopoli disputait son premier match en L1 avec Lille




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.