FOOTBALL – Moussa Konaté : « Laisser une trace ici »

Auteur de deux buts dès son deuxième match sous les couleurs de l’Amiens SC, Moussa Konaté réussit des débuts très encourageants à la pointe de l’attaque picarde. Désireux de s’intégrer dans le collectif de Christophe Pelissier, il n’en demeure pas moins ambitieux.

Votre intégration a été très rapide…

C’est grâce à l’aide du groupe, du staff technique et de mes coéquipiers. Je suis pleinement satisfait de l’accueil que j’ai reçu en arrivant au club. C’est désormais à moi de me mettre à fond parce que le groupe a besoin d’un joueur qui se met rapidement au boulot et qui est au service du collectif.

Vous semblez aussi déjà complice avec Gaël Kakuta…

Gaël est un joueur qui est intelligent. Je n’ai pas besoin de faire beaucoup d’efforts pour jouer avec lui. Tout est une question de lecture du jeu et de déplacements à faire. Dès qu’il touche le ballon, il peut créer et faire quelque chose de magnifique. C’est à moi d’être intelligent pour bien évoluer à ses côtés.

Vous restez sur deux matches où vous n’avez que très peu eu l’occasion de vous mettre en valeur offensivement. Est-ce difficile voire frustrant de jouer des matches où l’on doit répéter les efforts offensifs et se montrant efficace sur le peu de situations qui s’offre à vous ?

C’est le genre de match qui arrive et qu’il faut être prêt à jouer. Il n’y a pas beaucoup d’occasions, il faut savoir rester concentré. Je suis un attaquant, même si c’est difficile de se procurer une occasion, je dois faire mon maximum, avec l’aide du groupe, pour tenter de me créer et surtout pour les convertir. Il ne faut surtout pas se prendre la tête lorsque l’on joue ce genre de match. On ne peut pas avoir à chaque fois le même match que contre Nice. Il faut bien avoir en tête que ce genre de match est rare. Les équipes vont travailler, nous découvrir et mieux nous connaître. Ce ne sera pas facile tout au long de cette saison, il faudra donc serrer les dents et faire le maximum.

Un mois après votre arrivée, quel regard portez-vous sur le niveau global de la Ligue 1 ?

C’est un championnat plus relevé que le championnat suisse. Je voulais vraiment le découvrir, je suis très content d’en faire partie et j’espère y faire de belles choses. Je ne dirais pas que cela m’impressionne mais c’est un bon championnat. Aujourd’hui, la Ligue 1 fait partie des meilleurs champions du monde. Venir en Ligue 1 me permet de découvrir quelque chose de nouveau et je ferai tout pour laisser une trace ici.

Propos recueillis par Romain PECHON




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.