HOCKEY-SUR-GLACE : Les Gothiques tombent au bout du suspense

0
45

HOCKEY-SUR-GLACE : Les Gothiques tombent au bout du suspense

Amiens se devait de se relever, devant son public, face à l’éternel rival rouennais après la sortie de route à Gap. Dans un derby haché, les deux équipes ne se sont départagées qu’en prolongations, Rouen prenant le dessus dans la période supplémentaire.

Premier tiers timide

Si les choses démarrent de belle manière sur le plan physique, les deux équipes n’hésitant pas à s’imposer un fort duel, les occasions manquent cruellement à l’appel. Stehlik allume bien une première mèche après seulement vingt secondes de jeu, mais la réponse Amiénoise n’intervient qu’au bout de cinq minutes, Giroux, de près, forçant Pintaric à un arrêt compliqué. Les deux équipes ont bien deux avantages numériques, mais aucune réelle chance de marquer ne se présente pour les deux équipes. Au final, le premier tiers, plutôt enlevé, s’achève sur un logique score de parité, tant les attaquants ont eu de la peine à trouver des situations dangereuses.

Rouen logiquement devant

Le match reprend sur le même faux rythme. Si l’on sent les joueurs impliqués, les chances offensives manquent encore trop pour emballer la rencontre. Karmeniemi a une belle chance en supériorité mais manque le cadre (22è), avant que Hubacek, en contre, sur cette même phase de jeu, ne teste Buysse (23è). Rouen prend peu à peu la mesure du match, forçant Buysse à multiplier les arrêts comem devant Stehlik, esseulé (26è). Le rythme retombe aussi sec, les erreurs de passes et les imprécisions techniques prenant le pas sur l’enjeu du match.

Trabucco force bien Pintaric à un arrêt de l’épaule (31è) avant que Laakkonen, totalement seul, ne manque le cadre et la possibilité d’ouvrir le score (36è), mais la supériorité technique de Rouen se fait finalement ressentir en fin de période lorsque Dusseau, ancien Gothique, parvient à tromper Buysse (0-1, 37’47).

Le match s’emballe !

Amiens entame le troisième tiers avec de bien meilleures intentions. Giroux, en fin d’infériorité, sollicite Pintaric (41è), avant que le gardien slovène ne craque enfin. Prissaint tente sa chance de la bleue, Romand dévie, le palet glisse sous Pintaric, pas exempt de tout reproche, et les Gothiques recollent au score (1-1, 46’11). Dans les instants qui suivent, Giroux, lancé en contre sur le côté droit, vise la lucarne de l’international slovène, cette fois l’angle est bouché et le palet est repoussé (49è). Dans la foulée, Guttig parvient à partir en contre, déshabille Narbonne d’une belle feinte avec de tomber sur un Buysse encore très présent (49è).

Les Dragons ressortent quelque peu leurs griffes. Lampérier (52è), puis Dusseau (54è) prennent de bons tirs, stoppés tous les deux par Buysse. Amiens bénéficie d’une supériorité, mais se montre une nouvelle fois inefficace à cinq contre quatre. La tension devient palpable et les deux équipes n’osent plus prendre de risque. Romand parvient tout de même à lancer Laakkonen en contre à une minute du buzzer, mais le finlandais bute sur Pintaric (59è). Les Gothiques se procurent une ultime occasion. Halley part en contre, tente d’armer mais il est extrêmement bien défendu par Chakiachvili qui l’empêche de prendre sa chance alors qu’il ne restait que trois secondes restantes au buzzer.

Rouen justement récompensé

A trois contre trois, la prolongation laisse plus d’espaces. Antonietti lance sur Buysse d’entrée, le gardien fait l’arrêt (61′), les Amiénois répliquent rapidement, Karmeniemi reprenant de volée un palet qui traîne, mais Pintaric réalise une superbe extension pour repoussé le tir du défenseur finlandais (63′). Rouen domine totalement la prolongation, la vitesse de patinage des Normands fait mal aux Amiénois qui sont acculés dans leur zone. Les Dragons finissent par obtenir une pénalité fatale aux espoirs Picards. Sur cette supériorité, Chakiacvhili, à la pointe, parvient à tromper Buysse (1-2, 68’08). Le scénario semble cruel mais finalement logique, tant Rouen a su maitriser les moments importants de la rencontre.

Adrien ROCHER

 

AMIENS – ROUEN : 1-2 (0-0, 0-1, 1-0, 0-1)

Coliséum, Amiens

Arbitre : M. Barcelo

BUTS : 0-1, Dusseau (assisté de Chakiachvili et Wohlberg), à 37’17 ; 1-1, Romand (assisté Prissaint et Laakkonen), à 46’11 ; 1-2, Chakiachvili (assisté de Thinel et Hubacek), à 68’08.

AMIENS :

Attaquants :

Tommy Giroux – Mario Valéry-Trabucco – Anze Kuralt

Janne Laakkonen – Joey West (A) – Jérémie Romand

Philippe Halley – Kevin Da Costa – Rudy Matima

Louis Olive – Elie Marcos (A) – Thomas Suire

Défenseurs :

Axel Prissaint – Jonathan Narbonne (C)

Léo Guillemain – Lauri Karmeniemi

Ondrej Smach – Nicolas Favarin

Gardien :

Henri-Corentin Buysse

Remplaçant : Lucas Savoye (G). Entraîneur : Mario Richer.

 

ROUEN :

Attaquants :

Benjamin Antonietto – Nicolas Ritz – Nicolas Deschamps

Joris Bedin – Anthony Guttig (A) – Petr Hubacek (A)

Marc-André Thinel – Loïc Lampérier (C) – David Wohlberg

Dorian Reynaud – Vincent Nesa – Fabien Colotti

Défenseurs :

Richard Stehlik – Chad Langlais

Florian Chakiachvili – Philippe Paquet

Kevin Dusseau – Camil Durand

Gardien :

Matija Pintaric

Remplaçants : Raphaël Garnier (G), Cantaglio, Bérard. Entraîneur : Fabrice Lhenry.




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.