HOCKEY-SUR-GLACE : Les Gothiques vainqueurs dans la douleur

0
60

HOCKEY-SUR-GLACE : Les Gothiques vainqueurs dans la douleur

Défaits à Epinal (1-0), vendredi soir, les Gothiques ont bien réagi en s’imposant face à Strasbourg, 4 buts à 1. Un succès assez large, qui a été long à se dessiner, tant Amiens a eu du mal pendant les deux premières périodes.

Domination stérile

Durant les quarante premières périodes, la question s’est posée. Amiens va-t-il à nouveau subir la loi d’un gardien qui réalise un grand match ? Si le mystère s’est levé pendant le dernier tiers, les Gothiques ont longtemps cherché la faille de Jan Chabera. Pourtant Kuralt, qui dribble le portier strasbourgeois, est proche d’ouvrir le score, mais l’international slovène ne pousse pas au fond (4è).

Comme face à Epinal, Amiens domine, mais ne parvient pas à tromper Jan Chabera. Strasbourg, qui a longtemps subi, se montre petit à petit, mais sans conséquence, les attaquants alsaciens manquant de précision. De quoi, tout de même, inquiéter Mario Richer : « Quand tu fais une première période comme ça, si tu joues contre Rouen, tu te dis que ça va bien, analyse le coach. Mais quand c’est une équipe qui est de notre niveau, rentrer avec 0-0 alors que tu as dominé, tu te dis que ça va être difficile en deuxième période, et c’est ce qu’il s’est passé ».

« On n’a pas joué comme on devait »

En effet, les Strasbourgeois prennent confiance et se montrent dangereux sur le tiers médian. Brenton est proche d’ouvrir le score (24’), avant que Dikis et Thomas ne combinent très bien (26’). Buysse se montre solide et fait souffler ses partenaires. Amiens subit, mais va finir par ouvrir la marque. Romand sert Laakkonen en retrait, le finlandais décale immédiatement West sur la droite pour l’ouverture du score (1-0, 34’41).

On pense alors le but libérateur, mais il n’en est rien. Deux minutes plus tard, Nikkila rentre en zone offensive côté gauche et trompe Buysse au ras de la glace (1-1, 37’04). Comment expliquer un match aussi compliqué ? Le gardien Amiénois apporte un élément de réponse : « Pendant 40 minutes on n’a pas respecté notre schéma tactique et on n’a pas joué comme on devait le faire, explique-t-il. On s’est sûrement vus plus beaux que ce que l’on est. On est une équipe de travailleurs, et si on ne joue pas comme ça, on se fera accrocher à tous les matches. »

Giroux héros du match

Mais les Gothiques se remettent à l’endroit dès le début de la dernière période. Trabucco, Giroux et Kuralt combinent bien, et le Slovène redonne l’avantage aux siens après seulement vingt secondes (2-1, 40’40). Matima (42’) puis Romand (44’) ont ensuite de belles opportunités, avant que Giroux, au rebond suite à une belle temporisation de Halley, ne creuse l’écart (3-1, 49’34). Le Québécois donne même trois buts d’avance dans les instants qui suivent. Servi dans l’enclave par Romand, il trompe à nouveau Chabera, s’offrant un doublé (4-1, 51’10). Amiens peut alors gérer la fin de match, satisfaisant le gardien des Gothiques : « En troisième période, les mecs ont déroulé, ils ont vraiment bien joué en respectant le schéma du coach et tout s’est bien passé. »

Amiens rebondit bien avec une semaine compliquée, qui verra les Gothiques aller à Gap, avant de recevoir le rival Rouennais.

Adrien ROCHER

AMIENS – STRASBOURG : 4-1 (0-0, 1-1, 3-0)

Coliséum, Amiens

Affluence : 1700 spectateurs

Arbitre : M. Hauchart

BUTS : 1-0, West (assisté de Romand et Laakkonen), à 34’41 ; 1-1, 84 ( ?, ?), à 37’03 ; 2-1, Kuralt (assisté de Giroux et Trabucco), à 40’20 ; 3-1, Giroux (assisté de Halley et Kuralt), à 49’35 ; 4-1, Giroux (AN, assisté de Romand et Narbonne), à 51’10.

AMIENS :

Attaquants :

Tommy Giroux – Mario Valéry-Trabucco – Anze Kuralt

Jérémie Romand – Philippe Halley – Janne Laakkonen

Rudy Matima – Joey West (A) – Romain Bault

Thomas Suire ; Louis Olive

Défenseurs :

Jonathan Narbonne (C) – Axel Prissaint

Léo Guillemain – Lauri Karmeniemi

Nicolas Favarin – Ondrej Smach

Gardien :

Henri-Corentin Buysse

Remplaçant : Lucas Savoye (G), Elie Marcos. Entraîneur : Mario Richer.

STRASBOURG :

Attaquants :

Matthew Brenton – Linus Bostrom – Michal Duras

Romain Chapuis – Roope Nikkila – Frédéric Bergeron

Julien Burgert – Loup Benoît – Paul Schmitt

Valérian Mathieu – Maxence Leroux – Thomas Mathieu

Défenseurs :

Zachary Josepher – Colin Morillon

Maxime Delplanque – Jakub Sulic

Aurélien Chausserie – Edgars Dikis

Gardien :

Jan Chabera

Remplaçant : Gilles Beck (G). Entraîneur : Daniel Bourdages.




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.