Mode

SPORT ET MODE : Compatibles ou non ?

on

SPORT ET MODE : Compatibles ou non ?

Le sport et la mode : sujet souvent traité sans qu’aucun article ne se ressemble jamais. Sans doute en raison des règles esthétiques calibrées et imposées par le courant de mode auquel nous sommes confrontés à chaque coin de rue, sans oublier le mal tenace qui ronge tout un chacun (se faisant appeler « jugement ») mais que personne n’oublie d’alimenter pour rentrer dans le moule, mais aussi et surtout parce que personne n’a le même avis sur la question :
Le sport et la mode sont-ils deux notions incompatibles ? Peut-on être élégante alors qu’on transpire comme un bœuf en faisant de l’exercice ?
Une dame digne de ce nom doit-elle pallier à l’allure peu sexy que réserve souvent une activité physique en trichant avec des accessoires ou du maquillage ?

Qui de mieux pour répondre à ces questions que de jeunes demoiselles âgées de 17 à 24 ans se présentant à l’élection de Miss Élégance Somme ?

Ce sont leurs avis, leurs expériences et leurs propos que nous allons relater à travers des articles hebdomadaires.

En commençant par la jeune et dynamique Justine François, 22 ans, déléguée départementale du Comité de la Somme et ayant elle-même participé au concours l’an dernier. Elle et le nouveau Président du comité picard, Ludovic Fernandes, ont accompagné sept des neuf jeunes femmes lors de leur passage au studio photos de Gazette Sports, le 2 septembre dernier. Ce comité national, créé il y a trois ans à peine, accepte les jeunes filles mesurant 1m65 minimum (1m70 pour Miss France). Il tente aussi d’instaurer avec les Miss une proximité quasi familiale pour pallier à la compétition qui peut parfois être très dure et se mobilise pour ne pas que les critères d’apparences prennent trop de place dans le verdict final.

L’élection se déroulera le samedi 16 septembre, à Chaussoy-Épagny, à 20h. Trois notes viendront décider qui deviendra la Miss Élégance Somme : celle des membres du jury, du public et la « note comité » (comprenant QCM et ceux qui les ont rencontrées le 2 septembre).

Ce samedi 2 février, ce fut le premier shooting pour la plupart des sept Miss. Elles passèrent d’abord en tenues de soirée devant le photographe puis en ensembles de sport (soigneusement sélectionnés et prêtés par Intersport Amiens) pendant que Justine s’assurait de les mettre en confiance. Cette jeune picarde est en troisième année de kiné, membre de l’ASKA (Association Sportive des Kinés d’Amiens), attachée de presse de la FAEP (Fédération des Associations Étudiantes Picardes) et stagiaire en kiné auprès des joueurs de l’ASC. Elle s’enrichit de toutes les missions qu’on veut bien lui confier pour faire bouger les choses partout où elle voit qu’elle pourrait être utile.

« L’année dernière, j’étais moi-même inscrite pour participer à l’élection de Miss Élégance Somme mais j’étais la seule ! Je suis alors allée directement à l’élection de Picardie. J’en suis sortie sans écharpe, sans photo, sans cadeau. Je n’ai finalement aucun souvenir de cette expérience qui était censée être très enrichissante. L’ancien Président m’a alors proposé de m’occuper du comité Somme. Je n’ai pas hésité un seul instant et me suis dit « le peu d’effort que je ferai, ce sera beaucoup mieux que ce que j’ai vécu ». Je me suis lancée dans cette aventure et ma mère m’a rejoint pour s’occuper de l’Oise et de Paris, Île-de-France. C’est devenu une histoire de famille, maintenant » !

Pratiques-tu un sport ?
Le plus dur va être de choisir lequel je vais citer ! (Rires). Mon sport préféré reste la gymnastique rythmique que j’ai pratiqué pendant huit ans en compétition, dans l’Oise. Mais en arrivant en Médecine, j’ai dû arrêter par pur manque de temps. Cela dit, j’ai une fibre sportive. Alors, après mes deux ans de médecine où je n’ai eu comme seul choix que d’arrêter toute activité, j’ai repris le sport et me suis décidée à en découvrir plusieurs : cheerleader, course, musculation, natation, boxe française, etc. J’avais cette réelle envie de connaître un panel de sports.

Pourquoi cette envie ? Par nécessité ? Par passion ?
J’ai besoin de faire du sport. Premièrement, je sens que lorsque je n’en fais pas, mon corps change. Deuxièmement, le sport est un échappatoire pour moi. C’est un moyen de se défouler, de penser à soi, de tout donner dans quelque chose qu’on aime faire. C’est important que chacun trouve un échappatoire ; que ce soit dans la musique, la peinture, l’écriture. Pour moi, c’est le sport. C’est bon pour moi, pour mon corps, mon esprit et ça me permet de pouvoir voir mes amis durant ces heures-là !

Le fait d’avoir pratiqué un sport en compétition t’a t-il aidé à savoir gérer ton stress durant la concours des Miss (par exemple) ?
Quand on fait un sport de compétition, on apprend le fair-play. Ça nous apprend aussi à accepter la défaite ainsi que l’humilité. Le sport est utile pour le corps mais pas que ! Il intervient aussi dans le dynamisme durant les chorégraphies, dans le punch ou bien au niveau de la fermeté ou de la souplesse. Il aide aussi dans la confiance en soi. Dans un concours comme le nôtre, si on monte sur scène et qu’on a fait du sport avant, on peut se dire « Je sais que je fais attention à moi à ce niveau-là et que j’ai fait ce qu’il fallait pour me sentir bien ». Ce sentiment n’est pas négligeable quand on est de nature stressée ! Je pense réellement que le sport, même s’il ne doit pas être vu comme une obligation, peut être considéré comme un outil.

Selon toi, le sport est-il un frein à la beauté ?
Pour des Miss comme les nôtres, notre atout est dans l’élégance, dans le comportement. L’atout n’est pas uniquement d’être jolie ! Du coup, une Miss Élégance qui sera magnifique sur des talons, avec une belle robe, une coiffure soignée et du maquillage, ça lui donne un côté féroce si on la voit faire du rugby ! Le sport c’est aussi complètement laisser de côté le superficiel et le pimpant. Finalement, quand on fait du sport, c’est là que l’on voit le naturel et c’est à ce moment-là que l’on voit la vraie beauté. C’est lorsque l’on enlève tous les artifices que l’on voit les vrais traits de visage, le vrai caractère d’une personne. Qu’une Miss Élégance soit pleine de boue, qu’elle fasse du rugby, transpirante, avec un vieux tee-shirt de basket, pas maquillée, pas coiffée, elle reste belle en toute circonstance et ça n’enlève en rien ses qualités de Miss.

As-tu une équipe préférée ?
Dans le cadre de mes études, j’ai la chance de pouvoir suivre l’équipe de l’ASC Amiens sur le point de la kiné. Alors, évidemment, je suis à fond chacun de leur match ! Mais il m’est arrivé de supporter Les Spartiates et l’APH. Aussi, peu importe le sport, à partir du moment où l’équipe de France joue : j’arrête tout et je me mets devant la
télé pour les encourager.

La semaine prochaine, vous découvrirez le portrait de la Miss Élégance Somme ayant été élue lors de l’élection de samedi.

Camille MARSIGLIA




  • [pro_ad_display_adzone id="32713"]

    About Camille Marsiglia

      Recommended for you