FOOTBALL : Thomas Monconduit ne fait aucun complexe

Capitaine de l’Amiens SC, Thomas Monconduit découvre lui aussi la Ligue 1 puisqu’il n’avait pas obtenu la moindre minute de temps de jeu sous la tunique de l’AJ Auxerre, entre 2007 et 2012. Au moment d’aborder la rencontre face à Angers, le milieu de terrain amiénois se veut ambitieux en refusant d’endosser le costume de simple faire-valoir dans un championnat pourtant plus que jamais relevé.

Avez-vous bien récupéré après ce match à Paris duquel vous êtes ressortis avec des crampes ?

Nous avons eu une semaine pour récupérer, ça va bien. Ce n’est pas comme si nous avions eu deux matches dans la semaine, nous avons l’habitude de ce rythme de compétition.

Vous allez avoir affaire à un adversaire plus à votre portée sur le papier. Ce sera un match différent que face au Paris Saint-Germain…

Un match reste un match. Il y a à chaque fois trois points à prendre et ils seront tous difficiles. Il n’y a pas de petites équipes dans ce championnat. Je m’attends donc à un gros match face à Angers.

L’approche sera-t-elle moins défensive que la semaine passée ?

Cela reste un système et tout dépend de l’animation que l’on met. On était cinq derrière mais on souhaitait tout de même être offensif, on n’a pas pu aller de l’avant parce que Paris a été meilleur que nous. Nous n’avons donc pas pu aller de l’avant mais, qu’importe l’adversaire, on souhaite toujours montrer un visage offensif. A Paris, nous étions cuits et nous n’avons pas pu ressortir les ballons.

Abordez-vous cette première à la Licorne avec une certaine appréhension ?

Pas du tout. Nous sommes pressés de jouer à domicile, de voir l’ambiance mise par le public. Pour la plupart, cela fait deux ans que nous jouons à domicile, nous avons l’habitude de ce stade.

Vous attendez-vous à une ambiance différente ?

Je pense qu’il y aura plus de monde que lors du début de saison en Ligue 2. Je suis persuadé que ça va ensuite perdurer toute la saison. C’est la Ligue 1, il y a toujours du monde dans les stades et on ne fera pas exception. On fera très certainement le plein à tous les matches.

Après Angers, vous enchaînez avec Saint-Etienne et Nice. Sur le tableau de marche, c’est le moment de prendre des points ?

Je le redis, il n’y a pas de petites équipes. L’ambition est donc de prendre des points contre tout le monde. Il ne faut pas se dire que nous allons prendre zéro point parce que nous jouons Nice. Au contraire, il faut appréhender les matches en se disant que l’on peut prendre des points contre tout le monde. Sinon, autant retourner tout de suite en Ligue 2.

Néanmoins, Angers fait également partie des équipes qui jouent le maintien…

Je ne sais pas. C’est dur à dire en début de saison. On ne sait pas encore si c’est une équipe contre qui nous allons nous battre. Nous serons peut-être bien classés et eux mal classés, ou inversement. C’est donc impossible de se positionner à ce stade de la saison.

Comment jugez-vous le niveau global de la Ligue 1 ?

Elle prend du niveau d’années en années. Il y a de belles petites équipes qui se construisent.

Êtes-vous surpris par l’arrivée de joueurs dont la renommée est mondiale comme Neymar ou Sneijder ?

Pas vraiment au regard du budget du PSG. En ce qui concerne Sneijder, je suis davantage surpris mais Nice réalise des bons coups depuis plusieurs années. Le fait que Monaco, Paris, Lyon et même Marseille – avec le Champion’s project – investissent fait du bien à la Ligue 1.

Ne vous sentez-vous donc pas trop petit dans cette cour des grands ?

Si on se sent petit, on va passer au travers des matches. Il ne faut donc pas aborder les matches de la sorte mais bien en les jouant en se sentant à égalité avec eux.

Vous allez affronter Angers, une équipe régulièrement évoquée comme un modèle pour l’Amiens SC. Qu’est-ce qui explique, selon vous, sa réussite depuis deux saisons ?

Le recrutement est très intelligent depuis trois saisons. Ils s’appuient sur des joueurs de Ligue 2 afin de se construire une belle équipe. Ce n’est pas uniquement un modèle pour nous mais bel et bien un modèle pour toutes les équipes qui montent de Ligue 2.

Propos recueillis par Romain PECHON

FOOTBALL : L’Amiens SC et Gaël Kakuta entrent dans le vif du sujet

FOOTBALL : Amiens SC – SCO Angers

Rédacteur football.
Vous suivrez avec moi toute l’actualité de l’Amiens SC au plus près de l’équipe pour sa première saison en L1.

Laisser un commentaire