HOCKEY-SUR-GLACE : Les Gothiques veulent repartir de l’avant

Cinq mois après leur élimination en quart de finale de la Ligue Magnus contre Grenoble (4-1), les Gothiques ont repris l’entraînement, ce lundi matin. Après une première prise de contact avec la glace du Coliseum, les hockeyeurs amiénois ont ensuite procédé à des tests physiques.

Gagner en intensité

Une heure, ce fût – montre en main – la durée de la première séance d’entraînement des Gothiques cuvée 2017-2018. Aussi courte soit-elle, en matière de durée, cette première sortie de la saison n’en fut pas moins intense selon Jérémie Romand : « J’ai bien mal aux jambes mais cela fait du bien. Cela fait cinq mois que l’on attendait la reprise de l’entraînement. On avait à cœur de retrouver la glace même si cette période est difficile avec les tests physiquesOn a beau faire ce que l’on veut l’été, le patinage c’est différent donc sur des tests un peu cardio où il faut freiner, repartir, freiner, repartir cela brûle tout de suite dans les jambes. »

Transfuge de l’Etoile Noir de Strasbourg, Elie Marcos, lui emboîte le pas tout en se projetant déjà sur le reste de la saison. « Il faut retrouver des sensations, reprendre avec la glace tranquillement sans non plus trop tirer sur la corde, confie-t-il. Cependant, c’était déjà bien intense ce matin mais c’est pour se remettre dedans, pour être prêt pour le début de saison. On sait que la saison va être longue, il faut alors être vigilant afin d’être au maximum de ses capacités sur tout un match, toute la saison et pas seulement une partie d’entre-elle. » Une intensité longtemps appelée de ses vœux par Mario Richer, l’an passé.

Souder le collectif

En attendant la réception d’Angers, le 12 septembre prochain, les joueurs de Mario Richer ont donc un mois devant eux pour commencer la saison dans les meilleures dispositions possibles. « La cohésion d’équipe est très importante mais nous travaillons beaucoup sur la préparation physique afin d’être prêt dès le début de la saison. Cette année, les joueurs arrivent dans une meilleure forme, les résultats des tests sont meilleurs que l’an passé, se félicite l’entraîneur canadien. Nous allons donc passer moins de temps sur la préparation, ce qui va nous permettre de travailler les systèmes. »

Un élément important pour une équipe qui n’a que très rarement été au complet la saison passée. « Les joueurs sont responsables de la préparation d’avant-saison, cela demande du sérieux pendant l’été. Maintenant, nous devons continuer ce travail afin d’éviter un maximum possible les blessures durant la saison, alerte Richer. Cela demande un meilleur encadrement en dehors de la patinoire, il ne faut plus arriver comme l’an passé avec de nombreux blessés au moment de jouer les play-offs. Cela nous permettra aussi d’être mieux classés et ainsi de ne pas jouer une des deux meilleures équipes de la Ligue dès le premier tour des play-offs. »

Pour y parvenir, les Gothiques auront donc un programme chargé cette semaine avec deux entraînements sur glace et une séance hors glace par jour. Ils se réuniront également jeudi pour une « journée d’équipe » où l’enjeu sera de créer un collectif afin de souder ce vestiaire fortement renouvelé durant l’intersaison. Il sera ensuite temps de travailler les systèmes avant un premier match de préparation face à Rouen, le 19 août.

Romain PECHON

Album photo de la reprise des Gothiques d’Amiens

Rédacteur football.
Vous suivrez avec moi toute l’actualité de l’Amiens SC au plus près de l’équipe pour sa première saison en L1.

Laisser un commentaire