Actu

Le week-end picard de Michel JAZY et Jean WADOUX

on

Le week-end picard de Michel JAZY et Jean WADOUX

Ils ont incarné la plus belle image du sport français au cœur des années 60. Période du reste qui a coïncidé avec le redressement du sport tricolore après les Jeux Olympiques de Rome en 1960 qui avaient été un véritable fiasco.

Michel Jazy et Jean Wadoux ont accepté l’invitation d’un ami commun pour se rendre ce week-end dans notre département : la Licorne pour Jazy le vendredi ; Albert samedi et dimanche la Maison des Sports à Amiens pour Jazy et Jean Wadoux.

Michel Jazy et Jean Wadoux ont fait rêver toute la France au cœur des années 60.

Pour Michel Jazy dont les parents étaient polonais et qui est né à Oignies, les Jeux Olympiques de Rome en 1960 ont été le point culminant d’une carrière jalonnée de multiples records du monde, d’Europe et de France et deux titres européens. Mais le grand regret de Jazy reste encore aujourd’hui, Tokyo en 1964 où dans le 5000 m, il ne put terminer que 4e et revenir en France, sans médaille. Michel Jazya alors compris l’ingratitude humaine puisqu’il fut alors un homme seul ou presque. Mais Tokyo ne marquait pas la fin de sa carrière puisqu’il devait battre de nombreux records du monde.

Michel Jazy et Jean Wadoux ont appartenu à une équipe de France exceptionnelle et brillante dans tous les compartiments que ce soit les courses, les sauts ou les lancers.

Michel Jazy est retiré aujourd’hui à Hossegor mais depuis 60 ans, il est resté fidèle au même club, le C A Montreuil et ajoute-t-il « je paie toujours ma cotisation ».

Vendredi soir, Michel Jazy était invité de l’ASC et il a donné le coup d’envoi du match ASC-Laval.

Le football a toujours été la grande passion de Jazy qui aurait aimé devenir professionnel.

Michel Jazy a pris beaucoup de plaisir à se trouver à la Licorne pour ce dernier match de la saison et qui a vu l’équipe de Christophe Pélissier, prendre une sérieuse option pour l’accession en L1.

Après une nuit relativement courte, Michel Jazy retrouvait son vieil ami Jean Wadoux lors de la réception à l’Hôtel de Ville à Albert. Les deux champions ont reçu la médaille de la ville d’Albert.

Dimanche, le duo Jazy-Wadoux se déplaçait à Amiens, plus particulièrement à la Maison des Sports. Ils étaient attendus par Marcel Glavieux, le président du comité départemental olympique et sportif . Cette visite entrait dans le cadre de la candidature de Paris pour les Jeux de 2024.

Marcel Glavieux a rappelé le palmarès des deux champions, qui ont reçu la Plaquette du CDOS.

« Vous êtes ici au siège du CDOS, la Maison des Sports. Nous regroupons 52 comités avec 140.000 licenciés. Elle a pour but de mettre en valeur les talents sportifs, notamment notre champion Jérémy Stravius. Nous sommes fiers et heureux de vous accueillir. Nous aurions aussi aimé avoir la présence de Michel Bernard mais je sais qu’il est malade. Coïncidence du calendrier : votre venue précède la nomination de la ville qui va organiser les Jeux de 2024 et j’espère qu’Emmanuel Macron, nouveau Président de la République né à Amiens, va tout faire pour appuyer la candidature de Paris ».

Marcel Glavieux a terminé par un souvenir personnel. Il se souvenait que le 1er mai 1963 à Dijon, il avait assisté à un meeting d’athlétisme qui avait vu le perchiste Maurice Houvion battre le record de France de l’époque.

« Vous êtes un homme des corons et de cœur » a conclu Marcel Glavieux à l’égard de Michel Jazy qui depuis 1966 est titulaire de la Légion d’Honneur remise par le Général de Gaulle.

Lionel Herbet




  • [pro_ad_display_adzone id="32713"]

    About Lionel Herbet

    Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.

      Recommended for you