Logo Amiens Métropole

Actu Sports

HANDBALL : Un match tendu jusqu’à la dernière seconde pour l’APH

on

Imprimer

HANDBALL : Un match tendu jusqu’à la dernière seconde pour l’APH

Ce samedi soir, l’APH a disputé son premier match de play-offs face à Grenoble. Pour leur grand retour au Coliseum, les rouges et noirs se frottent à un adversaire qui les talonne au classement avec un seul point de retard. Naima Guernou, ex-championne de boxe française et ancienne joueuse à l’APH, donne ainsi le coup d’envoi d’un match qui s’annonce serré.

Ténacité, des deux côtés

Grenoble ouvre le score sur un jet de sept mètres après trente secondes, suivi d’un autre but dans la première minute. Leur jeu, très agressif, n’impressionne pas les Amiénois qui parviennent à égaliser (4e). Les rouges et noirs vont ensuite passer devant grâce à une grande précision dans leurs attaques. Néanmoins le score reste serré, 4-4 après dix minutes, chaque équipe tentant de percer la défense adverse. Après un but de Zirn, Amiens prend un premier avantage. Cependant l’adversaire est tenace, les fautes se multiplient et, l’APH se retrouve même à jouer à quatre puis à trois. Le public est interloqué, à l’inverse de l’équipe qui, dès le retour de son quatrième joueur marque un but.

A trois minutes de la fin du premier acte, les deux équipes sont (encore) à égalité : 11-11. Tarik Hayatoune en profite pour demander un temps mort. Les Amiénois marquent tout de suite après mais Grenoble les talonne, et, à six secondes de la fin, le public retient son souffle quand le numéro 13 grenoblois tire. La première partie de la rencontre s’achève sur l’arrêt critique de Thevenot, suivi d’un but de Bengue qui permet à l’équipe de finir avec un point d’avance.

Tension et stratégie

L’APH remonte le score et gagne un peu de confort au niveau des points, les trois premières minutes étant l’occasion de marquer quatre buts. En complément, leur esprit d’équipe s’exprime avec brio en défense, que les Isérois n’arrivent pas à passer. Ces derniers finissent par demander un temps mort (35e). Suite à quoi, ils réussissent à créer une attaque dangereuse pour Amiens et hélas efficace : ils grappillent des points lentement mais sûrement et parviennent même à égaliser (22-22, 49e). Le jeu devient de plus en plus tactique et, malgré un temps mort demandé par le coach amiénois, Grenoble continue de mener.

Les trois dernières minutes sont intenables : Grenoble, tentant de juguler la montée de pression demande un temps mort, et, à moins d’une minute de la fin, c’est au tour d’Amiens. Alors que le compteur reprend, la tension est à son comble et les deux équipes à égalité (27-27). L’APH prend la main et, à quelques secondes de la fin, finit sur un tir de Bonin arrêté par le gardien grenoblois.

Duel de haut niveau

Les deux équipes se quittent sur un nul, mais après s’être battues jusqu’au bout. Au cours d’un match qui a tenu le public en haleine, la formation amiénoise a su déployer de belles qualités tout au long du match, et finir sur une belle occasion de marquer. Aussi, comme le précise le coach, l’équipe « a bien travaillé sur ce match »,  elle savait à quoi s’attendre et a su faire un match de qualité.

« On était prévenus, on savait que les scénarios pouvaient s’inverser, qu’à domicile comme à l’extérieur tout le monde est en danger ». Si un nul à domicile n’est jamais agréable, rien n’est joué, et c’est avec enthousiasme que l’entraîneur conclut : « les points qu’on perd chez nous, peut-être qu’on les prendra à l’extérieur, parce qu’il y a de bonnes surprises à réaliser. »

Retrouvez le restaurant Little Big Jack à Amiens

About marie saidah

Photo du profil de marie saidah

Recommended for you

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *