Logo Amiens Métropole

Actu Sports

HOCKEY-SUR-GLACE : Les Gothiques prennent une leçon de réalisme

on

Imprimer

HOCKEY-SUR-GLACE : Les Gothiques prennent une leçon de réalisme

Sèchement battu par les Brûleurs de Loups (1-6), ce samedi, Amiens a perdu l’avantage de la glace acquis à Polesud. Loin du niveau des deux premiers matches, les Gothiques ont surtout payé un criant manque de réalisme. Il faudra désormais remporter le quatrième match, ce dimanche, pour ne pas offrir une première opportunité aux Grenoblois de terminer la série dès mercredi prochain.

Grenoble prend les devants

A égalité après les deux premiers matches, Amiénois et Grenoblois abordaient cette troisième manche avec le désir de prendre les devants dans la série. Cet enthousiasme se faisait remarquer dès les premiers coups de crosse. Dans la foulée du coup d’envoi, O’Keefe était mis à contribution et détournait une tentative adverse plein axe (1e). West répondait avec un tir depuis le côté gauche hors cadre (2e). Rythmé et pas avare en occasions, ce début de premier tiers s’avérait particulièrement équilibré. Les Bruleurs de Loups traversaient deux infériorités numériques sans concéder l’ouverture du score, tandis que les Gothiques se montraient bien plus disciplinés. Les locaux tremblaient même après une perte de palet en zone neutre mais O’Keefe sortait de nouveau le grand jeu (11e).

Le premier power play grenoblois, à la suite d’un coup de coude de Leclerc, mettait à mal les locaux. Fautif quelques minutes plus tôt, Thomas, en embuscade devant la cage d’Horak, récupérait le puck mais butait sur le cerbère des Brûleurs de Loups (16e). Le jeune Texier se montrait bien plus efficace en débloquant le compteur but de son équipe. Empêtrés dans leur zone défensive, les Gothiques ne parvenaient pas à écarter le danger. Au duel à la limite de la zone neutre, Hardy trouvait le jeune attaquant isérois qui ajustait O’Keefe (0-1, 17’08’’, Texier ass. Hardy). Une ouverture du score assez logique au regard de la deuxième moitié de cette première période. Narbonne prenait le dernier tir du tiers sans parvenir à inquiéter le gardien adverse (20e).

Les Gothiques s’écroulent

Berzins était le premier à lancer les hostilités dans la deuxième manche mais il se heurtait, lui aussi, à un excellent Horak (22e). Offensifs en ce début de tiers, les Amiénois se mettaient rapidement à la faute, Leclerc étant sanctionné de deux minutes pour Faire Trébucher (6e). Une supériorité numérique permettant aux visiteurs de faire le break. A la suite d’une tentative de Texier, Hardy prenait le rebond et trouvait les filets d’O’Keefe (0-2, 27’40, Hardy ass. Texier et Baazi, SN). Mis sur orbite par une passe dans le dos de la défense de Coulaud, Riendeau ne parvenait à lui rendre la pareille.

Pire encore, Trabichet trouvait la lucarne après une bonne sortie de zone des Grenoblois pourtant en infériorité numérique (0-3, 31’09, Trabichet ass. Baylacq, DN). Meilleur power play de la saison régulière, les Picards finissaient par trouver la faille en supériorité numérique. Fauchon prenait le rebond à la suite d’un tir de Bourgeois et relançait ainsi sa formation (1-3, 34’04, Fauchon ass. Bourgeois et West, SN). Un espoir de courte durée. A la suite d’un changement de ligne, Trabichet se retrouvait seul à la ligne bleue et décochait un tir repris par Chouinard, du patin (1-4, 37’01, Chouinard ass. Trabichet). Un but accordé par les arbitres après un moment de flottement, celui-ci ayant été inscrit du patin. 

Un troisième tiers symbolique

Dos au mur, les hockeyeurs amiénois abordaient l’ultime tiers de la rencontre avec beaucoup de détermination. Cependant, l’efficacité en zone offensive faisait toujours défaut aux coéquipiers de Joël Champagne. Les Gothiques accumulaient pas moins de neuf chances de marquer durant la première moitié du tiers, mais Bourgeois et Champagne ne faisaient guère plier Horak (7e, 9e). De leur côté, les Brûleurs de Loups attendaient la onzième minute de la période pour de nouveau inquiéter O’Keefe. Pour autant, c’est bel et bien Grenoble qui profitait d’une nouvelle supériorité numérique pour creuser l’écart par l’intermédiaire de l’intenable Texier (1-5, 42’48, Texier ass. Baazi et Bisaillon, SN).

Frustrés par le déroulement des opérations, les joueurs de Mario Richer appelaient deux nouvelles pénalités qui allaient s’avérer fatales. Hardy ponctuait ainsi le récital offensif de son équipe et y allait de son troisième point de la soirée (1-6, 18’29, Hardy ass. Rodman et Texier, DSN). Opportunistes et efficaces, les Grenoblois ont su se montrer sérieux et appliqués pour reprendre l’avantage dans ce quart de finale. « Ce n’est clairement pas le meilleur match des Grenoblois depuis le début de la série, tempère Mario Richer. Cependant, ils ont été opportunistes, tandis que notre power play n’était toujours pas assez efficace. L’absence de Johansson se fait ressentir mais nous avons eu notre plus gros total de chances de compter (ndlr : 30 à 35). L’efficacité a fait la différence sur ce match. »

Reste donc à retrouver cette efficacité offensive, ce dimanche, à l’occasion d’un quatrième match d’ores et déjà déterminant. En cas de défaite, les Gothiques se mettraient dans l’obligation de remporter le sixième match, mercredi prochain, sur la glace de Polesud.

Romain PECHON

AMIENS – GRENOBLE : 1 – 6 (0-1; 1-3; 0-2)  

LES GOTHIQUES (Amiens) : OKeefe, Cunsolo (Gardiens); Bault, Narbonne, Jass, Leclerc, Brisebois, Nechala (Défenseurs); Matima, Thomas, Fauchon, Kazarine, Berzins, Offret, Legault, Béron, Champagne (C), West, Riendeau, Coulaud, Bourgeois, Crowder (Attaquants).

Entraineur : Mario Richer (Assistant : Anthony Mortas).

LES BRULEURS DE LOUPS (Grenoble) : Horak, Bonvalot (Gardiens); Bisaillon, Hardy, Baazzi, Favarin, Gervais, Scolari, Trabichet (Défenseurs); Rodman, Gauthier, Baylacq (A), Torres, Texier, Chouinard (C), Golicic, Tartari, Abramov, Rohat, Arnaud, Kuralt, Bly (Attaquants).

Entraineur : Edo Terglav.

HOCKEY-SUR-GLACE : Les Gothiques veulent confirmer

Retrouvez le restaurant Little Big Jack à Amiens

About Romain Pechon

Photo du profil de Romain Pechon

Recommended for you

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *