FOOTBALL : L’Amiens SC veut remettre les gaz

0
80

FOOTBALL : L’Amiens SC veut remettre les gaz

Toujours au pied du podium, l’Amiens SC est à la recherche de régularité afin d’assurer le plus rapidement possible un maintien qui ne fait désormais plus l’ombre d’un doute. La réception du GFC Ajaccio, ce vendredi (coup d’envoi 20 heures), pourrait donc permettre aux Amiénois de remplir ce double objectif.

Assurer le maintien

Trois jours après un périlleux déplacement à Tours, durant lequel l’avion de l’Amiens SC a failli croiser la route d’un mirage, Christophe Pelissier aimerait bien voir son équipe remettre à son tour les gaz afin de signer une deuxième victoire de rang. Une performance réalisée à une seule reprise cette saison (entre la 4e et la 6e journée de Ligue 2). Une série qui avait alors porté les Picards en tête de la Ligue 2. Cette fois-ci, elle assurerait au minimum le maintien en Ligue 2 et ce dès le mois de février. Une performance inattendue au début de la saison et qui ouvrirait alors de nouvelles perspectives, avec la montée comme ambition ultime. « Bien que cela fasse sourire, nous n’avons toujours pas changé l’objectif. Chaque week-end, il y a un gros match à négocier, tempère Christophe Pelissier. Le Gazelec est une équipe qui descend de Ligue 1, dont l’effectif est très mature et qui a réalisé un bon mercato hivernal. Il faudra donc mettre le maximum d’intensité et de détermination pour gagner ce match. »

Qu’importe le discours officiel, l’Amiens SC a réellement un rôle important à jouer dans ce championnat. Si l’on écarte le bilan à domicile, (8e avec 5 victoires, 4 nuls et 3 défaites), tous les voyants sont actuellement au vert. Quatrième équipe à l’extérieur, deuxième attaque et troisième meilleure défense du championnat, l’Amiens SC apparaît également dans le top 5 lorsque l’on découpe les rencontres en deux périodes (5e en première mi-temps et 3e en deuxième mi-temps). Des paramètres chiffrés qui démontrent la solidité et l’équilibre de la formation samarienne. Dans un championnat ouvert et aussi homogène que cette Ligue 2, tenir cette ligne directrice assurerait certainement une montée en fin de saison.  « L’objectif collectif demeure le maintien. Nous verrons par la suite si nous pouvons jouer autre chose, mais il ne faut surtout pas se précipiter et prendre son temps afin de franchir toutes les étapes, affirme Harrison Manzala. Il faut garder les pieds sur terre et continuer à travailler. Il reste beaucoup de matches, la Ligue 2 est un championnat compliqué, cela peut vite basculer. »

Un socle défensif retrouvé

Une première étape, face au Gazelec, abordée avec confiance et humilité. « Cette victoire contre Tours nous a fait le plus grand bien, d’autant plus que nous n’avons pas encaissé de but au terme d’une victoire sur un large score. Maintenant, il faut bonifier ce résultat avec une victoire contre Ajaccio », confirme Jean Calvé. Une formation de qualité dont le classement (ndlr : 11ème avec 32 points) ne reflète pas son réel niveau selon Christophe Pelissier : « Il ne manque pas grand-chose à Ajaccio pour être dans le trio de tête. J’ai récemment vu leur match au Havre, leur victoire est acquise de manière assez logique. Ils ont toutes les qualités pour mieux figurer au classement. » Le club corse peut notamment s’appuyer sur une solide connaissance du haut niveau, un atout qui pourrait compter dans le sprint final. « Ce sera un match difficile. C’est une équipe qui a une expérience plus importante et qui nous est supérieure sur le papier, analyse Jean Calvé. Il faudra donc l’aborder les yeux dans les yeux, afin de donner le meilleur de nous-mêmes et ainsi rivaliser avec eux. »

Et, si possible, garder sa cage inviolée afin de maximiser ses chances de bon résultat, comme ce fut le cas mardi soir en Indre-et-Loire. « Face à Tours, j’ai eu les réponses attendues. L’enjeu était de retrouver notre socle défensif, une ossature qui avait fait la force du groupe depuis le début de la saison, là-dessus j’ai obtenu satisfaction, se félicite l’entraîneur amiénois. Tant individuellement que collectivement, tout le monde s’est appliqué à bien défendre. J’espère que ces soucis sont désormais derrière nous. » D’autant plus que les deux équipes vont enchaîner un troisième match en l’espace d’une semaine, si bien que l’ouverture du score pourrait, plus que d’habitude encore, devrait s’avérait capitale. « C’est certes le troisième match de la semaine mais il y a eu un turn-over et je sens les joueurs aptes, aussi bien physiquement que mentalement, pour enchaîner un troisième match. Le Gazelec joue aussi son troisième match, le rapport de force sera donc nivelé », rassure Christophe Pelissier. 

Une rencontre pour laquelle Aboubakar Kamara, suspendu, hier, pour quatre matches ferme (et un avec sursis), est bel et bien qualifié. Convoqué à la commission de discipline, l’attaquant amiénois était en terres franciliennes, ce jeudi. Il devrait donc débuter la rencontre sur le banc de touche, tandis que Yannick Mamilonne semble bien parti pour suppléer Junior Tallo à la pointe de l’attaque. Touché à une cheville, Thomas Monconduit demeure quant à lui incertain. Une décision sera prise lors du dernier réveil musculaire. Avec ou sans son capitaine, l’Amiens SC n’a qu’une seule idée en tête, gagner et ainsi poursuivre sa « saison irrationnelle » selon les mots de son entraîneur.

Romain PECHON

Amiens SC : Gurtner – Calvé, Adenon, Lefort, Dibassy – Monconduit Ndombélé (Fofana) – Bourgaud, Charrier, Soumah – Mamilonne.

Remplaçants : Adiceam (g.), Ielsch, Fofana (Ndombélé), Manzala, Kamara, Tallo. 

Entraîneur : Christophe Pelissier.

GFC Ajaccio : Elana – Mahon, Hountondji, Bréchet, Monbris – Kemen, Lemoigne, Youga – Benrahma, Tshimbumbu, Court. 

Remplaçants : Maury (g.), Ducourtioux, Diedhiou, Maah, M’Changama, Cissé, Mulumba.

Entraîneur : Jean-Luc Vannuchi.

FOOTBALL – Harrison Manzala : « J’ai repris goût au football »




  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.