WATERPOLO : Large victoire contre Senlis

Samedi soir au Nautilus, pour la deuxième journée de championnat, l’Amiens Métropole Natation a remporté son premier match à domicile de la saison face à Senlis : 17 buts à 1. Jérémy Stravius a marqué son premier but en Nationale 3. 

Après quelques tirs sur les poteaux, Amiens, en bonnet blanc, commence le festival offensif dès la troisième minute de jeu. Frédérique Stravius, bonnet n°10, après une passe de son frère Jérémy ouvre le score sur sa deuxième tentative. Une fois lancées, les Mouettes ne s’arrêtent plus : 22 secondes plus tard, le deuxième but est marqué par Romain Liset (n°8). 2 à 0 pour Amiens.

Bien que recevant peu de tirs, Arnaud Bobyk est très efficace. Le gardien amiénois effectue son premier arrêt à la 7ème minute. Le premier quart-temps se joue sans encombre pour Amiens qui mène 4 buts à 0.

Durant cette soirée, Théos Grainville, le capitaine des Mouettes, terminera le match comme meilleur buteur – 5 réalisations dont un pénalty. En deuxième quart c’est lui qui marque les deux seuls buts. Son équipe domine 6 à 0 à la mi-temps. Les locaux n’ont pas beaucoup d’opposition : en effet, les senlisiens ne jouaient qu’avec un seul remplaçant, la fatigue s’est vite installée.

Les bonnets blancs poursuivent leur domination sans obstacle et mènent 9 à 0 après le troisième quart. C’est seulement dans les 5 dernières minutes que Julien Clanet marque l’unique but de Senlis. Le score est de 12 à 1 mais le match était déjà plié. Le score final sera de 17 à 1 pour Amiens.

C’est le seul faux pas d’Arnaud Bobyk, le portier royal des Mouettes. « Nous préfèrerions n’avoir aucun but d’inscrit mais c’est tout de même un très très bon match. Nous avons eu une bonne défense, rigoureuse. En face, il y avait une équipe diminuée avec un seul attaquant. C’est à relativiser. Tout le monde est rentré dans le match tout de suite. J’étais dans un bon jour. […] Je suis très content de mon match. »

Après la défaite au précédent match, Antoine Lecocq se réjouit de cette victoire à domicile :
« Notre objectif a été atteint : compléter tous les défauts que l’on a eu face à Lille. Les contres-attaques, les relances, les prises de fautes. Nous avons travaillé ça à l’entraînement. Il nous reste à poser le jeu, jouer les 30 secondes jusqu’au bout et faire attention en 1 contre 1 à ne pas subir de contre-attaque » débrief l’entraîneur amiénois.

Stravius, l’altruiste

Après ce deuxième match, Jérémy Stravius se sent plus à l’aise. Il a marqué son premier but à 39 secondes de la fin du match. L’ailier gauche a tiré alors qu’il se trouvait bien excentré, dans un angle fermé, et a même réalisé une passe décisive à son frère, Frédéric, qui a marqué quelque secondes plus tard son troisième et dernier but.

« Il y a une part de collectif dans ce que je fais en natation course. Mais ça me manquait, même si je fais parti du relais aux Jeux Olympiques, il n’y a pas cet esprit durable dans le collectif. Ici c’est amateur, mais les esprits sont beaucoup plus collectifs. Au relais [olympique] nous nous côtoyons davantage, mais j’ai moins de relations qu’avec mes coéquipiers de water-polo » 
« Ce que je peux transposer en natation course ce sont les appuis, me faire au combat et devenir plus agressif. Je pense que je pourrais faire tout ceci un peu plus tard, ça se mettra en place dans le futur » prévoit-il.

« Le water-polo c’est vraiment le fun ! » Jérémy Stravius

water-polo-les-mouettes-0216-leandre-leber-gazettesports

De son côté Arnaud Lecocq, l’entaîneur, se réjouit de l’investissement du vice champion olympique dans l’équipe: 
« Ça nous fait plus de pub » sourit-il. « Il y a plus de personnes qui viennent nous voir. Pour les joueurs, ça fait plaisir d’avoir un nageur tel que lui. Il est plus à l’aise que face à Lille. […] Son poste c’est ailier par rapport à sa vitesse. […] Il lui manque encore de la technique de Water-polo, c’est un nageur course à la base, c’est à dire le maniement du ballon et savoir se placer dans le bassin. » précise Arnaud Lecocq.

Classement

 
    Pts             DIF.
1  TOURCOING – LILLE METROPOLE 6             26
2  CAMBRAI 6             8
3  QUIÉVRECHAIN 3             5
4  LAON 3             1
5  GRANDE-SYNTHE 3             1
6  AMIENS  3             -11
7  WATTRELOS 0             -6
8  ST-QUENTIN 0             -8
9  SENLIS 0             -16
 

Francis LÉTOCART