Défaite amiénoise dans le Derby des Plaines

C’était un match attendu, ce dimanche, pour les Gothiques. Le deuxième Derby des Plaines de la saison, le traditionnel Amiens-Rouen qui, encore une fois, a rempli les travées d’un Coliseum bouillant. La poignée de main chaleureuse en avant-match entre Anthony Mortas et Fabrice Lhenry est une preuve s’il en faut que ces deux équipes aiment à se retrouver. A signaler coté amiénois, les indisponibilités de Romain Bault, Jonathan Narbonne et Yannick Offret, et le retour forcé de Grégory Beron en défense. Le coach Mario Richer purge quant à lui son dernier match en tribune.

1er tiers temps

D’emblée, la supériorité technique est rouennaise mais Amiens veut marquer le match de son empreinte, physique notamment. Dès la quatrième minute de jeu, un beau contre est emmené par Sacha Treille et Adam Miller fusille O’Keefe (4’07, 0-1, Miller ass. S.Treille et Perret). Les Dragons en profitent pour s’installer et maitriser calmement, mettant plusieurs fois Mitch O’keefe à contribution. Ce dernier prendra d’ailleurs un palet dans le casque et tardera à se relever. Une interruption qui calme quelque peu les ardeurs rouennaises et permet aux Gothiques de sortir de leur zone. Brisebois fait une belle feinte de tir et offre le palet à Suire devant la cage, mais ce dernier ne peut conclure. C’est logiquement qu’Amiens évolue en réaction et sur des contres rapides. Berzins et Béron sont notamment à la conclusion de deux contres consécutifs mais ne trouvent pas le cadre, alors que West est proche de tromper un Sabourin solide dans sa cage. Une nouvelle pénalité généreuse accordée à Rouen en fin de tiers permet à Tomas Nechala de s’illustrer sur un palet arrêté sur la ligne de but.

La défensive amiénoise était amoindrie face à Rouen. Photo : Leandre Leber - Gazettesports.fr
La défensive amiénoise était amoindrie face à Rouen. Photo : Leandre Leber – Gazettesports.fr

2ème tiers-temps

Amiens rentre bien dans ce second tiers et se procure deux belles occasions coup sur coup. Mais Sacha Treille, encore lui, profite d’une erreur amiénoise pour se projeter rapidement et répéter exactement le scenario du premier but… (22’14, 0-2, Miller ass. S.Treille et Langlais). Moins d’entrain côté amiénois après ce deuxième but, et des actions mal négociées. Rouen s’installe, Rouen est facile, Rouen touche même le poteau. Mais Rouen prend sa première pénalité ! Il n’en fallait pas plus pour Amiens : Riendeau lance pour une déviation de Champagne. Sabourin fait ce qu’il peut mais c’est Crowder qui poussera au fond au deuxième poteau (26’05, 1-2, Crowder ass. Champagne et Riendeau, SN). Le match est relancé et les deux équipes se rendent coup pour coup. Mitch O’keefe compense bien une défensive amiénoise en difficulté ce dimanche soir. Deux nouvelles pénalités consécutives sont distribuées à Berzins et Leclerc au grand dam du public… Rouen est à 5 contre 3 pour près de 2 minutes. Amiens tient et le coliseum exulte, son équipe a du coeur et elle le montre !

Les Gothiques ne sont pas parvenus à contenir des Dragons efficaces. Photo : Leandre Leber - Gazettesports.fr
Les Gothiques ne sont pas parvenus à contenir des Dragons efficaces. Photo : Leandre Leber – Gazettesports.fr

3ème tiers-temps

Le tiers commence mal. Amiens perd un palet à sa ligne bleue. Sacha treille, encore lui, sert Miller qui feinte O’Keefe et laisse à Jordan Perret le plaisir de pousser dans le but vide (41’33, 1-3, Perret ass. S.Treille et Miller). On passe ainsi d’une situation où Amiens peut relancer le match en un éclair, à celle d’un Rouen disposant d’un avantage bien plus confortable. La situation empire quand, au détour d’un engagement relativement anodin Matheson lance un beau tir sous le bouclier du gardien amiénois, pour le plus grand bonheur de la centaine de supporters normands ayant fait le déplacement (47’19, 1-4, Matheson ass. Miller et S.Treille). Berzins sort quant à lui sur blessure à la moitié du tiers-temps. Rouen gère sereinement son avantage et le rythme du match baisse inexorablement… jusqu’au 5ème but rouennais, toujours sur le même schéma. Damien Raux prend de la vitesse et sert Yorick Treille dans le slot, qui envoie avec une facilité déconcertante un missile dans la lucarne du pauvre O’Keefe (55’35, 1-5, Y.Treille ass. Aux et Dame-Malka). Tim Crowder -élu joueur amiénois du match-, sur la seule supériorité numérique amiénoise de ce tiers-temps, réduira le score sur un service de Béron à moins de deux minutes de la fin (58’17, 2-5, Crowder ass. Beron et Riendeau). Un but anecdotique, malheureusement, qui ne changera rien à l’issue de cette partie.

Une défaite logique tant Rouen aura été supérieur dans tous les domaines du jeu ce dimanche… Mais que les supporters amiénois se rassurent, il reste -au moins- deux derbys cette saison, et toutes les équipes de Saxoprint Ligue Magnus ne disposent pas d’un duo tel que celui composé de Sacha Treille et d’Adam Miller. Les Gothiques ont des armes à faire valoir; ils auront l’opportunité de les montrer vendredi soir à Strasbourg (20h) !

Luc ROHAUT




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.