Le Coliseum, terre imprenable ?

Huitième journée de Saxoprint Ligue Magnus, ce mardi soir, au Coliseum. Les Gothiques affrontaient les Pionniers de Chamonix-Morzine, derniers au classement mais auteurs d’une victoire probante à Gap lors de leur dernière rencontre. A noter côté amiénois, les grands débuts d’Armands Berzins de retour de blessure, le repositionnement de Grégory Béron en première ligne d’attaque et l’absence de Fabien Kazarine. Des Gothiques toujours invaincus à domicile cette saison.

1er tiers-temps

Les spectateurs présents ce mardi soir dans les gradins du Coliseum se voient offrir un début de match de très haute volée. Les contres et occasions s’enchainent des deux cotés sans temps mort et les deux portiers du soir doivent s’employer à plusieurs reprises. Ce sont cependant les Pionniers qui vont ouvrir le bal. Sur un contre très bien négocié, Tassery tente de feinter O’Keefe qui fait l’arrêt. Devin profite du rebond pour pousser dans la cage vide (0-1, 5’43, Devin ass. Tassery et Hrehorcak). Les Gothiques ne se laissent pas abattre et le match gardera son rythme soutenu jusqu’à la fin du 1er tiers-temps. Le Coliseum ne s’y trompe pas et encourage son équipe, et les joueurs amiénois finiront par conclure l’une de leurs nombreuses occasions ! West remporte un engagement en zone offensive, le palet parvient à Brisebois, puis Legault qui tire à la cage. Riendeau est au rebond et marque du revers, les compteurs sont remis à zéro (1-1, 19’24, Riendeau ass. Legault et Brisebois).

2ème tiers-temps

Les Gothiques prennent quelques peu le jeu à leur compte sur ce second tiers, dans un match très propre. A force de persévérance, le travail des amiénois finira par payer. Les Gothiques profitent d’un changement de ligne adverse pour porter le palet en zone offensive, Nechala et West combinent derrière la cage. Ce dernier trouve un Romain Bault démarqué au deuxième poteau qui reprend le palet. Imparable. (2-1, 31’55, Bault ass. West et Nechala). Mais les pionniers n’ont pas dit leur dernier mot, et sur une de leurs rares opportunités dans ce tiers, vont venir crucifier O’keefe sur un nouveau contre rapide. Moffat reprend de volée sous le bouclier du cerbère amiénois (2-2, 36’25, Moffat ass. Koudri).

3ème tiers-temps

Le match se rééquilibre dans ces derniers tiers, où la fatigue se fait sentir et les erreurs techniques sont plus nombreuses. Chamonix se procure d’ailleurs plus d’occasions mais ne parvient pas à les mettre à profit, Mitch O’keefe et ses coéquipiers restant vigilants. Amiens en profitera et, sur une des rares supériorités de ce match, prendront à nouveau l’avantage. Crowder, pour Champagne, pour Riendeau esseulé devant le but : un grand classique (3-2, 44’58, Riendeau ass. Champagne et Crowder). Plus rien en cette match ne fera réellement trembler des Gothiques qui continuent leur parcours à domicile. Armands Berzins enfoncera le clou et marquera en toute fin de match en cage vide, pour son premier match sous les couleurs amiénoises (4-2, 59’43, Berzins, Cage Vide).

Nouvelle victoire à la maison, donc, pour les Gothiques au début de cette semaine de trois matches. Les pensionnaires du Coliseum partiront à nouveau à la chasse d’une première victoire à l’extérieur, à Gap vendredi soir (20h) et/ou à Grenoble dimanche (15h).

Luc ROHAUT




  • Laisser un commentaire