Fusion-absorption pas forcément désirée

Parallèlement à l’assemblée générale du district de la Somme de football qui s’est déroulée samedi à Amiens, a été beaucoup évoquée, la création de la future grande Ligue des Hauts de France. Même s’il ne sera plus le président dans quelques mois, c’est quand même Fernand Duchaussoy, ancien président de la Fédération française qui aura été le grand manitou de toutes les discussions et réunions qui ont pu se produire ces derniers mois.
Quitte à le répéter, cette fusion-absorption entre le Nord Pas de Calais-Picardie n’était pas forcément désirée mais elle a été imposée par l’Etat dans un premier temps,  puis relayée par la Fédération française. Malheur à ceux qui ne voulaient pas entrer dans le giron. Plus de subventions et d’aides de la part des collectivités. Alors, bon gré mal gré, les dirigeants picards ont accepté de rejoindre leurs « amis » nordistes .

une grande Ligue de  240.000 licenciés

Il a été rappelé que le siège de la Ligue sera à Villeneuve d’Asq et qu’une antenne sera installée à Amiens, non loin de la Licorne. Du coup, la Ligue de Picardie va vendre l’immeuble qu’elle possède depuis 1974 rue Jules Lardière à Amiens. Ce mariage forcé va donc engendrer une grande Ligue de  240.000 licenciés. « Un bateau énorme, a rappelé Fernand Duchaussoy qui a toujours été clair dans ses interventions.
Mais il faudra quand même attendre la saison 2018- 2019 pour que soient mis en place les nouveaux championnats. Et Fernand Duchaussoy de rappeler : « Nous sommes tous ensemble et je vous assure que la Picardie ne sera pas oubliée. Personnellement, je vais essayer de conduire le navire à quai jusqu’en janvier 2017 ».

Notre photo : c’était samedi, lors de l’assemblée générale du district de la Somme de football. Fernand Duchaussoy intervient et à ses côtés, Marcel Glavieux qui vient d’être réélu.

Lionel Herbet




  • Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.

    Laisser un commentaire