Pélissier « Un plaisir que d’aller jouer à Lens »

Dans le championnat Domino’s Ligue 2, les joueurs de l’Amiens SC ont remporté leur première victoire face à Niort, grace à deux buts de Jonathan Tinhan. Du coup, l’entraineur amiénois envisage le prochain déplacement à Lens avec un certain optimisme. « Nous irons à Lens sans pression », indique Pélissier.

Cette première victoire du championnat, les joueurs de l’Amiens SC sont allés à la fin du match, la partager avec leurs supporters sur le terrain. Il y avait en effet beaucoup de joie car, que ce soit dans le public ou dans le staff et les joueurs, on avait le sentiment que le championnat était vraiment lancé.

Christophe Pélissier était évidemment satisfait après cette victoire quand il est venu en salle de presse:

« On se devait de l’emporter et je suis très heureux car nous marquons et n’encaissons pas de but. Nous aurions même pu marquer d’autres buts. Sur les deux premiers matches, j’avais dit aux joueurs que nous aurions notre mot à dire. Nous avons su endiguer cette équipe de Niort.

« Ce soir, nous avons passé l’étape au-dessus et c’est une très bonne soirée. Le plus important est que nous ayons pris trois points ».

L’entraineur amiénois a été évidemment interrogé sur le prochain déplacement, samedi prochain à Lens.

« Nous allons chez un gros favori du championnat et nous irons sans pression. Il y aura un super match à jouer. Nous avons tenu contre Reims et Strasbourg avec nos principes et notre projet de jeu. Mais quel plaisir ce sera d’aller jouer au stade Bollaert. Ce sont des moments que nous espérons tous dans notre carrière ».

L’expulsion de Richard Soumah a été également évoquée.

« C’est un coup dur, a ajouté Pélissier. Ce soir, nous perdons Richard dont la prestation a été très bonne. Il va nous manquer lors des prochains matches. »

Pour sa part, Denis Renaud l’entraineur de Niort ne remettait absolument pas en cause la victoire amiénoise, qu’il trouvait logique :

« C’est une défaite logique et pourtant, nous avions bien entamé le match. Nous avons eu le monopole du ballon et avons même tiré sur le poteau. Ensuite, Amiens a ouvert logiquement le score. Il y a eu trop d’à peu près dans l’aspect défensif. Je le répète, défensivement, nous avons montré certaines lacunes qui ne nous permettent pas de gagner un match. Nous avons été trop inconstants et je ne cherche aucune excuse. »

Lionel HERBET




  • Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.

    Laisser un commentaire