Charly Charrier retrouve, à Amiens, Khaled Adenon

En rejoignant l’Amiens SC, l’ancien meneur de jeu de Luçon Charly Charrier qui va retrouver son ancien équipier Khaled Adenon, n’a qu’un mot d’ordre : « Continuer à prendre du plaisir sur le terrain ».

Ce vendredi matin, quand il est arrivé à la Licorne, Charly Charrier ne débarquait pas tout à fait en terre inconnue. Il a en effet retrouvé son équipier de Luçon voici deux ans Khaled Adenon. Les  deux hommes ont évidement évoqué cette belle période de Luçon qui s’est, hélas, terminée par un dépôt de bilan.

A l’inverse, si l’équipe était parvenue à accéder à la L2, rien ne dit que le Président n’aurait pas fait un effort supplémentaire. De plus, la fusion entre Luçon et la Roche n’ayant pu aboutir, il était inévitable que le club ne s’en sortirait pas.

En cette fin de saison, cela a ressemblé à une véritable débandade du côté de Luçon. Un vrai sauve qui peut. Comme il arrive souvent dans ce genre de situation, les meilleurs n’ont pas tardé à trouver un club mais  certains sont toujours en rade. Charly Charrier fait partie de la première catégorie.

Ce joueur est réputé comme étant un véritable technicien, une sorte de meneur de jeu à  l’ancienne. Pas surprenant dans ces conditions que Luçon avait la réputation d’une équipe pratiquant un excellent football. C’est en allant s’imposer en fin de saison dernière à Luçon que les Amiénois ont pris conscience de leur valeur et que dès lors, tout devenait  possible. Ce qui est effectivement arrivé.

« J’ai joué souvent contre Amiens et je retrouve certains joueurs que je connais bien comme Adenon, Soumah, Fontaine, glisse Charly Charrier qui vient de fêter ses 30 ans. Avec Luçon, j’étais arrivé au terme de mon contrat de trois ans. Le  dépôt de bilan du club n’a donc rien à voir avec ma décision. N’ayant pu accéder à la L2, j’aspirais donc à connaitre autre chose. Et puis à partir du moment où la fusion n’a pu se faire, le club était condamné à repartir au niveau régional.

A Luçon, nous avions un projet de jeu qui me permettait d’évoluer en tant que meneur de jeu. Nous avions un jeu au sol basé sur des passes courtes à partir de notre gardien qui relançait à la main. A Luçon, j’étais un meneur de jeu plutôt  vers l’avant mais je crois qu’ici, je vais reculer d’un cran plutôt au plan axial.

En signant ici à Amiens, mon objectif sera de garder la même philosophie que j’avais à Luçon, c’est-à-dire prendre du plaisir sur le terrain et apporter le maximum à l’équipe. »

Charly Charrier en bref : 

Né le 27 mai 1986 à la Roche sur Yon
Milieu de terrain
A joué à la Roche Vendée, Cannes, le Poiré sur Vie, Luçon (six ans) et Guingamp (trois ans).

Lionel Herbet




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.