[FOOTBALL] UN DERNIER MATCH…

0
16

Tristesse et nostalgie après le dernier match au Red Star

 

Le bon vieux stade Bauer à Saint Ouen a, non seulement fait le plein, pour cette ultime rencontre de son équipe (du moins pour l’instant) mais vécu un moment fort sitôt le coup de sifflet final de l’arbitre qui et c’est rare, n’a jamais eu à intervenir et encore moins à distribuer des avertissements.   Ce match Red Star- ASC a ressemblé à une belle fête mais aussi à des adieux plutôt touchants voire  tristes.

La fête, c’était pour les joueurs du Red Star, leur staff parmi lequel figurait Manu Pires, l’ancien patron du centre de formation de l’ASC. Les joueurs ont d’abord commencé par honorer avec le public, leur capitaine Samuel Allegro. Ce garçon à la mentalité irréprochable, est resté trois saisons dans le club audonien. Mais que nous ne sachions déjà, ce Samuel Allegro, quand il jouait à Amiens, c’était le même homme avec un sens identique  du professionnalisme, de l’amitié et des valeurs humaines qui existent encore dans le football. Samuel Allegro aimait aller à la pêche dans les environs d’Amiens avec son pote David Hamed, lui aussi joueur de parole. Vendredi, Samuel a eu l’immense joie de voir sa fille et son épouse  venir au centre du terrain afin de donner le coup d’envoi.

Geste rare de la part d’un club qui a mesuré ce que Samuel Allegro lui avait apporté. Maintenant, Samuel va pouvoir penser à sa reconversion qui est déjà bien avancée. Deux autres ex-Amiénois ont participé à la fête : Julien Ielsch, l’homme des accessions et le jeune Edson Seidou qui garde toujours le sourire en toutes circonstances et qui avant d’aller au Red Star, a porté le maillot de l’ASC, de l’AC Amiens, de Roye et Colomiers..

Après le match, ce fut aussi la fête puisque au centre du terrain, les Audoniens  ont reçu la coupe et une médaille qui matérialisent leur titre de champion de National. Côté amiénois, c’était évidemment beaucoup plus discret même si chacun se félicitait de l’excellente prestation de l’équipe et surtout du nul obtenu (3-3). On vit Yoann Hautcoeur se diriger vers un groupe de supporters de l’ASC qui avaient effectué le déplacement. Preuve que l’équipe ne laisse pas indifférent. On a vu également Issa Makalou venir saluer une dernière fois ses équipiers car suspendu, il n’a pas joué. Mais on percevait beaucoup de tristesse au sein de la délégation amiénoise qui allait se disperser dès le retour par car à Amiens.

Une fin de saison marque évidemment le bout du chemin pour les joueurs  et dans le cas de l’ASC, après la saison pénible qu’ils ont vécue, il est clair que nombreux ne seront plus au club le 1er juillet.

Il y a ceux qui vont retourner dans leur club tels Jean Pierre N’Samé (au fait Angers retrouve la L1- Bravo Jonathan Kodjia), Brian Babit à Dijon ; ceux qui sont demandés dans des clubs plus huppés (Oumar Pouye, Marvin Baudry), ceux qui ne sont pas conservés ou n’acceptent pas les propositions du club (Gaël Neva, Issa Makalou, Magno Novaes, Nicolas Burel, Yoann Hautcoeur), ceux qui n’ont pas encore donné leur réponse. Sans oublier le cas du capitaine Romain Poyet qui va intégrer le staff technique et devenir l’adjoint de Christophe Pelissier. Un staff qui va  perdre Jean Marc Sibille et Patrick Valery

Bref, cela ressemblait à un jeu de cartes qui se déployait sur une table. Une vraie dispersion et pour être franc, cela nous a fait mal au cœur. Mais peut-être, sommes nous un peu trop sentimentaux. En attendant, bonnes vacances à tous les joueurs  car le seul qui va travailler durant ce mois de juin, ce sera l’entraineur Christophe Pelissier qui est un peu comme le grimpeur au pied de l’Alpe d’Huez.

Lionel Herbet




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.