Malgré une saison fantastique, l’Amiens SC – qui a déjoué tous les pronostics en assurant son maintien à quatre journées du terme de la saison – a été le grand absent de la révélation des nommés pour les Trophées UNFP, ce vendredi.

Gurtner devait y être

Alors que Régis Gurtner et Christophe Pelissier, respectivement pour le trophée de meilleur gardien et de meilleur entraîneur, auraient très certainement mérité une nomination, les joueurs de Ligue 1 ont préféré plébisciter les représentants des grands clubs. De quoi amener Christophe Pelissier à manier avec justesse l’ironie. « J’ai vu que l’on remplissait toutes les cases, c’est bien, glisse-t-il. Non, je suis déçu pour Régis (Gurtner) parce que ça me paraissait logique qu’il y soit. Cela nous paraissait déjà logique, l’an dernier. Où est donc la logique dans tout ça ? Je ne sais pas trop. »

Sans doute pas dans le quatuor choisi pour le trophée de meilleur entraîneur où Christophe Pelissier fait là aussi figure de grand absent alors qu’Olivier Dall’Ogilio (Dijon) a bien été nommé aux côtés d’Unai Emery (PSG), Leonardo Jardim (Monaco) et Rudi Garcia (Marseille). « Il y a quand même du beau monde en face. Je suis surtout étonné par le fait que Régis ne soit pas nominé, commente humblement le principal intéressé. A force de répéter que le collectif est au-dessus de tout chez nous, peut-être qu’on ne pense pas à nos individualités, cela doit être cela. S’il y avait eu un trophée du collectif, peut-être que nous l’aurions eu. »

Une finalité qui ne surprenait pas Quentin Cornette, formé à Montpellier et auteur de son premier but en Ligue 1, cette saison : « C’est chaque année pareil avec les gros clubs qui sont représentés. Je pense qu’il y aurait pu y avoir des Amiénois mais c’est la décision des joueurs de Ligue 1. » Bien que cette règle du jeu soit connue de tous, peut-on parler d’anomalie ? « Je ne sais pas, c’est sûr que les gens sont toujours plus portés vers Lyon, Monaco, Paris et l’OM. Au début de l’année, on nous voyait déjà en Ligue 2 mais on a, je pense, fait un bon boulot en Ligue 1. On a montré que l’on était présents, on a embêté pas mal d’équipes et j’espère que l’on va désormais faire un peu plus attention à nous. »

Ils n’auront de toute manière pas d’autre choix que de le faire puisque les Amiénois évolueront encore en Ligue 1 la saison prochaine. A défaut de distinction individuelle, ils se contenteront donc de la plus belle récompense collective possible : le maintien.

Romain PECHON

Crédits photo : GazetteSports.fr

A lire aussi >>

FOOTBALL : Quentin Cornette élu joueur du match Amiens SC-Strasbourg




  • Laisser un commentaire