Marcel Glavieux « On avance calmement mais efficacement »

cdos glavieux
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Marcel Glavieux « On avance calmement mais efficacement »

Il a été évidemment beaucoup question de la territorialité et de la nouvelle grande région au cours de l’assemblée générale du CDOS qui s’est déroulée dans le cadre de la Maison des Sports à Amiens.

Même si les comités départementaux ne seront en principe  pas trop concernés car ils resteront identiques, le Président Marcel Glavieux a quand même évoqué le sujet.

Il s’est voulu optimiste même si au dessus de nos têtes, nous apercevons des nuages sombres.

« On avance calmement mais efficacement. C’est à nous de trouver notre place dans cette grande architecture qu’est la grande région Nord Pas de Calais-Picardie. Pour nous, c’est une opportunité. Le CDOS va être gagnant »

Vice-présidente du Conseil Départemental, chargée des Sports, Madame Sabrina Holleville a aussi parlé des efforts du Département, soulignant que le Sport et la Culture étaient les seuls secteurs dont les subventions ne seraient pas baissées.

« Malgré les contraintes budgétaires, nous continuerons d’intervenir dans le domaine sportif. Il est hors de question de nous désengager. Mais nous nous concentrons d’abord  sur le Sport amateur ».

Madame Sabrina a aussi indiqué que les dossiers administratifs de demandes de subventions notamment étaient simplifiés, et elle a ajouté que notre département recélait de beaux atouts et qu’il fallait s’en servir. Directeur départemental de la jeunesse, les sports et la cohésion sociale, Didier Bellet est intervenu en dernier au nom de l’Etat.

« Le CDOS reste notre partenaire ».

Mais il sait bien que de plus en plus l’argent se fait rare et que l’Etat a du mal à répondre à l’attente des clubs. Alors, il faut aller chercher des subventions ailleurs.

« Dans un premier temps, il faut préserver les emplois et trouver d’autres ressources, a ajouté Didier Bellet. Il faut trouver des sponsors, pénétrer le monde de l’entreprise ». Plus facile à dire qu’à faire mais Didier Bellet conclut  en rappelant que « le monde rural a besoin de vous dirigeants. Vous êtes l’Avenir de la Jeunesse. »

Lionel HERBET