FOOTBALL : La preuve par trois pour l’Amiens SC

0
161
Les amiénois, à l'image de Emil Krafth, ont tout "donné" afin de prendre la mesure du Nîmes Olympique et remporter un troisième succès consécutif à domicile. (Photo by François LO PRESTI / AFP)

En signant un troisième succès consécutif, les hommes de Christophe Pelissier réalisent une belle opération comptable.

Qu’elle est belle cette victoire de l’Amiens SC face au Nîmes Olympique (2-1) ! Tant sur le plan comptable que dans la prestation d’ensemble… Et s’ils ont cependant dû s’employer pour demeurer invaincus en trois rencontres à la Licorne, les hommes de Christophe Pelissier ont été récompensés de leurs efforts. De façon « légitime » osait d’ailleurs admettre l’entraîneur de l’ASC avouant même avoir pris « beaucoup de plaisir » depuis son banc.

« L’équipe a accomplie un très bon match mais elle aura encore des batailles à mener. Toutefois, si nous rééditons ce type de performance, nous devrions pouvoir nous maintenir » lâchait-il cependant avec retenue. Avant qu’il appelle à l’humilité.

Face à un promu entreprenant et sans complexe, les partenaires de Thomas Monconduit sont parvenus à mettre en application ce qu’ils avaient mis en place durant la semaine, L’Amiens SC jonglait ainsi (habilement) entre la théorie et la pratique. Sur de bons rails avec le but de Sehrou Guirassy (49e), la formation locale connaissait une autre poussée d’adrénaline… lorsque Rachid Alioui veillait à égaliser quelques minutes plus tard.

« Une belle prestation »

Thomas Monconduit et les amiénois réalisent une belle opération comptable (Photo by François LO PRESTI / AFP)

Un court instant abasourdis, les amiénois retrouvaient néanmoins leur abnégation et touchaient à nouveau au but, au terme d’un joli mouvement collectif. Omniprésent, ce même Guirassy alertait côté droit Moussa Konaté dont le centre était catapulté (victorieusement) dans le but nîmois par Erik Pieters (64e) A point nommé et étrangement seul, le néerlandais ouvrait son compteur « perso » sous le maillot picard et offrait l’opportunité à ces couleurs de reprendre l’avantage. Un ascendant psychologique aussi.

« Nous avons su trouver les ressources mentales pour reprendre la main après cette égalisation » confiait Christophe Pelissier. Avant qu’il ne peste sur l’expulsion de Guirassy. Ombre au joli tableau que l’ASC avait jusqu’alors brossé. « Cette exclusion méritée vous nous handicaper » soupirait-il. En essayant de comprendre les raisons qui avaient poussés son protégé à un tel engagement…

Guirassy marque puis… voit rouge

Avec trois nouveaux points dans son escarcelle, les amiénois réalisent donc la bonne opération. Surtout que dans le même temps, Dijon en égarait deux lors de son duel avec le Stade de Reims. Ils profitaient aussi de l’occasion pour devancer l’AS Monaco au classement. Multiples satisfactions que Christophe Pelissier accueillait sans euphorie démesurée, excessive. Rappelant – si besoin était – que rien n’est acquis. Des mots simples pour maintenir sous pression un effectif qui aura à cœur de se distinguer en fin de semaine prochaine, sur la pelouse du SCO Angers. Histoire de continuer à faire fructifier son patrimoine et ainsi valider son billet pour une nouvelle aventure au sein de l’élite. Un souhait bien loin d’être aussi utopique qu’il ne l’était voici encore quelques semaines.

AMIENS – Stade de la Licorne. Amiens SC bat Nîmes Olympique 2-1 (0-0)

Arbitre : M. Delajod

Buts pour Amiens : Guirassy (49e), Pieters (64e) ; Pour Nîmes : R. Alioui (53e)

Avertissements aux amiénois M. Konaté (55e), Lefort (71e) ; au nîmois Landre (75e)

Expulsion de l’amiénois Guirassy (89e)

Fabrice Biniek

Crédit photos : François Lo Presti – AFP

FOOTBALL : Les Portugais pour la passe de trois ?




  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.