RETRO : 2018, la belle année des Gothiques

0
66

Alors que 2019 est désormais lancé, il est temps de revenir sur l’année qui vient de s’écouler pour les Gothiques. Et en regardant dans le rétroviseur, on ne peut qu’apprécier le spectacle que nous auront offert les hommes de Mario Richer en 2018.

 

Un mois de janvier à deux visages pour les Amiénois

Fin décembre, après déjà 30 matchs joués, les Gothiques étaient en course pour le podium du championnat. Après une défaite 4-1 à Bordeaux pour clôturer l’année 2017, les Amiénois rebondissaient parfaitement en janvier en enchaînant 5 victoires pour débuter l’année (dont une en prolongation à Gap). Mais la seconde partie de ce mois de janvier se déroule un peu moins bien, avec 2 revers consécutifs face à Rouen 3-4 et Grenoble 7-1 qui stoppent la dynamique picarde. Les Samariens enchaînent ensuite 2 succès en prolongation (2-1 face à Angers, et 2-3 à Strasbourg), avant de connaître un nouveau revers en cette fin de mois 2-1 à Bordeaux. Après avoir pris 14 points en 5 matchs pour débuter le mois, les Gothiques n’en ont ensuite pris que 4 sur les 5 matchs de la deuxième partie de janvier.

Une équipe amiénoise qui a alterné le bon et le moins bon en ce début d’année 2018.

Quête du podium en février…

Quatrièmes avant d’aborder les 4 derniers matchs de championnat, les Gothiques peuvent encore espérer aller chiper la 3ème place à Gap, qui devance alors les Picards d’un point. Et justement, pour commencer ce mois de février, les Picards accueillent les Rapaces au Coliseum. Les hommes de Mario Richer s’imposent alors 3-2, et passent devant les Gapençais au classement, avec 72 points et 70 pour Gap. Mais les Picards n’ont plus alors que 3 rencontres à disputer, tandis que les Rapaces doivent encore jouer 4 matchs, la course au podium n’a pas encore rendu son verdict ! Deux jours après le succès face à Gap, les Amiénois vont s’imposer 2-7 à Chamonix, tandis que dans la lutte à distance pour le podium, Gap s’impose 3-4 à Bordeaux. Jusqu’ici, Amiens est toujours sur le podium. Le 9 février, les Samariens disposent de Nice 6-1 au Coliseum, tandis que les Rapaces étrillent Chamonix 8-3. Le lendemain, Gap joue son match en retard face à ces mêmes Pionniers, et s’impose cette fois-ci dans la douleur 4-3. Un succès qui permet aux Rapaces de repasser devant Amiens avant la dernière journée avec 79 points contre 78 pour les Picards. Et si les Gapençais se font corriger 5-2 à Nice, les Gothiques n’en profitent pas en s’inclinant 2-1 à Lyon. Après 44 journées, les hommes de Mario Richer terminent donc le championnat à la 4ème place à seulement 1 point du podium. Qualifiés pour les playoffs, les Picards affronteront Lyon, 5ème, pour une place en demi-finale.

Après avoir lutté pour le podium, les Gothiques terminent finalement 4ème après la saison régulière.

La saison régulière des Gothiques en chiffres : 

  • 4ème de Ligue Magnus avec 78 points
  • 27 victoires dont 7 en prolongation
  • 17 défaites dont 4 en prolongation
  • 143 buts inscrits soit 3,25 par match
  • 108 buts encaissés soit 2,45 par match
  • Meilleur pointeur : Tommy Giroux avec 51 points (24 buts et 27 assistances)
  • Meilleur buteur : Tommy Giroux 24 buts
  • Meilleur passeur : Jeremie Romand : 33 assistances
  • Trophée du meilleur entraîneur pour Mario Richer, du meilleur gardien pour Henri-Corentin Buysse, du meilleur jeune pour Rudy Matima et de l’équipe la plus fair-play pour les Gothiques.

…puis place aux playoffs

Trois jours après s’être incliné 2-1 à Lyon, les Gothiques retrouvaient donc les Lions au Coliseum pour le premier match de cette série. Une rencontre serrée, durant laquelle les deux équipes termineront à 2-2, ne parvenant toujours pas à se départager en prolongation et donc obligées d’aller aux tirs au buts. Matima sera le seul des 6 tireurs à marquer, permettant aux Amiénois de faire la course en tête dans cette série 1-0. Dès le lendemain, des Samariens hors du coup, s’inclinaient 1-4 et permettaient à Lyon d’égaliser à un partout dans ce quart de final. Le premier match chez les Lions démarrait de la pire des manières, les Gothiques étant menés 3-0 après le premier tiers. Malgré un bon deuxième acte qui voyaient les Picards revenir à 5-4, les hommes de Mario Richer s’inclinaient finalement 7-5 pour ce 3ème match. Après deux défaites consécutives, les Gothiques relèvent la tête lors du second match à Lyon, et s’imposent 4-5 en prolongation grâce à un but de Trabucco (2-2 dans la série).

Face à une équipe lyonnaise accrocheuse, les Gothiques remportent finalement leur quart de finale 4-2.

Mars, Amiens finit la saison la tête haute

Pour commencer le mois de mars, les Amiénois reçoivent les Lions pour le 5ème match de la série, qui verra une des deux équipes virer en tête de ces quart de finales. La rencontre est tout aussi accrochée que la précédente, et une nouvelle fois, les Picards s’en sortent en prolongation 3-2, grâce à un but de Kuralt. Les hommes de Mario Richer mènent donc la série 3-2, et auront l’occasion de se qualifier pour les demi-finales en cas de succès à Lyon 2 jours plus tard. Les Gothiques font alors un début de rencontre idéal, menant 0-2 après le premier tiers, puis 0-4 à la 35ème. Mais Lyon finit très fort la partie, et revient à 3-4 à 5 minutes du terme. Les hommes de Mario Richer tiennent finalement jusqu’au bout et remporte la série 4-2, se qualifiant ainsi pour les demi-finales. Une série qui s’annonce au sommet en plaçant le voisin rouennais sur la route des Amiénois. Le 9 mars, à 20h00, les Gothiques sont donc à Rouen pour le premier match de ces demi-finales. Et peu avant la demi-heure de jeu, alors que les deux équipes étaient à égalité, Guillemain ouvre le score dans ce match, un but essentiel, qui sera le seul de la rencontre, permettant aux Gothiques de faire la course en tête dans cette série (1-0). Le lendemain soir, ce sont donc des Dragons revanchards qui se présentent sur la glace, et qui ouvrent rapidement le score (0’18 : Lamperier). En fin de tiers, les Rouennais font le break (19’08 : Deschamps). Si les Picards reviennent rapidement au score dans le deuxième acte par Kuralt (2-1), plus aucun but ne sera inscrit par la suite, permettant aux Dragons d’égaliser dans la série (1-1). Trois jours plus tard, le 13 mars, c’est au tour des Picards d’accueillir le voisin normand. Et c’est une nouvelle fois serré entre les deux formations, Aleardi et Lamperier répondant à un doublé de Trabucco pour un score de 2-2 à la fin du temps réglementaire. Les deux équipes ne parviennent pas à se départager en prolongation et c’est finalement aux tirs aux buts qu’Amiens s’impose, Matima étant alors le seul à marquer. Amiens mène alors 2-1 la série. Le lendemain, les Gothiques ne parviennent pas à résister aux Dragons et s’inclinent 1-4. Rouen revient alors à 2-2 dans la série. Le 16 mars, en terre normande, les Gothiques s’inclinent de justesse 1-0 et sont désormais menés 3-2 dans la série, avant d’aborder le 6ème match à Amiens. Le 18 mars, les Gothiques retrouvent donc les Dragons au Coliseum, et entament bien la rencontre puisqu’ils mènent 1-0 après le premier tiers grâce à un but de Giroux. Mais Rouen accélère dans le 2ème acte et vient inscrire 3 buts pour mener 1-3 avant le 3ème tiers. Si Trabucco marque rapidement dans le dernier acte (54’25 : 2-3), les Gothiques ne parviendront jamais à revenir s’inclinant finalement 2-3 dans ce match et 4-2 dans la série. En finale, Rouen ne fait pas de détails face à Grenoble et remporte la série 4-0 pour un nouveau titre de Champion de France. Amiens aura donc réalisé des demi-finales de très hautes volées, mettant en grande difficulté le voisin rouennais, qui a du s’employer pour se défaire d’une équipe amiénoise magnifique. Les Gothiques sortent donc de cette saison 2017-2018 la tête haute, et ils ont prouvé qu’il était possible de bousculer l’armada rouennaise sur l’ensemble d’une série, de bon augure pour la saison à venir.

Des Gothiques qui sortent la tête haute de ces demi-finales face à Rouen.

Reprise des amicaux en août 

Pour cette nouvelle saison, les Picards reprenaient la compétition lors de la Summer Cup de Cergy (24-25-26 août) et devaient alors enchaîner 7 rencontres amicales à cheval sur août et septembre avant de débuter la saison face à Strasbourg. Bilan de ces rencontres amicales : 4 victoires et 3 défaites pour les Amiénois. Qui dit nouvelle saison, dit également changements dans l’effectif. Les Gothiques ont donc vu arriver 6 nouveaux joueurs : Dimitri Thillet, Spencer Edwards, Felix Plouffe, Holden Anderson, Gyffen Nyren et Pierre Maxime Poudrier. Dans le même temps, 7 joueurs ont quitté le club : Elie Marcos, Nicolas Favarin, Lauri Karmenieni, Anze Kuralt, Loic Coulaud, Jaane Laakkonen et Todd Perry.

Les 6 recrues de l’intersaison amiénoise. De gauche à droite : Thillet, Anderson, Poudrier, Plouffe, Edwards et Nyren.

Septembre : C’est parti pour une nouvelle saison !

Le 14 septembre 2018, 6 mois après le dernier match des Gothiques en playoff face à Rouen, les Amiénois retrouvaient la Ligue Magnus lors d’un déplacement à Strasbourg. Après un match accroché, Amiens remportera finalement cette rencontre 2-3 après prolongation. Mais les Picards vont avoir du mal à enchaîner par la suite, et le mois de septembre se finit sur un bilan de : 2 victoires en prolongation à l’extérieur (Strasbourg et Mulhouse), et 3 défaites à domicile (Rouen, Nice, Grenoble en prolongation).

Début de saison compliqué pour les Gothiques avec 3 défaites et 2 victoires en ce mois de septembre.

Octobre, des Gothiques toujours en rodage

Après un début de championnat très mitigé, les Amiénois débutent le mois d’octobre avec un déplacement à Bordeaux. Sans solution, les hommes de Mario Richer s’inclinent 5-2. La machine tarde toujours à se mettre en marche et les Picards enchaînent ensuite 3 revers à domicile et 2 succès à l’extérieur, avant d’aller se faire battre à Rouen 3-0. Le 21 octobre, après 12 rencontres de championnat, le bilan est très mitigé avec 8 défaites (dont une en prolongation), pour 4 victoires (dont 2 en prolongation). Pire, les Gothiques n’ont pas encore connu la victoire au Coliseum, s’inclinant à 6 reprises en autant de rencontres. A noter qu’entre temps, le défenseur Gyffen Nyren et le club se sont séparés d’un commun accord après un début de saison très compliqué pour la recrue canadienne. C’est finalement un déplacement à Asnières, en coupe de France, qui va servir de déclic aux Picards. Les Amiénois s’imposent alors 1-18, et engrangent de la confiance pour la suite du championnat. Ils enchaînent ensuite 3 succès pour terminer le mois d’octobre, dont le premier à domicile, le 31, 2-0 face à Mulhouse.

Le 31 octobre, pour son 7ème match à domicile, Amiens signe enfin son premier succès au Coliseum.

Novembre, la machine se met en route

Si les Gothiques démarrent le mois par une défaite étriquée à Grenoble (2-1), les Picards enchaîneront ensuite 6 succès de rang et ne connaîtront plus la défaite durant ce 11ème mois de l’année. Trois succès à domicile (Bordeaux, Lyon, Anglet), 2 à l’extérieur chez des concurrents directs au podium : 2-4 à Gap et 3-4 à Angers, ainsi qu’un succès 0-3 à Neuilly sur Marne pour se qualifier en quart de finale de coupe de France. Le 26 novembre, le club annonce l’arrivée de deux nouveaux joueurs : Louis-Mathieu Bélisle (défenseur de 27 ans) et de Bastien Maïa (attaquant de 21 ans). Le lendemain, c’est un départ qui est annoncé par la direction, puisque Dimitri Thillet repart à Gap, après un début de saison compliqué avec les Amiénois.

Les performances s’enchaînent pour les Picards en Novembre, avec 6 victoires en 7 matchs.

Amiens termine l’année en beauté

C’est une fin d’année 2018 chargée qui attend les Picards avec notamment un quart de finale de coupe de France, et une période des fêtes sans répit en Ligue Magnus. Désormais installés sur le podium, les Samariens démarrent bien le mois avec un succès 3-0 à domicile face à Strasbourg, mais trois jours plus tard, les Amiénois chutent 0-1 à domicile face à Bordeaux (fin d’une série de 5 succès à domicile). Avant 11 jours de trêve, et un quart de finale de coupe de France à aller disputer à Anglet, les Gothiques vont justement s’imposer 2-6 chez ces mêmes Angloys. Onze jours plus tard, donc, en coupe de France, les Picards ne font pas de détails et s’imposent 0-7 à Anglet, se qualifiant ainsi pour le Final Four de la coupe de France qui se tiendra à Bercy les 16 et 17 février prochain. Le samedi 16 février à 13h30, les Gothiques retrouveront donc Strasbourg en demi-finale de cette compétition. Les hommes de Mario Richer enchaînent ensuite 3 succès de rang en Ligue Magnus avant de s’incliner 3-1 à Angers chez le 4ème du championnat. Il reste alors un derby à disputer avant de terminer l’année 2018. Et les Picards réalisent alors une très grosse performance pour battre Rouen 4-3 après prolongation devenant ainsi la seconde équipe après Grenoble à battre les Dragons en championnat cette saison. Depuis fin octobre, les Gothiques réalisent de très grandes performances et restent sur 17 victoires lors des 20 derniers matchs toute compétitions confondues. Troisième du championnat, les Amiénois peuvent aborder avec ambition l’année 2019.

Amiens s’offre Rouen en prolongation pour terminer l’année de la meilleure des manières.

2018 fut indéniablement une belle année pour les Hockeyeurs amiénois. Quatrième de la saison régulière, les Gothiques avaient écarté Lyon en quart de finale des playoffs, avant de réaliser une très grosse série face à Rouen, s’inclinant finalement 4-2 après avoir donné du fil à retordre aux Dragons. Cette saison, après quelques difficultés au démarrage, les Gothiques sont bel et bien repartis de l’avant et sont désormais bien installés sur la 3ème marche du podium. Ils auront également une très belle carte à jouer lors du Final Four de coupe de France les 16 et 17 février prochain.

 

Quentin Ducrocq

Crédit Photo : Léandre Leber- GazetteSports

HOCKEY-SUR-GLACE : L’année commence bien




  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.