RETRO: Retour sur une année mouvementée pour l’ESCLAMS.

0
52

Après une fin d’année 2017 marquée par dix victoires pour une seule défaite, Longueau aborde 2018 avec l’intention de montée en National 2.

Leader devant Loon Plage qui l’a battu, l’ESCLAMS espère une finale pour l’accession lors de l’avant-dernière journée avec la réception de Loon Plage.

Pour son premier match Longueau a battu Gouvieux 94-60 assez facilement. Ensuite les joueurs de Liam Michel vont s’imposer sur le fil (80-84) face à AS Bon Conseil. Face à un concurrent au maintien ils vont devoir batailler après un début de match compliqué pour signer une nouvelle victoire.

Le mois de février sera aussi très bon pour l’ESCLAMS avec quatre victoires en autant de matchs. Une victoire contre Bihorel 81-72 malgré l’absence de Kahudi. Viendra ensuite un succès contre la réserve de Rouen 61-67, puis contre Andres 76-60. Le mois se finira avec un succès en quart de finale de Coupe de Picardie contre Gricourt.

Le mois de mars démarre par une mauvaise nouvelle avec la blessure de Dicko lors du succès contre Grande-Synthe 95-101 après prolongation. Viendra ensuite une victoire facile contre Gravelines 74-89.

Puis dans un match très offensif l’ESCLAMS bat Saint-Omer 107-93. Après trois très bons quarts-temps la «Green-Team» passe à côté du dernier quart-temps (10-25). En allant s’imposer fin mars sur le parquet de Boulogne 69-65, Longueau est à une victoire de la N2.

En avril l’ESCLAMS aura donc bien sa finale espéré contre Loon Plage. Une finale à domicile qui va voir les locaux s’incliner 73-78. Longueau aura une nouvelle occasion contre Levallois d’accéder à la National 2. Une rencontre maîtrisée de bout en bout qui verra Longueau s’imposer 44-69. La «Green Team» jouera donc en National 2 en 2018.

Longueau affrontera en quart final régional des championnats de France Montivilliers. Les locaux s’imposent après une victoire au buzzer. La fin du mois sera marquée par une victoire contre le voisin Amiénois en finale de Coupe de Somme (105-94).

En demi-finale, ils affronteront Lievin. Une défaite sur l’ensemble des deux matchs 161-148 mettra fin au parcours de l’ESCLAMS. Une défaite vite oublié par le succès en Coupe de Picardie contre le PAC Guise 102-82.

Une rencontre la dernière de la saison qui va marquer le début d’un pause estivale agitée et d’une nouvelle ère. Liam Michel va en effet être remplacé pour la saison à venir.

L’été va donc être agité pour l’ESCLAMS avec un effectif largement remanié et un changement de  coach tardif. Romain Barody qui avait façonné l’équipe va trois semaines avant le début de championnat quitter l’équipe suite à un désaccord avec le président. L’ESCLAMS va alors faire appel à Leïla Mahalaine jusque-là assistante en N1.

Après des matchs amicaux en demie-teinte mais pleins de promesses, l’ESCLAMS débute sa saison le 8 septembre par un déplacement à Rennes. Un premier match pour une première défaite 72-52.

Une semaine plus tard pour la réception de Montivilliers au Coliseum, les locaux s’incline sur le fil 64-66. Une défaite rageante car ils ont eu la balle pour égaliser mais Betbeder va se faire contrer au buzzer. A la fin de la rencontre Leïla Mahalaine tirée beaucoup de positif et n’était pas inquiète quand à la progression de son équipe. Malgré tous les premières tensions avec son président se faisaient déjà sentir. Fragilisé par les sorties médiatiques de ce dernier Leïla Malalaine va voir son équipe s’incliner à nouveau contre Laval (72-64) puis à domicile contre Vanves (60-94).

Une rencontre qui sera la dernière dirigé par Leïla Mahalaine qui le lundi 1 Octobre soit trois jours plus tard après une réunion du comité de direction sera démis de ses fonctions. Après avoir pensé à Emilien Barbry, Serge Tristram va face au refus de ce dernier choisir la solution interne. Liam Michel artisan de la montée en National 2 fait donc son retour à la tête de l’équipe. Arrivé dans une position délicate ce dernier va devoir vite trouver les solutions pour obtenir la première victoire de la saison.

Mais les débuts sont compliqués et le mois d’octobre démarre par deux défaites contre Le Mans JALT (64-76) puis Berk (81-73). Il faudra donc attendre le 3 novembre et la huitième journée pour voir la première victoire de l’ESCLAMS. À domicile face à une équipe de Poissy en difficulté les joueurs de Liam Michel s’imposent 94-74. Mais derrière Longueau ne confirme pas et s’incline contre Gravenchonnais (88-83) puis Loon Plage (81-96). Entre-temps une victoire en demi-finale de régional du Trophée Coupe de France contre Margny (66-88) fera du bien au moral.

Le mois de décembre est lui catastrophique pour l’ESCLAMS. Avec trois défaites en autant de matchs en championnat Longeau s’installe dangereusement à la dernière place de sa poule. Les défaites contre Fougères (70-81), Calais (82-63) et Juvisy (73-83) porteront leur bilan à une victoire pour douze défaites. Le succès contre Saint-Quentin (b) à la fin du mois en finale régional du Trophée Coupe de France (65-84) fera du bien mais n’efface rien.

L’année 2019 s’annonce donc extrêmement compliquée pour l’ESCLAMS aussi bien sportivement que extra-sportivement. Car au-delà des résultats extrêmement décevant ce sont les tensions dans le groupe qui ont agité cette fin d’année. Des tensions qui ont vu le départ de Dicko et la mise à l’écart de Ramseyer ou encore Muninga. Des attitudes qui ne plaisent pas à Serge Tristram qui a déclaré sur France Bleu Picardie ne plus croire au maintien et vouloir privilégier son énergie au autre équipe du club. La trêve hivernale ne peut donc faire que du bien à l’ESCLAMS qui reprendra le 12 janvier en championnat à domicile contre Rennes après avoir joué le premier week-end de janvier en Trophée Coupe de France.

Aurélien Finet




  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.