RETRO : Retour sur l’année 2018 de l’ESC Longueau

0
208

Longueau a connu une année riche en émotion marqué par de grosses déceptions et des joies intenses. 2018 avait d’abord commencé dans la peau d’un concurrent au maintien pour les hommes de Sébastien Léraillé.

Et le mois de janvier commence bien avec une victoire contre Compiègne 4-1 à domicile. Un succès bonifié avec un très bon match nul sur la pelouse de la réserve de l’ACA alors leader de Régional 1. Le mois de janvier confirme donc le regain de forme entrevu fin 2017.

Le mois de février marqué par de nombreux reports de match, va un peu casser la dynamique des ciel et blanc même si leur seul match aboutira d’un bon nul sur la pelouse d’Abbeville, troisième.

En mars le bilan est mitigé avec un match nul contre Camon, concurrent direct au maintien, qui n’arrange personne. Ensuite Longueau s’incline à la surprise générale sur la pelouse de Grandfresnoy alors lanterne rouge (4-2). Le club voit alors sa bonne série être stoppée et réalise une mauvaise opération au classement. La victoire à la fin du mois contre Chantilly 2-0, permettra de rebondir et d’obtenir un succès important pour le maintien face à un prétendant à la montée.

En avril Longueau perd gros dans la course au maintien. Après une défaite à domicile contre Guignicourt (0-1), l’équipe réagit avec avec une victoire 2-1 contre la réserve de Roye-Noyon concurrent direct. Mais derrière, Longueau va subir deux revers face à Choisy au Bac (2-1) et Itancourt 2-0. Le revers contre Itancourt ne permet pas aux Longacoissiens de profiter de la défaite de Camon pour faire le break.

Les joueurs de Sébastien Léraillé abordent donc le mois de mai en forme de sprint final pour le maintien. Mais celui-ci démarre mal avec une défaite contre Nesle 4-2. Ensuite, Longueau tient son rang contre Montataire alors lanterne rouge (6-0). Viendra ensuite une revanche contre Itancourt (2-0), qui permettra de faire un grand pas vers le maintien. En effet il ne manque plus qu’un point aux Samariens pour rester en régional 1. Un point qu’ils vont aller chercher à domicile avec une victoire 2-1 contre Balagny alors sur la dernière marche du podium. Le match nul à domicile 2-2 contre Nesle après avoir mené 2-0 sera anecdotique. Longueau finit 11ème et reste en régional 1, du moins pense y rester.

Après avoir réalisé un recrutement pour jouer les premiers rôles en Régional 1, avec les arrivées de joueurs ayant évolué en National 3 comme Bouvet ou Demetz, la sentence tombe. La fusion avec le Nord-pas-de-Calais est fatale à Longueau. Alors qu’il pensait être maintenu, le club évoluera finalement en régional 2 et ceux malgré un recours. L’ensemble du groupe décide de rester et les Longacoissiens partent avec l’objectif de faire l’ascenseur.

Avec un groupe de qualité et une poule plutôt faible, les joueurs de Sébastien Léraillé s’installent très rapidement sur la plus haute marche du podium. La victoire contre Soissons 4-0 fin août marque le début d’une longue série.

En septembre Longueau réalise un sans-faute avec un trois sur trois. Tergnier (5-0), Arsenal Club (1-3) et Chauny (4-0) subissent la loi dictée par Longueau.

Entre-temps, le club pulvérise Flixecourt 8-0 au 3ème tour de Coupe de France avant de battre Abbeville pensionnaire de Régional 1, 3-2 au 4ème tour. L’aventure Coupe de France est lancée pour l’équipe.

Le mois d’octobre ressemble au précédent avec deux victoires en championnat contre Creil (0-5) et Senlis (2-1). L’aventure Coupe de France passe elle par le Nord, avec des victoires contre Béthune 0-1, après prolongations, et Lambres-lez-douai (1-2). Deux victoires dans la douleur qui permettent à Longueau d’être au septième tour.

Le mois de novembre est synomyme de confirmation et d’exploit. En championnat personne ne peut arrêter les hommes de Sébastien Leraillé. Que ce soit Soissons FC (0-3), Montdidier (1-0) ou Valois-Multien (1-3) aucun n’a pu enrayer la machine ciel et blanc.

En coupe de France le premier exploit arrive. Vainqueur de Blois (N2) 2-1, Longueau réalise une énorme performance et rejoint le huitième tour.

Décembre est marqué par de nombreux reports. Longueau ne va jouer qu’un match de championnat. Une rencontre le 23 décembre contre Chaulnes, qui va voir une équipe Longalloise remaniée s’imposer 3-2 et signer un dix sur dix.

Un remaniement dû à la qualification pour les 32ème de finale de Coupe de France le 3 janvier contre Vitré après un nouvel exploit. Face à Lannion (N3), Longueau s’impose 2-1 dans un match fou et écrit un peu plus l’histoire du club.

L’année 2019 s’annonce radieuse pour Longueau. La montée en régional 1, semble, sauf cataclysme acquise et la Coupe de France laisse entrevoir un parcours qui pourrait amener le club de René Playe à affronter une équipe de Ligue 1.

RETRO : Retour sur un mois de Juin festif

Aurélien Finet

Crédit Photo : Coralie Sombret – Reynald Valleron – Gazettesports




  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.