RETRO 2018 : Play-offs ratés, mais toujours d’actualité pour l’APH

0
104

Alors que 2019 ouvre ses portes aux clubs de la métropole Amiénoise, il est temps de jeter un œil en arrière et de constater le chemin parcouru par les collectifs lors de l’année écoulée. Aujourd’hui focus sur le club de handball d’Amiens, l’Amiens Picardie Handball, engagé en Nationale 1. 

 

Alors que l’Amiens PH avait quitté l’année 2017 sur une défaite en coupe de France à domicile (21-23 face à Vernon en 16ème de finale), l’année 2018 commençait par une remise en confiance. Seconds ex-aequo avec Rennes et le PSG, à 2 points de Gonfreville leader dans cette poule de N1, 3 matchs amicaux et 1 match de reprise de championnat se profilaient pour les picards. Face à Saint-Gratien (N1, victoire 40-29), Billy-Montigny (N2, victoire 35-25), Compiègne (N2, victoire 26-25), l’équipe de Pierre-Alain Lavillette sortira facile vainqueur de ses matchs de préparation. Fort de la confiance reprise et reposé après une trêve de fêtes de fin d’année, l’APH se remobilisait pour affronter le PSG, qui représentait un gros défi car déjà bourreau des Amiénois en début de saison (28-22). Mais c’est un match « plein et abouti », selon les mots du coach, que les Amiénois réaliseront pour éloigner un concurrent direct aux play-offs avec une victoire nette (32-27).

Samedi 3 février. Sur le parquet d’Hazebrouck, l’Amiens PH doit remporter son match pour s’assurer la qualification en play-offs aux côtés de Gonfreville. En face, Hazebrouck n’a plus d’enjeu pour cette rencontre, car assuré d’aller en play-down. Mais dans un combat de 60 minutes, les Amiénois remporteront avec brio leur qualification sur une victoire 24-26, au nez et à la barbe de Rennes, aussi vainqueur du week-end et second qualifié si l’APH n’avait pas gagné. Avec son bilan de 8 victoires, 2 nuls et 2 défaites, l’APH sortait à la deuxième position d’une poule particulièrement relevée, et pouvait se préparer à des play-offs au niveau considérable, mais atteints pour la seconde année consécutive.

C’est donc le 24 février que tout commence pour nos Amiénois, qui entament ces play-offs en gardant en tête l’idée que l’absence de statut VAP les empêchera de monter qu’importe leur classement final. En déplacement à Villeurbanne, les hommes de Julien Richard affrontaient une équipe inconnue, mais pas imprenable. L’APH signera là son premier succès dans cette poule haute de play-offs (26-30) et poursuit sa série d’invincibilité en championnat, alors de 6 matchs.

 

Pour le mois de mars, l’APH avait un programme relevé, rencontrant 3 statuts VAP sur 4 rencontres. Pour commencer le mois, les pirates se déplaçaient à Grenoble, équipe au statut VAP, qui avait fini première de sa poule de championnat. Repartis de Rhône-Alpes avec une première défaite (24-23), les Amiénois allaient enfin jouer les play-offs face à leur public du Coliseum lors de la prochaine journée. Face à Lanester, les pirates de Pierre-Alain Lavillette l’emporteront 25-23 dans un match compliqué, mais qui permet à l’équipe de se placer provisoirement 4ème dans un tableau de 8 équipes. Face à Strasbourg, équipe au statut VAP, les Amiénois ne feront que constater la supériorité de l’adversaire et s’inclineront 31-27, tombant à la 5ème place avant d’affronter Valence, autre équipe au statut VAP, qui ne réussissent décidément pas à l’APH. Cette tendance se confirmera encore. Dans un match tenu jusqu’à la 43ème minute, les Amiénois laisseront filer la victoire entre leurs mains, perdant 20-21 pour conclure ce long mois de mars.

En affrontant Angers pour l’entame du mois d’avril, l’APH se frottait une nouvelle fois à un statut VAP. Malgré un début de match très laborieux, les Amiénois se reprendront et mèneront au score à partir de la 20ème minute jusqu’à la 59’’30 et ce jet de 7m d’Angers qui vient crucifier les espoirs picards de l’emporter face à un VAP. Egalité 29-29 et troisième match sans succès. Mais viennent ensuite les matchs retours, et pour leurs débuts, Villeurbanne donnera du fil à retordre aux Amiénois et prendra même sa revanche sur le match d’ouverture en battant cette fois les pirates 22-23. Une défaite bien malvenue qui rappellera aux coéquipiers de Thomas Zirn les vieux démons des matchs précédents, notamment en fin de match. Pour conclure le mois, le leader Grenoble tapera à la porte du Coliseum et repartira avec les 3 points et son accession en Proligue en poche, après une déconvenue amiénoise 23-26.

Mai ne comportera qu’un seul match pour l’APH. En réception de Strasbourg, les Amiénois ne trouveront pas plus les solutions que lors des matchs précédents, et s’inclinent sur la plus petite des marges 30-31, frustrant. Ce sera ce même son de cloche jusqu’à la fin des play-offs, où l’Amiens PH ne trouvera plus la solution face à ces mêmes adversaires et conclura un seconde partie de saison bien compliquée. La première partie d’année 2018, synonyme de play-offs pour les pirates de l’APH, se résumera donc à 2 victoires, 1 nul et 11 défaites. Des play-offs ratés, certes, mais beaucoup de mérite pour un effectif revu presque entièrement quand il s’agissait de se qualifier, et un nouvel entraineur intégré au dispositif. La campagne 2018-2019 comportera les mêmes objectifs.

 

Après une longue période de repos, les affaires reprennent en septembre pour le collectif amiénois, grandi d’un coach adjoint en la personne de Yuriy Petrenko, joueur la saison passée, du gardien Iurii Shamrylo, et de l’arrière Bryan Legras. Ce sont des débuts compliqués pourtant que vont connaitre les Amiénois face à un Gonfreville entreprenant et qui l’emportera 25-27. Une semaine plus tard, en déplacement chez le promu Nogent, l’APH contre-performera et s’inclinera très lourdement 43-33. Seconde défaite en autant de rencontres pour cette nouvelle saison. Heureusement, les victoires face à Hazebrouck 31-26 et face au PSG 24-27 viendront terminer d’une meilleure façon ce mois de septembre démarré difficilement pour la reprise.

Le mois d’octobre sera pourtant bien long, et ne sera synonyme que de défaites pour l’APH. Alors que le bilan avait été équilibré sur le parquet du Paris-Saint-Germain (2 défaites, 2 victoires), les Amiénois perdront d’abord face à Angers d’un point sur une action de fin de match (30-31), puis face à Rennes (28-27) et enfin face à Vernouillet (34-36). Des défaites si proches de la victoire, ou au moins de l’égalisation, mais qui plombent le classement de l’APH pour le mois.

Pour la dernière trentaine avant la trêve de décembre, le mois de novembre devait être celui du réveil pour les Picards. Accueillis sur le parquet de Gonfreville pour le premier des matchs retours, l’APH ne trouvera pas d’autres moyens que de concéder le nul (23-23). Dans une revanche attendue, les Amiénois prendront avec la manière les 3 points face à Nogent (37-29), puis face à Hazebrouck (19-27) pour finalement se placer 5ème avant la trêve des fêtes de fin d’année, à 7 points du premier et 5 du second.

 

 

Une année 2018 intéressante pour l’APH, qui, après s’être admirablement qualifié en play-off, s’est effondré dans cette même compétition face à des adversaires très relevés. Le début de saison a lui aussi été difficile à certains moments. Mais comptant aujourd’hui 4 victoires, 1 nul et 5 défaites, l’APH peut encore se qualifier, et fidèle à ses valeurs, continue d’y croire et ne lâchera rien pour atteindre la seconde place du championnat, qualificative aux play-offs.

Prochain rendez-vous le 19 janvier face au PSG au Coliseum

B.P.

Crédit photo : Léandre Leber, Kevin Devigne – GazetteSports

 

À lire aussi >>

RETRO : Une année 2018 à deux visages pour l’ASCBB




  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.