FOOTBALL : L’Amiens SC tel un seul … OM ?

0
115

Face à l’un des ténors de ce championnat, les hommes de Christophe Pelissier aimeraient réaliser un « coup d’éclat ».

Auréolé d’un précieux succès avant la trêve internationale – sur le pré vert de Toulouse (0-1) – l’Amiens SC s’efforcera de conserver le cap dimanche face à l’Olympique de Marseille. En tenue de gala certes, les hommes de Christophe Pelissier affichent cependant, de façon unanime, leur volonté, désir même de faire abstraction de cette atmosphère particulière. Un souhait que leur entraîneur n’a pas manqué de rappeler lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant match.

« J’espère que le public ne vient pas regarder uniquement l’OM mais aura à cœur de nous supporter, nous pousser. Que l’on puisse évoluer dans cette ambiance Coupe où le petit défie le gros » soulignait d’ailleurs l’intéressé. S’empressant d’endosser cette panoplie du Petit Poucet, un statut où il entends puiser sa force.

Impatient d’en découdre, d’entrer dans une arène qu’il souhaite « chauffée à blanc », il harangue dans le même temps ces joueurs, les encourageant à évoluer sans complexe. A guetter le moindre faux pas d’un adversaire qui se présentera à la Licorne sur la pointe des pieds.

Rivaliser avec ces armes

Convaincu que les « ténors déplacent toujours les foules », le coach amiénois sollicite néanmoins l’union sacré, en appelle à cette complicité avec les supporters afin d’entrevoir l’idée de faire trébucher les phocéens. Cette armada avec laquelle les partenaires de Régis Gurtner sont conviés à rivaliser.

Les amiénois s’attendent à une rude bataille

Avec leurs armes, les ambassadeurs Hauts de France chercheront à tenir tête au finaliste de  l’Europa League de la saison écoulée. Un rival dans ses petits souliers « mais qui demeure redoutable » évoque Christophe Pelissier. « On peut me raconter ce que l’on veut, me mentionner que cette année c’est peut-être pas le Marseille de l’exercice précédent mais il reste difficile à manœuvrer. C’est à mon sens une formation qui revendique de façon légitime une place sur le podium »

Batailler sans complexe

S’il consent à faire des louanges, le responsable technique amiénois escompte bien subtiliser la feuille à l’issue des débats. A l’affût de ces points de bonification qui favorisent ce maintien tant escompté, l’AmiensSC ne semble décidé à faire profil bas. En quête d’un « petit exploit », Christophe Pelissier reste dans l’expectative quant à la participation de Prince Guano, contraint à quitter la pelouse prématurément à Toulouse. « Nous aviserons en temps voulu » souligne celui qui sera privé de Adenon suspendu. Cependant il pourrait profiter de l’insouciance de Gaoussou Traoré – après deux apparitions en réserve – mais également du retour (progressif) en forme de Stiven Mendoza.

Mendoza oui… mais quand ?

Christophe Pelissier se garde le temps de la réflexion pour Prince Guano

De la fructueuse expédition (commando) dans le Gard, le feu-follet pourrait veiller à dynamiser l’avant-garde locale. « Il n’est pas encore capable de disputer, à mon sens, une rencontre au complet. Il convient par conséquent de résoudre l’équation : le faire débuter le match ou le conserver sous le coude » Afin de contrer une troupe Olympienne dont la rentrée de Rolando est murmurée et qui s’appuierait – selon toute vraisemblance – sur une attaque à deux Florian Thauvin / Clinton Nije…

La subtilité du coach amiénois influencera-t-elle sur le déroulement de ce bras de fer ? Une question qui trouvera sa réponse aux alentours de 22 h 45 dimanche… Au moment même où la Licorne chavirera peut-être de bonheur.

14journée

  • Au Stade de la Licorne, l’Amiens SC (16e) accueille l’Olympique deMarseille (6e)
    • Coupd’envoi à 21 heures

Fabrice Biniek

Crédit photos : Léandre Leber – Gazettesports




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.