FOOTBALL : L’Amiens SC en toute quiétude

0
194

Les demoiselles d’Hicham Andasmas se sont logiquement attribuées la … meilleure note d’un derby déséquilibré où l’ESC Longueau continue à déchanter. L’Amiens Porto n’a trouvé écho à sa détermination face à Calais

  • Cousu de fil blanc…

Le miracle n’a pas eu lieu ! Et l’ESC Longueau continue sa lente mais inéxorable descente aux enfers. Humiliées quelques jours auparavant, sur le gazon synthétique de Villeneuved’Ascq (19-0), les protégées de Sébastien Héreau n’ont pu éviter un nouveau calvaire face aux « voisines » de l’Amiens SC (0-14)

« Privées de huit joueuses, nous étions déjà fixés sur notre sort bien avant le coup d’envoi. Eviter le forfait apparaissait comme notre principale préoccupation. Les onze demoiselles sur le terrain ont fait ce qu’elles ont pu et peuvent avoir la satisfaction de concéder une défaite moins douloureuse que la précédente » cherchait à relativiser l’entraîneur longacoissien. « En cette période très difficile, il convient de leur adresser un grand coup de chapeau. En deuxième période, elles ont su apporter certaines corrections sur le plan défensif. Elles se sont « dépouillées », ont affichées une solidarité à toute épreuve et méritent le respect ».

A sens unique

Mallory Vlieghe et les amiénoises n’ont pas tremblées

Son homologue del’Amiens SC analysait cette « rencontre à sens unique » tout en retenue. « Opposées à la lanterne rouge, sur fond de derby, les filles ont dévoilées un visage bien plus séduisant que face à Pont-Sainte Maxence, autre formation en grande difficulté. Elles se sont ainsi acquittées de leur tâche avec rigueur et sérieux, en proposant du rythme et du jeu. Le résultat est par conséquent conforme à la logique…» Perfectionniste, celui qui avait eu l’opportunité de « faire souffler certaines joueuses » soupirait cependant à l’idée que son groupe se soit fait « endormir, notamment après la pause » par son hôte.

Au repos (forcé), le championnat faisant relâche, les partenaires de Camille Martin vont donc pouvoir se consacrer à leur prochain échéance. « Pour le compte du 5e tour de la Coupe de France, nous accueillons Le Havre, pensionnaire de Division 2. Un duel délicat mais qui ne doit être considéré insurmontable…» martèle Hicham Andasmas.

AMIENS. Stade Virgile Dufossé. AmiensSC bat ESC Longueau 14-0 (9-0)

Arbitre : M. Wyart assisté de MM. Lefebvre et Crépin.

Gazon synthétique. Temps pluvieux et venteux.

Buts pour Amiens SC : Tellier (3), Cabaret (2), Follain (2), L. Seret (2), Plessier, Dolignon, Cazé,  Lepiller, Vassant.

ESCLONGUEAU : Jégo ; Demay, Spicher, Rose, David, Bene, Vilbert, Marlière, Robier, Stubler, Gadiou.

AMIENS SC : Martin (cap) ; Merle, Kerbouet, Plessier, L. Seret, Vlieghe, Cazé, Bettens, Dolignon (puis Lepiller 46e), Follain (puis Vassant 46e), Cabaret (puis Tellier 46e)

Leïla Seret s’est révélée… doublement efficace !
  • L’Amiens Porto pas récompensé 

« Le football, le sport en général, peut parfois se révéler cruel. Cette défaite, face au leader invaincu, en est l’illustration… » Tant bien que mal, Hacène Kichou cherchait à dissimuler sa frustration. « Les filles ont eu un comportement exemplaire, bien différent que celui affiché lors du déplacement à Beauvais. Attitude que je n’avais pas du tout apprécié » Quelques mots au parfum de réconfort adressés à un groupe « entreprenant » tout près de tenir l’armada calaisienne en échec. Tout près seulement… « Le money-time nous a été fatal » soupire l’intéressé dont le plan de jeu avait été « d’attendre son rival et de tenter de profiter de la moindre opportunité »

Dans ce registre dont il excelle, l’Amiens Porto s’est ainsi appliqué à faire le « dos rond », (dé)laissant le monopole du cuir à un adversaire qui n’en demandait pas tant. Privées de ballon, les partenaires de Camille Jacques ne connaissaient toutefois des frayeurs que lors de phases arrêtées.

Si près du but…

A l’image de Camille Jacques, l’Amiens Porto a joué crânement sa chance

« N’ayons pas la prétention d’affirmer que nous avons fait jeu égal avec Calais. Dont l’effectif n’est pas comparable avec le nôtre. Ayons cependant la satisfaction de les avoir fait douter, déjouer parfois » argumentait Hacène Kichou. En se remémorant la scène de joie, voire de liesse que la formation calaisienne avait dévoilée sitôt l’ouverture du score. Comme soulagée.

« C’est dur à avaler mais il le faut pourtant… La vérité du terrain ne fait aucun état d’âme » confiait encore le responsable technique amiénois. Ravi néanmoins d’avoir su « retrouver dans l’adversité lesvertus qui font la force de cette équipe, pugnacité, détermination et surtout solidarité. Traits de personnalité dont il faut constamment s’inspirer »

AMIENS. Stade du Grand Marais.Calais GFF bat Amiens Porto 1-0

Arbitre : M. Laurent assisté de MM. Flandre et Wargnier

Terrain glissant. Temps pluvieux et venteux

AMIENS PORTO :Arhamouz ; Ranson, Louchet, Anache (cap), Catteau, Arnaud, Jarosinski,Jacques, Zaoui, Duriez, Belgueul, Rossie, Dion.

L’Amiens Porto peut nourrir des regrets…

Fabrice Biniek

Crédit photos : Reynald Valleron Gazettesports / Coralie Gazettesports




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.