La rédaction de GazetteSports s’applique au fil des mois à faire un bilan mensuel des 5 faits marquants de la trentaine. Grosses défaites, victoires inespérées, événements ponctuels et infos surprenantes seront décortiqués pour en faire un article récapitulatif. Cette semaine, de la voile, du tennis, de l’auto et du jumping sont à l’honneur !

                        

Lilou Wadoux sous les feux des projecteurs

Après ses prestations à Dijon puis à Lédenon, Lilou a atteint provisoirement ses objectifs de la saison. Seulement un rendez-vous reste au calendrier de la jeune pilote pour confirmer ou améliorer son actuelle et provisoire 3ème position au général. Sa seconde position chez les juniors est quant à elle déjà assurée et crédibilise encore plus une saison déjà bien remplie. Un titre junior qui est d’ailleurs remporté par Aurélien Renet, autre pilote de la team JSB COMPETITION. Le circuit de Pau-Arnos accueillera donc l’ultime étape du championnat de 208 racing cup ce samedi 3 novembre.

Sa nomination à l’élection du « pilote espoir » du magazine automobile ECHAPPEMENT est une autre consécration qui, elle, démontre l’impact que Lilou a eu cette saison. Lancée dans un parcours médiatique nouveau pour elle, on a notamment pu la voir à la télévision dans un reportage complet sur M6 fin octobre, ou encore dans une interview écrite sur RTL. Un mois important pour Lilou. 

Les votes du magazine ECHAPPEMENT pour l’espoir de l’année

Le reportage de M6 sur Lilou Wadoux

Un Jumping plein de nouveauté

Comme chaque année au mois d’octobre le Jumping d’Amiens métropole avait lieu au Centre Equestre de Picardie. Une édition marquée par plusieurs faits marquants.

Le premier est le retour du Grand Prix Amiens métropole à 1m35 comme c’était le cas avant. Un retour possible grâce à l’amélioration de la piste dont la qualité a été vanté par les cavaliers. A cela s’ajoutent un Grand prix 125cm le vendredi et un 130cm le samedi, de quoi attirer les meilleurs cavaliers de la région.

L’un des autres faits marquants est la victoire d’un cavalier local en la personne d’Armand Darragon, domicilié à Saleux. Une victoire d’un cavalier d’Amiens Métropole dans le grand prix du même nom n’était plus arrivé depuis des années. Un succès qui est encore plus spécial qu’il est partagé. Car chose rare deux cavaliers ont réalisé le même chronomètre au terme du barrage proposé par Jean Philippe Desmaret. C’est d’ailleurs la première fois que deux cavaliers partagent la victoire dans ce Grand Prix.

Une championne du monde à Amiens

Décidément, plus rien n’arrête les sportifs Français dans leur conquête de titres internationaux. Cette fois-ci, c’est une Amiénoise qui est sacrée. Licenciée de l’AAC Tennis et monitrice dans le club, Olivia Cappelletti est allée chercher l’or en équipe à Miami, lors de la Margaret Court Cup, qui s’est déroulée la semaine dernière. 

Présente dans la catégorie des + de 45 ans, Cappelletti a affrontée, avec sa partenaire Caroline Dhénin, l’Espagne en demi-finale (2-1) avant de rencontrer les tenniswomen de Grande Bretagne en finale. Malgré un premier match perdu par Cappelletti face à Michelle Oldham (6-7(5) ; 2-6), Dhénin a assurée ses arrières en battant de son côté Teresa Catlin, pour égaliser dans la série (6-2 ; 6-0).

Le match final est un double, opposant les quatre joueuses précédentes, et ce match a sourit aux françaises, qui triomphent avec les honneurs (6-1 ; 6-1). Ainsi, les françaises repartent avec l’or et Olivia Cappelletti fait gonfler son palmarès, riche de notamment deux championnats de monde par équipes des + de 35 et 40 ans, glanées en 2009 et 2012, et d’un championnat du monde en individuel, chez les + de 35 ans , datant de 2009.


Olivia Cappelletti (à gauche), et son équipe championne du monde.
(Source : Mondial Tennis Séniors)



  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.