Alors que la ville d’Amiens va se doter d’une nouvelle piscine avec l’espoir que le nom de Georges Vallerey ne disparaisse pas, nous avons pris langue avec la petite fille d’un ancien nageur qui a connu ses heures de gloire dans un club parisien avant qu’il ne se fixe professionnellement à Amiens où il mourra voici plus d’un demi-siècle.

L’histoire de Gérard Meister est belle et Nicole Gosselin, sa petite fille nous a alerté. Elle défend la mémoire de son grand père qui fut à la fois un grand champion de ce début de siècle mais aussi un valeureux combattant durant le premier conflit mondial. Gérard Meister a participé à deux reprises aux Jeux Olympiques de 1908 et 1912 avec l’équipe de France sur la distance du 100m nage libre. Il a aussi été six fois champion de France du 100m en 1907, 1908, 1909, 1910, 1912 et 1913. Son meilleur temps fut de1mn15s. Un temps qui évidemment ferait sourire aujourd’hui.

A cette époque, des épreuves de natation n’existaient pas que dans des piscines mais aussi dans les rivières voire les fleuves. C’est ainsi  que Gérard Meister est le recordman des succès obtenus dans la Coupe de Noël et qui traversait la Seine au Pont Alexandre 3. Toutes ces performances ont été obtenues alors alors qu’il était licencié dans un club parisien : la Libellule de Paris.

Gérard Meister en 1912
Photo d’illustration

Gérard Meister a été un valeureux combattant de la première guerre .Il a été réformé en raison de graves blessures. Il a reçu la Médaille militaire et la Croix de guerre.

La petite fille de ce champion souhaite que Gérard Meister soit reconnu par la Ville d’Amiens. C’est vrai qu’il a fait partie à son époque de l’élite française comme l’ont été ou le sont Georges Vallerey et Jérémy Stravius. Nicole Gosselin connait la carrière de son grand père par cœur et nous signale qu’il a aussi pratiqué avec bonheur le water-polo. 

Il a été aussi aussi champion de Picardie, champion du Nord. Mais dit-elle, il a participé au développement de la natation  amiénoise dans sa piscine (qu’il a acheté le 1er juillet 1921 puis revendue le 28 juin 1949) avec son école de natation  “l’ Amiens-Athlétic-Club”.

 De très grands noms d’Amiénois faisaient partie du bureau du club comme: MM. Riquier, Devred, Cnudde, Legendre, Cremont, Sadowski, Debray, Enguérand etc…  Il a formé les champions de Picardie comme Georges Vallerey 1930,  Darcourt, Dubigny en water-polo, brasse, plongeon de 1930 à 1936. Nicole Gosselin est née dans les hortillonnages au lieu dit  “l’ile aux fagots” à la piscine, au chemin de hallage qui mène au pont Beauvillé.

Toute une partie de la natation amiénoise qu’il convient, aujourd’hui, de mettre en vedette.

Lionel HERBET 

Photo d’illustration




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.