Telle est la question qu’on peut légitimement se poser après l’élection d’un nouveau président à la tête de l’AIBA (Association internationale de boxe amateur), créée en 1946. Soit deux ans avant que Marcel Cerdan ne devienne champion du monde des poids moyens.

L’AIBA est l’organisme qui travaille, en étroite collaboration avec le C I O (Comité International Olympique) et qui est chargée de la boxe amateur. Or, samedi dernier, l’AIBA a élu un président que pour sa part, le CIO ne veut pas.

Cette élection s’est déroulée à Moscou et était notamment présent, le Picard André Martin, le président de la Fédération française de boxe. Ce nouveau président s’appelle Gafur Rakhimov (67 ans). Il est originaire de l’Ouzbekistan et il a battu nettement son unique rival, le Kazakh Konakbayev.

Au fait, qu’est-il reproché au nouveau président, personnage indésirable pour le CIO ? Tout simplement qu’il a, en dehors de la boxe, un passé sulfureux. Certes, il n’a jamais été condamné officiellement dans son pays mais il traîne derrière lui une triste réputation. Le nouveau président que certains décrivent comme « un criminel ayant des liens avec le trafic d’héroïne » a bénéficié des voix des représentants des pays de l’Est, africains, Etats-Unis et même de l’Allemagne.

Quant à André Martin, il n’a pas dit pour qui il avait voté ce qui nous semble surprenant car il y va de l’avenir de la boxe aux Jeux Olympiques. Le CIO ne veut pas de M. Rakhimov qui est, paraît-il, interdit de séjour dans plusieurs pays. La situation risque donc de se dégrader à brève échéance car le CIO est prêt à dissoudre l’AIBA et le remplacer par un organisme qui aurait de meilleures relations avec le CIO et surtout serait appelé à gérer ce sport aux J.O.

Tout va se décider prochainement à Tokyo à l’occasion de la réunion du comité exécutif du CIO qui aura l’occasion de se prononcer sur l’avenir de la boxe et de recevoir le .. battu de l’élection de Moscou, soit le Kazakh Konakbayev. Mais pour le CIO, la boxe n’est pas qu’une affaire d’hommes mais aussi de règlements, de jugement des combats et de la lutte antidopage.

Bref, pour résumer la situation, la boxe amateur est en sursis mais il faut quand même rester optimiste. Franchement, nous ne voyons pas le CIO rayer de la carte ce sport de légende.

Lionel Herbet




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.