Pour leur 3ème match du second bloc, le premier à domicile, les Gothiques ont encore gagné. Victoire 2-0 face à Mulhouse, qui permet de glaner un 3ème succès de rang et de débloquer le compteur de victoire au Coliseum. 

1er tiers : Un 0-0 heureux pour Mulhouse

Amiens rentre bien dans le match et Poudrier est le premier à tenter sa chance, mais Surek réalise l’arrêt (0’18). Les Gothiques sont en jambes et peu de temps après le coup d’envoi, Mulhouse est pénalisé (1’21). Les Picards installent alors leur premier powerplay. Narbonne est le premier à tenter sa chance, mais il est contré (1’40), tout comme le tir de Trabucco peu de temps après (1’50).  Amiens est bien installé mais ne trouve pas la faille, et un dernier tir de Thillet au cours de cette supériorité est dévié au-dessus des cages (3’11), dans la foulée ça chauffe sur la cage de Surek mais le portier n’encaisse pas de but. Les Amiénois restent dans le camp adverse par la suite et Mulhouse ne parvient pas à ressortir le palet de sa zone. Surek réalise un  nouvel arrêt, avant que Matima, seul face aux cages, ne dévisse son tir et ne trouve pas le cadre (4’40), puis c’est Bruche qui bute également sur le portier (4’50). S’en suit alors un gros temps-forts amiénois durant lequel Surek va maintenir les siens dans le match. Il s’impose d’abord devant Poudrier sur la cage après un beau mouvement de ce dernier (5’40), puis réalise un  superbe arrêt sur un bon tir de Halley, dans la foulée il stoppe un tir d’Anderson et pour terminer, ils réalise un arrêt magnifique sur un réflexe, devant Trabucco seul face aux cages (6’20). Un excellent temps-forts samariens mais qui n’a pas été concrétisé, la faute notamment à un Surek impérial. Le portier des Scorpions s’impose ensuite après un beau mouvement de West (6’56), Amiens domine outrageusement ce début de match. Après un nouveau tir puissant de Bault face aux cages arrêté (7’49), Trabucco est pénalisé 2min (8’33). Les visiteurs en profitent alors pour tirer pour la première fois du match, mais à deux reprises hors du cadre,  avant que Buysse ne réalise un double-arrêt (9’30), puis un dernier en fin d’infériorité (10’25). Les Alsaciens ont donc profité de ce premier powerplay pour mettre enfin la pression sur la cage amiénoise. Mais les locaux restent bien dans le match est après une magnifique passe dans l’espace de Giroux, Trabucco se retrouve face à Surek, mais une nouvelle fois le gardien s’interpose (11’27). Buysse réalise lui aussi un arrêt dans la foulée (11’45), avant que Trabucco ne lance sur la cage sans que son tir ne soit dévié (12’10). Quelques secondes plus tard, Amiens est de nouveau pénalisé, et cette fois-ci, c’est Buysse qui écope de 2 min pour retard de jeu (12’53). Les Scorpions tirent une première fois au-dessus (13’40), avant que Savoye ne réalise un 1er arrêt, mais Amiens a bien résisté sur cette infériorité.  La suite est plus équilibré, Thillet se retrouve d’abord en bonne position mais tire à côté, avant que Buysse ne réalise un arrêt magnifique (17’30). Peu de temps après, Edwards envoie un très bon palet devant la cage mais Romand ne peut reprendre (18’20). En fin de tiers (19’08), Mulhouse écope de 2min mais les Picards n’en profitent pas. Malgré un très bon début de rencontre, et une grosse pression sur la cage adverse, les Gothiques ne sont pas parvenus à ouvrir le score dans ce premier acte.

2ème tiers : Amiens creuse logiquement

Les locaux débutent ce tiers en supériorité pour 1min09, et ils rentrent parfaitement dans ce second acte, puisque sur une action magnifique sur laquelle les 5 joueurs Amiénois touchent le palet, Romand conclu facilement face au but vide (20’36 : 1-0). Mulhouse rentre dans son tiers peu de temps après en sollicitant Buysse à 2 reprises mais sans succès (21’25, 21’40). La suite est équilibrée, et les deux équipes se disputent le palet sans parvenir à le maîtriser. Après cette période sans action, Romand se retrouve en bonne position et envoie un bon tir bien stoppé par Surek (23’50). Amiens reprend le contrôle du match et Giroux tire une nouvelle fois bien stoppé par Surek (25’05), tout comme le tir de Halley peu de temps après (25’45). Les Picards sont dominateurs, et sur une nouvelle action bien construite, Poudrier envoie un tir qui frôle la cage Alsacienne (26’10), avant qu’un tir de Thillet ne soit contré au-dessus (26’30). Peu en vu dans ce second tiers, les Scorpions se procurent tout de même une double occasion, Buysse réalise d’abord l’arrêt avant que le rebond ne soit repris par un Alsacien, et heureusement pour Amiens le palet frôle le montant (27’05). Smach tente ensuite sa chance à 2 reprises, d’abord à côté (29’10), puis stoppé par le gardien (29’45). Le portier Aslacien s’interpose de nouveau devant Poudrier (30’), mais sur cette action, Mulhouse écope de 2min. Dans ce powerplay, Romand est le premier à se mettre en évidence, mais il bute sur Surek proche de la cage (30’16), puis Edwards face au but bien ouvert tire sur le poteau (31’05), enfin, le tir de Giroux est stoppé par Surek (31’50). Mulhouse est indiscipliné, et quelques secondes après la fin de cette infériorité, un joueur des Scorpions écope de 2min+2min de pénalité (32’11). Rapidement, Surek se met en évidence en réalisant un triple arrêt magnifique sur West et Thillet (32’24), mais sur cette action, un autre Alsacien écope de 2min, laissant ses coéquipiers à 3 pour au moins 2 minutes. Les Amiénois continuent alors le siège de la cage Alsacienne. Anderson, comme Thillet sollicitent tout deux Surek à deux reprises sans le tromper. Mais sur un troisième tir d’Anderson arrêté par Surek, le portier s’interpose sur le rebond mais ne peut rien faire sur un 2ème rebond bien repris par Edwards seul face au but vide (33’59 : 2-0). Toujours à 5 contre 3,  les Gothiques continuent de pousser mais Surek s’interpose à nouveau (34’13). Mulhouse se retrouve ensuite à 4 sur la glace, et Giroux sollicite alors le gardien adverse mais sans succès (34’24). Buysse réalise lui aussi un arrêt sur ce powerplay picard (34’40), mais ce sont bien les locaux qui dominent et qui alertent encore Surek à 3 reprises en fin de supériorité, mais sans trouver la faille (35’, 35’15, 35’40). Logiquement, Mulhouse a beaucoup souffert sur cette longue période d’infériorité. Ce sont ensuite les Picards qui sont sanctionnés, Guillemain (37’02), Buysse réalise alors un arrêt, mais les Alsaciens ne sont pas très dangereux. Bault écope lui aussi de 2 min (38’39), laissant alors les Picards à 3 contre 5 pour 23 secondes. Mais les hommes de Mario Richer défendent bien et Mulhouse ne parvient pas à marquer. Les Gothiques rentrent logiquement aux vestiaires avec 2 buts d’avance.

3ème tiers : Les Gothiques tiennent leur succès !

A 4 contre 5 pour quelques secondes dans ce début de tiers, les Gothiques subissent un premier tir bien stoppé par Buysse (40’30). Mulhouse est bien rentré dans ce dernier acte et tente de revenir au score rapidement. Poudrier bute sur Surek face aux cages (41’10), c’est ensuite Buysse qui doit s’interposer (42’40), avant que Surek ne lui réponde peu de temps après (43’19).  Le match est plus équilibré et Mulhouse tire une nouvelle fois à côté (44’35). Si les Alsaciens sont revenus avec de meilleures intentions, ils ne sont pourtant pas dominateurs. Sur un bon contre, Giroux envoie une belle passe en l’air, mais Poudrier face aux cages ne peut reprendre (46’10), et par la suite Trabucco  bute sur Surek (47’08). Les Alsaciens sont ensuite pénalisés (48’11). Pourtant c’est Buysse qui est sollicité le premier sur ce powerplay amiénois (48’35) avant que Trabucco ne bute sur Surek (48’55). Mulhouse tire ensuite à côté (49’10), mais dans la continuité de l’action Trabucco écope de 2min (49’17). A 4 contre 4, Buysse est le premier sollicité mais s’interpose (50’15). Les Picards se retrouvent ensuite à 4 contre 5 (50’48), et Buysse doit réaliser 3 arrêts pour empêcher les Alsaciens de revenir (50’48, 51’12, 51’16). Surek doit ensuite réaliser l’arrêt devant Giroux (51’40), puis c’est au tour de Buysse de s’interposer à nouveau (52’55). Sur un contre, Thillet se retrouve en face à face avec Surek mais il tire au-dessus (53’05). Mulhouse tente alors de se relancer en cette fin de match mais Buysse repousse tous les assauts (54’10, 55’07, 55’40). Sur un contre Amiénois, Matima se retrouve face à Surek, mais le portier Alsacien se couche bien et empêche les Picards de marquer un 3ème but (56’25). Amiens résiste bien et Mulhouse peine à se créer de grosses occasions. Les Alsaciens sont à 6 sur la glace en fin de rencontre mais les Gothiques défendent parfaitement jusqu’au bout. Victoire finale 2-0.

La réaction de Mario Richer : 

« On a bien fait les choses la semaine dernière avec 3 victoires consécutives et on continue sur la même lancée. Parfois c’est une question de confiance, et ça se voit aujourd’hui que l’on joue avec plus de confiance, même s’il y a des choses à améliorer. […] Nous avons quand même bien contrôlé nos émotions,  on a pas paniqué avec la rondelle, et on a réussi à ne pas donner de gros temps forts à l’adversaire. »

Face à un adversaire en grande difficulté à l’extérieur depuis le début de saison, les Gothiques ont fait un match solide pour s’imposer logiquement 2-0. Comme le souligne Mario Richer, la confiance semble revenu dans le groupe et cet enchaînement de 3 victoires pour débuter ce second bloc est de très bon augure pour la suite. Prochain rendez-vous vendredi soir face à Grenoble. 

Amiens – Mulhouse : 2-0 [(0-0)(2-0)(0-0)]

Buts pour Amiens : Romand en supériorité assist Edwards, Thillet 20’36, Edwards en double-supériorité assist West, Anderson 33’59.

Quentin Ducrocq

Crédit Photo : Léandre Leber-GazetteSports




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.