Dans un match compliqué où l’Amiens PH et le SCO d’Angers se sont partagés les temps forts, ce sont les Angevins, plus réguliers, qui ont finalement fait plié l’Amiens PH 30-31.

Après une série de 2 victoires consécutives (Hazebrouck et le PSG Handball), les Amiénois emmenés par leur solide capitaine Julien Richard recevaient Angers ce samedi soir au coliseum. Une rencontre sous tensions et sous suspens qui n’aura dévoilé son résultat final qu’à 8 secondes de la fin du match. 

                                       

Une première mi-temps bien longue pour l’APH

Les 15 premières minutes du match sont en faveur des Angevins. Utilisant la relance rapide dès que possible, les visiteurs se montrent très agressifs en défense et marquent l’impact physique du match. Les Amiénois rendent les coups et déjà 4 cartons jaunes sont sortis par l’arbitre au bout de 9 minutes. Totalement dominateurs, les visiteurs creuseront l’écart jusqu’à 5 buts d’avance au premier quart-d’heure (6-9, 15″). De là s’en suit le premier temps-mort du match. C’est le déclic pour l’APH. Sans savoir ce que les discours des coaches contenaient, le message semble être passé. Les locaux mettent plus de cœur à l’ouvrage, le jeu se met en place et le retard se réduit. Dans ses buts, Yuriy Shamrylo enchaîne 3 parades consécutives pour enfin donner la balle d’égalisation à Bryan Legras (15-15, 30″) et marquer juste avant la mi-temps. 

Rentrés aux vestiaires sur une égalité, les locaux de l’APH ont été dans le dur une bonne partie des 30 premières minutes. La domination angevine a été longue et, sur le terrain, Angers a montré de meilleures choses. Symptomatique de joueurs en plein doute, cette balle qui roule dans la défense amiénoise à la 20″ et qu’aucun défenseur ne prend, heureusement sans conséquence avec l’adversaire qui s’en empare pour taper le poteau. Le réveil a pourtant bien eu lieu pour les locaux, et la seconde mi-temps était d’une tout autre trempe. 

                                                   

Puis le combat

Revenus sur le terrain sans retard au score, les Amiénois rentrent sur le terrain avec une équipe remaniée. L’entrée de nouveaux ailiers et du demi-centre Baptiste Clay donnent un nouvel air aux possessions de l’APH. Le jeu se fluidifie et les Angevins voient leur intensité baisser. Le premier but de la seconde période est à ajouter au compteur de Thomas Zirn (meilleur buteur de l’équipe lors du match) qui donne le premier avantage au score à son équipe. Jusqu’à la fin du match l’avantage au score sera contesté, changera d’équipe ou s’annulera. À seulement 20 secondes de la fin du match, l’APH revient à 30-30. Sous les encouragements du public, la tension du match monte encore d’un cran. Les Angevins concrétisent leur dernière action du match. À 4 secondes du coup de sifflet, le temps-mort amiénois doit mettre en place une stratégie pour égaliser. Roman Scattolari prendra ses responsabilités pour porter le ballon jusqu’à la surface adverse mais le bloc défensif contre l’ultime tentative du match. 

         

Malgré la défaite, l’APH n’a pas démérité. Les 20 première minutes seraient probablement le plus gros regret de ce match. Mis à part cela, la qualité de jeu a été présente, les défenses ont vécu un gros match mais un bon nombre d’attaques de chaque côté n’ont pas abouti. Une défaite sur le fil pas forcément méritée mais qui montre une différence de niveau sur l’intégralité de la rencontre. L’Amiens PH pointe aujourd’hui à la 5ème place du classement. 

                                           

Amiens PH – SCO Angers Handball
30 – 31 (15-15)
5ème journée de Nationale 1

Amiens : Shamrylo et Amat (gardiens), Bonin (2), Clay, Devaux, Legras (3), Prunié (2), Richard (1), Scattolari (4), Soudani (7), Tchinda (2), Tatto, Vannihuse, Zirn (9)

Coaches : Pierre-Alain Lavillette, Yuriy Petrenko

                                                           

Benjamin Poupart

Crédit photo : Reynald Valleron




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.