FOOTBALL : L’Amiens SC à la relance

0
89

Souverain sur ses terres, face aux deux… Stade, de Reims (4-1) puis Rennais (2-1), l’ASC cherchera à être tout aussi efficace aux dépens de Dijon. Une rencontre face à un concurrent direct qu’il convient de bien négocier

A la recherche de points et de confiance par la même occasion, l’Amiens SC accueille le Dijon FCO animé d’un vent de révolte. Celui qui était le sien lors de la venue du Stade de Reims (4-1) puis du Stade Rennais (2-1), deux adversaires que les hommes de Christophe Pelissier avaient auparavant pris soin de balayer. Avec brio, voire panache.

Face à des représentants de la Côte d’Or dont la leur était grimpée en flèche en (tout) début d’exercice avant de retrouver un niveau plus « cohérent », les amiénois se doivent de vaincre. De prendre la mesure des hommes d’Olivier Dall’Oglio lesquels apparaissent au point… mort depuis cinq rencontres.

Cependant, opposé à ce rival en perte de vitesse, Christophe Pelissier se révèle être dans l’obligation de composer avec les moyens du bord. « Cornette, Zungu, Blin toujours à l’infirmerie, Gnahoré sous le coup de sa suspension, il se pourrait que j’ajoute à cette liste les noms de Mendoza voire Ghoddos. Ce dernier ressent une douleur au mollet, visiblement une élongation. Il ne s’est d’ailleurs pas entraîné de la semaine » soupire le responsable technique. Défections qui déstabilise, fragilise (un peu plus encore) un groupe en quête d’équilibre.

Avec les moyens du bord…

Situation problématique où Mathieu Bodmer, au mieux de sa condition, s’affirmerait comme l’une des solutions ? « Son expérience, dans ce genre de duel, ne peut être que bénéfique. Ces prestations face au Stade Rennais puis à Caen ont été digne d’intérêt. » Dans le flou artistique à l’heure de dévoiler le groupe, Christophe Pelissier affiche toutefois un réel optimisme. « Ganso progresse gentiment. C’est un fin technicien, évoluant au milieu de terrain, qui propose un style de jeu différent » indique encore l’entraîneur amiénois. Tout sourire en évoquant le retour de Prince Gouano : « Il était de la séance d’entraînement mercredi. Il ne semble avoir de contre-indication à l’idée qu’il puisse être de la partie »

En cette période « difficile et délicate », le coach de l’ASC prône aussi la polyvalence. Et risque bien de devoir redistribuer certains rôles. « Nous y réfléchissons » murmure l’intéressé ayant néanmoins déjà sa petite idée en tête.

Celle qui permettrait de résoudre cette (nouvelle) équation à multiples inconnues. Opposé à une formation considérée – à juste titre d’ailleurs… – comme « joueuse », l’Amiens SC serait bien inspiré d’engranger avant l’hiver. A la veille d’une mini-trève internationale, avant qu’il ne se « frotte » ensuite au Paris Saint Germain (20 octobre) puis au FC Nantes d’un certain Vahid Halilhodzic, une semaine plus tard.

Samedi 6 octobre, stade de la Licorne : Amiens SC (17e) accueille Dijon FCO (12e)

  • Coup d’envoi à 20 heures.



  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.