BASKETBALL : Pour l’ESCLAMS le changement c’est maintenant

0
85

Quatre matchs et un peu moins de deux mois. C’est le temps que sera restée Leïla Mahalaine à la tête de l’ESCLAMS. Arrivée fin août en Picardie après des négociations rapides et à la surprise générale pour remplacer Romain Barody (écarté quelques semaines après sa nomination pour une histoire de diplôme), son passage à Longueau aura donc été lui aussi éclair.

Une séparation inéluctable

Un licenciement qui semblait inéluctable au vu des tensions présentes ces dernières semaines et des quatre défaites en autant de rencontres. Si les résultats sportifs sont l’une des raisons du remerciement de Leïla Mahalaine, ce qui a causé sa chute est surtout les nombreuses tensions entre elle et la direction et surtout entre elle et certains joueurs. Des tensions et désaccords sur les systèmes proposés et ses méthodes de travail qui, au fil dès semaines, ont fini par avoir raison de la coach Longacoissienne. Un rejet des joueurs qui a surpris Leïla car, si elle était consciente des tensions avec certains joueurs, elle n’avait pas mesuré le désaccord qu’il y avait avec son groupe. Si elle est forcément déçue, car c’est un échec personnel, les tensions des derniers temps commençaient à lui peser. Si elle est en partie responsable des résultats du début de saison, elle rappelle qu’elle n’a pas choisi ses joueurs et que depuis son arrivée elle réclame un poste 5. Selon elle, n’a pas non plus été aidée par l’attitude non professionnelle de ses joueurs qui à plusieurs reprises ne sont par exemple pas venus aux séances de vidéo mises en place.

Un premier choix qui ne se fera pas

Premier choix des dirigeants de l’ESCLAMS pour remplacer Leïla Mahalaine, Emilien Barbry ancien basketteur professionnel qui a entraîné Lambersart en National 3 masculine et qui a finalement décliné la proposition. Un choix justifié par des raisons personnelles : “Je remercie Mr Tristram pour l’intérêt qu’il m’a porté pour son projet “Longueau N2” et l’ensemble des membres du club pour leur accueil. Le projet est séduisant avec un groupe “déboussolé” pour le moment mais qui va vite retrouver ses repaires car l’effectif est de qualité. Mais pour des raisons personnelles je ne peux répondre favorablement à cette proposition.”

Une solution interne

Après ce refus les dirigeants Longacoissiens ce sont donc tourné vers une solution interne puisque c’est Liam Michel qui va reprendre les rênes de la “Green Team”. Coach de l’équipe l’année dernière et artisan de la montée en Nationale 2, il avait été remercié n’ayant pas les diplômes nécessaires. Finalement quelques mois plus tard alors qu’il est en cours de formation pour obtenir le diplôme d’entraîneur fédéral de basket-ball et qu’il était toujours salarié du club, Liam Michel reprend du service. La tâche ne sera pas facile pour le principal intéressé qui devra remobiliser et souder le groupe.

Aurélien Finet

Crédit Photo: Rolland Sauval – Gazettesports




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.