HOCKEY-SUR-GLACE : Amiens K.O face aux Boxers

0
116

Les Gothiques ont vécu une soirée compliquée durant laquelle ils n’ont jamais su prendre le dessus sur Bordeaux. En difficulté en désavantage numérique et peu efficace offensivement, Amiens s’incline logiquement 5-2.

1er tiers : Amiens souffre mais se reprend

D’entrée, Bordeaux donne le ton et sollicite Savoye après 15 secondes. Dans la foulée (0’20), les Girondins écopent de 2 minutes de pénalité. Mais les Picards peinent à mettre en difficulté la défense bordelaise et Giroux et Matima ne parviennent pas à tromper Junca sur leurs tentatives. Les Boxers sont bien rentrés dans leur match, et lorsque Plouffe prend 2 min (3’43), ils gagnent la mise en jeu et marquent dans la foulée par Glass (3’52 : 1-0). Les Amiénois tentent alors de réagir mais Halley manque la cadre (4′) et Giroux bute sur Junca (4’40). Les hommes de Mario Richer sont trop indisciplinés et Guillemain écope lui aussi de 2 min (6’07), durant lesquelles Amiens va beaucoup souffrir, mais Savoye réalise 3 beaux arrêts et garde les siens dans le match. C’est ensuite au tour de Nyren d’écoper de 2 min qui seront mieux négociés par les Gothiques. Mais ces 3 pénalités ont permis à Bordeaux de prendre le dessus dans le jeu et de mener au score. Après 13 premières minutes très compliquées, durant lesquelles les Amienois n’ont pas réussi à mettre leur jeu en place, les Picards rentrent enfin dans le match. Ils sollicitent Junca à deux reprises, mais le portier reste vigilant (13’15, 13’23). Cependant, les Bordelais se retrouvent de nouveau à 4 (14’50) et cette fois-ci la puissance amiénoise se fait sentir. Narbonne (par deux fois), Trabucco et Thillet tentent leur chance sans réussite, avant que Matima égalise logiquement sur ce powerplay assisté de Romand et Thillet (15’50 : 1-1). Amiens domine ensuite cette fin de tiers sans que Anderson, Nyren ou Suire ne parviennent à tromper Junca. Amiens a souffert durant 13 minutes mais est ensuite parvenu à revenir dans le match, de bonne augure pour la suite de la rencontre. 

2ème tiers : Trop pénalisés les Gothiques prennent l’eau

Si Savoye réalise un bel arrêt d’entrée (20’21), Halley ne parvient pas à tromper Junca dans la foulée (20’42). Par la suite, le jeu des pénalités va recommencer dans ce match où les arbitres ont appliqué strictement à la lettre le nouveau règlement. Edwards est donc rapidement pénalisé (21’18) mais hormis un poteau concédé, les Gothiques résistent bien. Bordeaux est également pénalisé peu de temps après (22’54), mais Junca fera le job en arrêtant les tirs d’Anderson, Nyren et Matima. Le match est alors sur un faux rythme, mais sur un 4 contre 2 parfaitement négocié après une interception, Gallet ne laisse aucune chance à Savoye pour le second but des Boxers (25’26 : 2-1). Malgré tout, le match ne s’emballe toujours pas et les pénalités continuent de pleuvoir. Bordeaux écope de 2min (29’09), mais défend parfaitement, empêchant même tout tir amiénois durant cette infériorité. C’est au tour de West d’être pénalisé (32’12), et sur un tir de Hughesman, Savoye pense réaliser l’arrêt mais le palet glisse entre ses jambes (33’25 : 3-1). Amiens réagit timidement mais ni Da Costa (34′) ni Giroux (37’25) ne sont assez dangereux pour inquiéter Junca. Alors qu’ils étaient bons en infériorité depuis le début de saison, les hommes de Mario Richer craquent complètement ce soir dans ce domaine et encaissent un 4ème but de Mulle après une nouvelle pénalité reçu par Smach (38’52 : 4-1). Comme à Mulhouse les Amiénois sont passés à côté du 2ème tiers et comme à Mulhouse ils concèdent un cinglant 3-0 durant cette période. 

Lucas Savoye, titulaire ce soir dans la cage amiénoise. 

3ème tiers : Réaction trop timide pour espérer gagner

Amiens rentre avec de bonnes intentions dans ce 3ème tiers mais les tirs d’Anderson x2 et Guillemain sont bien arrêtés par Junca. Bordeaux écope ensuite de 2 minutes (43’37) et pour la seconde fois de la soirée les Amiénois marque sur un powerplay grâce à Trabucco assisté de Smach (45’57 : 4-2). A un quart d’heure du terme le retour semble alors envisageable pour les Gothiques. Mais si les Picards dominent ce 3ème tiers, cette domination est stérile et malgré quelques occasions, les Amiénois ne paraissent pas en mesure de revenir. Procédant en contre, les Boxers se créent de belles opportunités et Savoye sort 3 beaux arrêts (47’13, 49’11, 51’07). Finalement, sur une perte de palet d’Edwards, Paquin vient concrétiser un 2 contre 1 Bordelais (55’29 : 5-2). Amiens pousse ensuite, mais même en supériorité (57’09) les Gothiques n’arrivent pas à tromper un Junca des grands soirs, désigné meilleur joueur Bordelais.

Amiens aura tiré 41 fois ce soir, Bordeaux seulement 23, mais au final les Girondins s’imposent tout de même 5-2. Certes les Gothiques ont payé leur indiscipline, mais ils ont encore manqué cruellement de réalisme. Par ailleurs, si les statistiques montrent un grand nombre de tentatives amiénoises, cette domination a toujours paru stérile, et jamais les hommes de Mario Richer n’ont semblé capable de remporter ce match. Des Bordelais réalistes et solides en défense l’emporte finalement logiquement. La mayonnaise ne prend toujours pas à Amiens qui compte désormais 4 défaites et 2 victoires en prolongation. La réception de Gap vendredi soir s’annonce très tendue.

Bordeaux – Amiens : 5-2 [(1-1)(3-0)(1-1)]

(Buts pour Bordeaux : Glass en supériorité 3’52; Gallet 25’26; Hughesman en supériorité 33’25; Mulle en supériorité 38’52; Paquin 55’29 ) 

(Buts pour Amiens : Matima en supériorité assist Romand et Thillet 15’50; Trabucco en supériorité assist Smach 45’57) 

Quentin Ducrocq

Crédit Photo : Léandre Leber-GazetteSports




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.