Pour son entrée en lice dans la Coupe de France, l’US Camon recevait Chaulnes lui aussi en Régional 2. Un match serré sur le papier qui l’a aussi été sur le terrain, pour une victoire final 2-0 de Chaulnes.

Une première période ratée

Après un début de match compliqué, dans lequel Camon va avoir du mal à se mettre en jambes, les jaunes et noirs vont ensuite réagir par intermittence. Les locaux vont réaliser quelques très beaux mouvements devant, leur quatuor offensif mettant à plusieurs reprises à mal le gardien adverse (15′, 34’ et 45’). Mais c’est bien Chaulnes qui ouvre le score sur un super coup franc de 30m de leur numéro 9 qui vient placer la balle dans la lucarne du gardien jaune et noir (25′). Camon manque de constance dans cette première période, et perd beaucoup de ballons en balançant devant. Des pertes de balle qui auraient pu coûter cher aux Camonois sans les arrêts de leur gardien (12’ et 27’) et un sauvetage sur sa ligne du Sambou à la 28’. Il cédera sa place à Kabelu à la suite de ce sauvetage, touché à la tête. Camon rejoint donc les vestiaires en étant mené 1-0.

Un manque de réalisme cruel

En seconde période la physionomie du match change complètement. Les joueurs de Camon se mettent à jouer au sol et développent un beau football. Très rapidement les occasions s’enchaînent ( 46’, 54’, 55’, 75’, 80’, 85’ et 90’), mais Camon tombe sur un excellent gardien et manque cruellement de réalisme. De son côté Chaulnes joue en contre et après avoir buté à deux reprises sur le gardien de Camon (81’ et 82’), ils finissent par faire le break au bout du temps additionnel.

Une défaite pas forcément logique au vu de l’ensemble du match mais les jaunes et noirs ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes.

Jean Paul Lucas adjoint de Titi Buengo ne voulait pas avoir de regrets à la fin du match. “Il ne faut pas avoir de regrets et se concentrer maintenant sur le championnat. Quand tu n’arrives pas à marquer un but,tu ne peux pas gagner un match. Cette équipe est encore jeune et on a vu que l’on manquait de personnalité aujourd’hui. Cela nous fait défaut nous n’arrivons pas à faire la différence dans les zones de vérité et on le paye cash”.

Des maux qui sont récurrents depuis le début de saison pour Camon qui manque de réalisme offensif, mais le talent présent dans cette équipe pousse à l’optimisme. “La jeunesse fait que nous sommes inconstants mais quand on pose le jeu on réalise de très bonnes choses. Il va falloir maintenant travailler pour être plus constant et réaliste devant le but”.

Une analyse que partage Pechin Clément auteur du haut de ses 18 ans d’une nouvelle très bonne copie. “On a tout donné dans cette deuxième mi-temps après on manque de réalisme et de chance. S’il faut avoir des regrets c’est en première mi-temps où l’on n’a pas joué au football.” La deuxième période d’une toute autre facture est en partie due au discours du coach à la mi-temps “Le coach nous a dit de poser le jeu et de continuer à combiner devant car dès que l’on a réussi à combiner, ils ont été en difficulté”.

L’US Camon se déplacera sur le terrain d’Etaples dimanche 23 septembre à 15h pour la quatrième journée de Régional 2.

US Camon – Chaulnes

Arbitre Central: Mehdi Nassah

US Camon : Poil – Dos Santos, Richard (76’), Hallu, Nagy – Pouye (76’), Ramla, Sambou (28’) – Pechin, Zerdab, Adjide

Remplaçants: Esnault (76’), Kabelu (28’), Mouffle (76’)

Entraîneur: Buengo

Chaulnes: Broquet – Trojanowski, Delporte, Terrier, Da Costa – Barviau, Percheval, Ferreira – Romanowski, Bekaert, Bridoux

Remplaçants: Kaiser, Ahajam, Lasson, Fassiot

Entraîneur: Brailly

Crédit Photo Romain Gambier – Gazettesports

Aurélien Finet




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.