Il pleuvait lundi. Il pleuvait également mercredi mais exceptionnellement, le mardi 28 août, il a fait un temps superbe. Un temps d’été et du coup, les milliers de spectateurs qui se sont rendus rue des Jacobins à Amiens pour assister au prix Jean Renaux sont venus sans leur parapluie, en bras de chemise.


Ce prix Jean Renaux, c’est d’abord un hommage à celui qui, dans les années 60, a été un formidable animateur sportif; Il était à la fois journaliste, il a même fait de la télévision mais il fut aussi un formidable organisateur de manifestations sportives.
Jean Renaux organisait les grands galas de catch au cirque Jules Verne, faisait venir les chanteurs de l’époque et il fut aussi président de clubs amiénois comme par exemple celui du tennis de table.
Se souvient-ton qu’à Amiens et bien avant le hockey sur gazon, le club de tennis de table dont il était le président, qui fut champion de France, a ensuite participé à la coupe d’Europe ?

C’était l’époque des Jacques Hélaine, Jacques Gambier et Danny Dhondt.
Jean Renaux aimait aussi le cyclisme et c’est la raison pour laquelle, son nom est associé à ce critérium qui eut trois vedettes mardi soir.

                                                        

Démare, Mangeas, Pélissier et un public conquis

D’abord, Arnaud Démare ancien champion de France, vainqueur d’une étape du Tour de France mais surtout des cinq étapes du récent Tour de Poitou Charentes. De mémoire de sportif, jamais pareille performance n’avait été réalisée dans le passé. C’est dire que l’exploit du Beauvaisien ne peut laisser indifférent.

Ensuite, on a vu l’inimitable Daniel Mangeas dont on peut affirmer qu’il est chaque année meilleur. Mardi soir, non seulement il a égrené le palmarès de tous les participants y compris l’amateur le plus humble mais il n’était pas avare en confidences de toutes sortes avec une cible privilégiée: notre ami Jean Louis Gillet qui avait la charge de présenter les sponsors.

Enfin Christophe Pélissier l’entraîneur d’Amiens et qui a donné le départ de la course. Christophe Pélissier avait promis de venir et il est venu. Pourtant, cette journée de mardi n’avait pas été de tout repos puisque nous sommes en période du Mercato. Le club venait de perdre Fofana parti à Guingamp mais l’entraîneur gardait le sourire et acceptait les selfies telle une vedette de la chanson.

                                                       

Toutes générations confondues

Justement pour revenir à l’En Avant de Guingamp, le club breton avait récemment reçu lors d’un match Daniel Mangeas. tout heureux d’annoncer au public amiénois qu’il s’était vu offrir un maillot avec son nom au dos et le chiffre 50 soit le numéro de son département. Daniel Mangeas vient à Amiens depuis une trentaine d’années. Il était présent en 1989 lorsque le « grand  » Greg Le Mond était venu participer à la course qui était alors organisée par Jimmy Binet. Daniel Mangeas n’a pas changé et il est resté aussi dynamique mais aussi nostalgique car dit-il, « à chaque fois que je viens à Amiens, je pense à notre ami Pierre Jacot, décédé voici quelques années ».


Pour revenir au critérium qui a vu la victoire de Rudy Barbier, un pur Picard puisqu’il réside à Feuquières dans l’Oise, il a été très animé sur un parcours roulant. Mais il faut insister sur le travail fourni par Kevin Poret qui était parvenu à amener une quarantaine de jeunes, fréquentant les écoles de cyclisme et qui, à l’instar du football avant le coup d’envoi, ont eu la chance d’accompagner un pro avant le départ et d’effectuer un tour de circuit.
On a même vu le champion du monde espoir Benoît Cosnefroy offrir à un jeune la réplique de son maillot arc en ciel.


Bref, la soirée a été parfaite.
Nous en redemandons même si nous savons que le temps des critériums est désormais compté.


Lionel Herbet

Sur la photo : Corentin Ermenault – Christophe Pelissier – Arnaud Démare
Crédit photo : Léandre Leber

À lire aussi >>

CYCLISME : Rudy Barbier surprend Arnaud Démare et remporte le Prix Jean-Renaux



  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.