A l’aube d’une saison 2018-2019 en National 3 qui promet d’être haletante, Frédéric Domon coach de l’équipe première de l’ASCBB,  fait le point avec nous sur le défi qui l’attend.

Pour sa troisième saison en National 3, l’ASCBB ne veut pas reproduire les erreurs du passé et obtenir son maintien au plus tôt. Malgré le fait que tout le monde les voit déjà redescendre comme le souligne Frédéric Domon « Tout le monde nous voit déjà revenir d’où l’on vient. A nous de leur prouver le contraire et de faire déjouer les pronostics »

S’il est bien évidement conscient que le défi auquel fera fasse son équipe s’annonce très compliqué, il croit en son équipe. « Notre poule est très relevée, avec je pense quelques équipes qui vont se détacher comme Lille ou Alfortville avec lesquelles il sera impossible de rivaliser. Ensuite il y aura des équipes un cran en dessous avec qui on pourra je l’espère lutter »

Fréderic Domon

Une saison qui sera différente des dernières fois en National 3. Car si l’ASCBB n’a toujours pas les moyens financiers pour lutter avec les autres équipes, elle pourra cette fois s’appuyer sur une équipe connue. « Contrairement aux dernières montées nous avons gardé un socle qui va nous permettre d’avoir une continuité. Après, nos moyens font que nous pouvons pas faire venir ce joueur leader qui tire l’équipe vers le haut dans les moments compliqués »

Concernant le jeu qu’il souhaite proposer, la continuité sera là aussi présente. « Le jeu que nous proposerons est celui qui nous a permis de remporter tous nos matchs la saison dernière et qui correspond aux qualités de mes joueurs, un jeu offensif. Il faudra par contre améliorer le jeu collectif et les systèmes car nous aurons en face des défenses mieux organisées. »

S’il regrette ce manque de leader, il loue l’état d’esprit de son équipe. « Aujourd’hui notre force est que les joueurs s’entendent bien, ils sont contents de jouer ensemble et leur état d’esprit est irréprochable. Chacun d’eux est présent aux trois entraînements par semaine malgré leur travail ou leurs études en parallèle. Voir leur implication fait plaisir et te pousse à encore plus te donner pour réussir ». Un important dévouement dans le travail qui souhaitons le, permettra le maintien.

Un maintien dont le club connaît la recette aux vues de ses expériences passées, sur lesquelles essayera de s’appuyer le coach  amiénois. Même si presque aucun joueur  n’a vécu les saisons précédentes en National 3. Un manque d’expérience qui pourrait être handicapant dans le money-time. « Les joueurs manquent de vécu à ce niveau. Il faudra apprendre vite. Le club sait que le maintien se joue sur des détails ». Des détails que le club essaye de mettre de son coté comme le prouve l’arrivée d’un jeune en service civique pour s’occuper de la préparation physique et motrice. S’il est satisfait de ce plus, il regrette ne pas pouvoir jouer et s’entraîner dans la même salle.

Un jeune qui ne va pas seulement travailler avec l’équipe première. « Il aura en charge toutes les équipes, des U13 aux seniors car si l’équipe fanion est importante, on a une politique de formation qui est vitale pour le club ». Une politique qui fonctionne bien puisque l’équipe B, presque composée exclusivement de jeunes, joue en Pré-national. Et toutes les équipes des U13 aux U20 sont qualifiées en championnat Haut-de-France. Ce qui rend fier le coach amiénois. « Nos jeunes ont obtenu beaucoup de titres sur ces dernières années. Cela valide notre bon travail sur le long terme. C’est très important pour le club car c’est son ADN ».

Une équipe qui pourra se juger lors des matchs amicaux. A commencer par les 1 et 2 septembre à l’extérieur contre Lemé (N3) et Noisy le grand (N3) puis le 7 septembre contre Margny les Compiègne (N3) à domicile. Des matchs test avant de démarrer une saison durant laquelle le coach amiénois, « espère que ses joueurs vont savoir réagir face aux défaites qu’ils n’ont pas connues la saison dernière. »

L’ASCBB essayera donc d’obtenir son maintien avec ce qui a fait sa force l’année dernière: un jeu rapide et offensif et des jeunes joueurs issus de la formation. Sans oublier les autres équipes avec lesquelles le club espère remplir son armoire à trophés.

Aurélien Finet

Photos : Romain Gambier – Roland Sauval – Reynald Valleron




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.