Le Tour de France arrivait hier à Amiens, pour la 8ème étape, en ce jour de fête nationale. Et le public amiénois en a profitant pour aller encourager les coureurs, dans les ultimes kilomètres de cette étape, qui partait de Dreux.

Du monde pour encourager les coureurs

Sur le boulevard Faidherbe, théâtre de l’affrontement entre les meilleurs sprinteurs du peloton, la foule était fortement présente, composée de toutes personnes, de tous sexes, tous âges, toutes origines : on a même pu apercevoir deux fans colombiens, venus encourager Gavaria pour aujourd’hui, et sans doute Nairo Quintana, le grimpeur colombien pour la suite.

Tout au long des barrières menant à l’arrivée, les spectateurs ont attendus longuement, mais rarement sans ennui. Les marques, sponsors de la course, distribués friandises, cadeaux, colliers aux spectateurs qui attendaient la très réputée caravane. Celle-ci, longue de 11 kms, a su gâter ces supporters, même si leurs stocks, étant épuisés avant le franchissement de la ligne, n’ont pu combler tout le monde. Mais, en sortant de la course, on peut observer beaucoup de casquettes LCL ou Carrefour visées sur des têtes, des sacs aux bras remplis de goodies.

Le 14 juillet ne sourit pas aux français

L’écran géant, installé à 100m de la ligne et le speaker de l’événement ont pu tenir les spectateurs au courant de l’évolution de la course, afin que tout le monde fasse leurs pronostics. Evidemment, nombre de supporters pensent à une victoire française, notamment celle d’Arnaud Démare, beauvaisien de naissance, qui arrivait dans la région. De plus, l’engouement autour de la finale de la Coupe du Monde, et de la fête nationale, ont mis en avant le patriotisme de ces supporters.

Malheureusement pour eux, c’est le néerlandais Dylan Groenewegen qui s’impose, devant Greipel, Gavaria et Sagan. Démare, lui finit septième. Le maillot jaune reste sur le belge Greg Van Avermaet.

Cette arrivée sur les terres samariennes ont donc été un succès. Le dernier clin d’œil au 14 Juillet a été la pluie de confettis bleu-blanc-rouge tombée de la Tour Perret Ce succès peut sans doute faire penser aux organisateurs de la course de retrouver la ville dans le futur, comme ville-départ, ville-arrivée, ou même les deux.

Romain PROT

Crédits photos – Léandre Leber – Gazettesports.fr




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.