Le compte à rebours est lancé… Comme la nouvelle saison de l’ASC en l’Elite. Le club cher au président Joannin s’est présenté récemment à l’hippodrome du Petit-Saint-Jean (devant partenaires et sympathisants), affichant sa détermination à relever ce nouveau pari. Perdurer en Ligue 1 !

C’est au Petit Saint-Jean, hippodrome situé à deux pas du stade de la Licorne, écrin de verdure que ces représentants fouleront – officiellement, avec envie et détermination – le 18 août opposés à Montpellier, que l’Amiens SC a souhaité lever le voile « sur une saison qui s’annonce aussi périlleuse sinon plus que la précédente. Elle sera néanmoins conditionnée à notre état d’esprit et nos valeurs »

Derrière cette précision, au doux parfum de mise en garde, l’entraîneur Christophe Pelissier prenait un malin plaisir à faire écho à son président Bernard Joannin. Lequel avait, quelques instants auparavant, veillait à planter le décor : « Chaque matin, lorsque je me brosse les dents, je me demande comment je vais continuer à progresser. Ce que je m’applique à moi-même, je souhaite également le décliner au sein de mon club. La volonté de progresser nous anime, efforçons d’aller chercher l’excellente, doucement mais sûrement »

Auprès d’une formation, « voici trois saisons encore en National et condamnée avant même de pouvoir évoluer », ayant eue les… crocs afin de se hisser au treizième rang du précédent classement, l’homme fort amiénois définissait ainsi le table de marche d’une structure qui avance dorénavant à visage découvert. A pas feutrés mais soucieux d’effectuer celui qui offrirait l’opportunité de pérenniser l’association amiénoise en l’Elite.

Ambitions « mesurées »

Pari audacieux mais que le staff ne considère, ne juge pas insurmontable… Surfant sur une vague d’euphorie, l’Amiens SC cherche cependant à maintenir le cap. Notamment dans le registre du recrutement. Ainsi, Christophe Pelissier reconduira une ossature aux allures de « déjà vu »… A laquelle certaines retouches seront apposées.

A commencer par le jeune colombien Juan Otero dont l’encre du stylo séchait à peine lorsque Bernard Joannin le présentait aux (nombreux) partenaires et sympathisants, réunis pour cette soirée. « Joueur à vocation offensive », sa pointe de vitesse « devait pouvoir apporter de la profondeur à l’activité amiénoise » soulignait John Williams alias monsieur recruteur de l’ASC.

Il évoluera aux côtés de Khaled Adenon et Thomas Monconduit dont un terrain… d’entente venait juste d’être trouvé. Encourageant les intéressés à privilégier de nouveau la tunique locale. L’incertitude demeure toutefois autour de Gaël Kakuta, toujours aussi séduit par le projet. « Cependant, nous sommes tributaire de certaines exigences économiques » lançait John Williams. Une évidence qui avait pour effet d’attiser l’inquiétude des supporters amiénois…

Fabrice Biniek

Crédit photos : Gazettesports – Léandre Leber

Première sortie

C’est sur la pelouse du Touquet que l’Amiens SC aura à coeur d’en découdre lors d’une rencontre amicale qui l’opposera à l’INF. Le coup d’envoi est fixé à 19 heures.

 

À lire aussi >>

 

FOOTBALL : Trois départs officialisés, un attaquant en approche




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.