Durant l’intersaison, la rédaction de GazetteSports s’affaire à la rétrospective de la saison 2017-2018 des clubs de la métropole. Cinquième épisode en ce mardi, avec un retour sur la saison rêvée des basketteurs de Longueau.

Leader incontestable

L’ESCLAMSBB avait connu une fin de saison 2016-2017 plus que douloureuse. Une montée ratée pour une petite victoire et une immense déception s’était emparée de la « Green Team ». Pour remédier à cela et accéder à la N2, Serge Tristram a alors sorti une belle artillerie menée par un Henri Kahudi tout juste « retraité » du basket professionnel après une défaite en finale de Pro B (ndlr, avec Nantes contre Boulazac).

Encadrée par Liam Michel, cette équipe séduisante, qui paraissait parfois trop suffisante, réalisait un début de saison tonitruant avec dix victoires pour un seul petit accro, sur le parquet du rival à la montée, Loon-Plage. A la mi-saison, le club Samarien est solidement en tête et semble bien parti pour retrouver le quatrième niveau national.

Un goût d' »inachevé »

Les partenaires de Cédrick Gouala réussissaient une nouvelle série impressionnante de dix victoires d’affilée pour s’offrir un match de gala à domicile contre Loon afin d’assurer définitivement la montée. Las, dans une ambiance de feu, les Longacoissiens s’inclinaient, mais allaient chercher la montée une semaine plus tard, dans la douleur, sur le parquet de Levallois, lors de la dernière journée.

Assurés désormais de monter, les Picards s’offraient une fin de saison pour le plaisir et pour les trophées. S’ils quittaient la phase finale du championnat de France en demi-finales, battus par Liévin (161-148 au cumulé), après avoir disposer de Montivilliers en quarts, les joueurs de Liam Michel remportaient la coupe de Picardie en disposant en finale, à domicile, de Guise (102-82), deux semaines après une victoire en finale de coupe de Somme contre le rival Amiénois (105-94).

En finalité, c’est une saison au presque parfait que vient d’accomplir l’ESCLAMS, où seuls les défaites contre Loon laissent un goût d’inachevé au technicien de l’équipe masculine. Bien léger au vu de l’exercice incroyable réalisé par le club.

Crédits Photo : Roland Sauval – Gazette Sports

A lire aussi >>

RETRO : L’AC Amiens a fini par chuter




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.