Sous les yeux de Mme Birgitte Fouré, maire d’Amiens, une cent-cinquantaine de patineurs a mis le feu à la glace de la petite patinoire du Coliséum qui a quasiment fait le plein pour l’occasion. Tout petits, comme professionnels, ont fait voyager le public à travers le continent américain, du Canada à l’Argentine en passant par le Mexique.

Le road trip démarre sur les chapeaux de roue

Avant d’embarquer pour l’Amérique, le voyage a commencé avec l’équipe de ballet sur glace Les Picardiennes et leur programme « Technologic », réquisitoire contre l’influence des nouvelles technologies porté par les voix de Soprano et Pharell Williams.

 

Pour le premier tableau dédié aux Etats-Unis, les débutants de l’Amiens Patinage Club ont réconcilié cow-boys et indiens du Far West. Puis le groupe 4 s’est disputé les faveurs d’un toréador mexicain sur l’air de Speedy Gonzales et le fameux « Mexico » de Luis Mariano.

 

 

 

 

Retour ensuite aux USA où un nouveau groupe de débutants nous ont offert une battle entre les pom-pom girls des Los Angeles Lakers et celles des Chicago Bulls pour un duel Est/Ouest rythmé par les sons de Macklemore ou encore le « Jump » de Kriss Kross.

 

La battle terminée, ce fut au tour du groupe 3 d’emmener le public sur les plages de sable fin du Brésil. Et qui dit Brésil dit forcément carnaval de Rio, Samba, Capoeira, mais aussi football en cette période de Mondial. Mais le duel entre un jeune Ronaldo et un footballeur français à une nouvelle fois tourner en faveur du tricolore.

 

Moins festives mais tout aussi charismatiques, les bikeuses du groupe adulte ont arpenté la glace à la manière de la célébrissime route 66, emmenées par Eddy Mitchell, The Eagles, et la voix rauque de Bruce Springsteen.

 

 

De l’Illinois à La Havane il n’y avait hier qu’un pas, ou un patin, puisque Cécile Sicard, l’une des patineuses du groupe compétition, a ensuite proposé un programme tout en grâce sur le fameux morceau « Ché Guevara ». Le groupe Fit’N’Ice s’est quant à lui emparé de la glace pour une petite leçon de country et un retour dans le Tennessee du pays de l’oncle Sam.

 

 

 

 

 

En clôture de la première partie, le couple formé par Cléo Hamon et l’Ukrainien Denys Strekalin, 11èmes aux derniers championnats du monde juniors, a enflammé la patinoire sur un charleston de Will I Am.

L’APAC conclut en beauté

La seconde partie a débuté par une rencontre inédite entre esquimaux et pirates venus du Canada et de l’Alaska, proposée par les Baby et débutants, avant que coiffés d’un bonnet péruvien et vêtues d’un poncho, les patineurs du groupe 3 ne nous conduisent au sommet du Machu Picchu. Une seconde patineuse du groupe compétition, Faustine Van Den Hove, est alors descendue un peu plus au sud, à Buenos Aires, lors d’une prestation énergique accompagnée par un remix endiablé de « Don’t cry for me Argentina » de Madonna. Toujours en Amérique latine, le groupe PA à argent s’est déhanché sur un mambo digne des meilleurs danseurs cubains.

Puis de retour aux USA, le groupe 2 s’est livré une nouvelle battle, entre les adeptes de la pop et de Beyoncé, et ceux du rap d’Eminem. Est alors venue l’heure du solo du champion de France minime de l’APAC, Raphaël Babic, qui se l’est joué crooner new-yorkais pour le plaisir du public amiénois. Le duo Cléo Hamon Denys Strekalin s’est ensuite une seconde fois illustrée, sur une salsa cette fois-ci, pour une dernière escale dans les Caraïbes. C’est en Nouvelle-Orléans que s’est achevé le road trip, avec un retour sur l’histoire et la culture afro-américaine offert par le groupe compétition.

Après les remerciements, tous les patineurs, encadrés par les équipes techniques et l’entraîneur Fanny Cagnard, se sont succédé pour un final en apothéose. Plus de photos seront à retrouver en cours de semaine sur le site de GazetteSports.

Esteban NOMINE

Crédit photos : Romain Gambier – GazetteSports

À lire aussi >>

PATINAGE ARTISTIQUE : Le gala de l’Amiens Patinage Club au rythme de l’Amérique




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.