RETRO : L’Amiens SC, bien mieux qu’un simple promu

0
238

Durant l’intersaison, la rédaction de GazetteSports s’affaire à la rétrospective de la saison 2017-2018 des clubs de la métropole. Deuxième épisode en ce jeudi, avec un retour sur la première saison réussie en Ligue 1 pour l’Amiens SC.

Une première partie de saison en fanfare

On leur promettait l’enfer aux joueurs Amiénois. Avec le plus petit budget de Ligue 1 et la plus petite masse salariale vue en élite depuis plusieurs années, tout le monde s’attendait à voir l’ASC prendre l’ascenseur pour retourner en Ligue 2. Et le calendrier ne poussait pas à l’optimisme. Avec des déplacements à Paris et Saint-Etienne, ainsi que les réceptions de Nice et Marseille lors des six premières journées, le début d’aventure en L1 s’annonçait plus que compliqué.

C’était sans compter sur le « magicien » Christophe Pélissier qui pousse Amiens vers les sommets depuis son arrivée au club. Avec un bilan de deux succès, dont un retentissant à domicile contre Nice, pour quatre défaites, l’ASC sauvait les meubles et lançait sa saison. Les supporters de la Licorne se prenaient même à rêver à une saison folle quand leurs protégés enchaînaient une série de quatre victoires et trois matches nuls pour se propulser en première partie de tableau à la fin novembre, pointant à la neuvième place après un succès contre Dijon.

Le « pic » atteint, les Samariens allaient désormais entamer une chute vertigineuse. Bousculés par les premières louanges de la presse nationale et des rumeurs de transferts qui allaient avec, les joueurs de l’ASC signaient une série de huit défaites, une victoire et deux matches nuls qui faisait retomber les Amiénois en position de barragistes à la mi-février. Couplée à une élimination embarrassante à Sochaux, en coupe de France, on se demandait alors si les pensionnaires de la Licorne seraient capables de renverser la vapeur et rester en Ligue 1.

Le maintien avec la manière

Capables de bousculer sérieusement les gros de notre championnat, comme Monaco, Lyon ou encore Nice, les Picards étaient paradoxalement en difficulté contre les équipes plus modestes, à l’image des affrontements contre Troyes ou encore Angers. Mais c’était pourtant contre des équipes de « leur championnat » que les hommes de Pélissier allaient faire de grands pas vers le maintien, en avril.

Victorieux à Lille, dans un contexte particulier, puis disposant plus facilement de Caen et Strasbourg, les Amiénois s’assuraient quasiment officiellement le maintien. Et pour conclure cette première réussie, les Samariens se payaient le luxe d’aller chercher les deux derniers points manquants contre le Paris Saint-Germain, récent champion, et à Monaco, champion de France en titre. Au final, les Picards termineront à une très belle treizième place, de quoi être plein d’espoir pour la saison de la confirmation.

Crédits Photo : Léandre Leber – Gazette Sports

A lire aussi >>

FOOTBALL : L’Amiens SC démarrera à Lyon !




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.