Le soleil aidant, la 8e édition de ce rendez-vous populaire n’a pas essuyé d’échec. Et cette opération séduction se flatte d’un bilan très encourageant.

Découvertes ludiques et sensibilisation

En prenant, pour la huitième saison consécutive, ses quartiers de printemps au Parc Saint Pierre, la fête départementale des Loisirs et Sports de nature a cette année encore rencontré un franc succès. Coordonnée par le Comité Olympique de la Somme (CDOS) «avec le soutien très précieux d’Amiens Métropole», soulignait son vice-président François Joliveau, cette initiative populaire à l’accent d’opération séduction affichait d’emblée sa vocation, son ambition. Déclinée sur deux espaces, cette manifestation bénie des cieux, offrait l’opportunité de découvrir des activités «en toute liberté» s’empressait d’indiquer l’intéressé, ravi que cette manifestation connaisse une nouvelle vague d’euphorie. A l’image des éditions précédentes. «Notre objectif est de sensibiliser le grand public à la pratique de disciplines nautiques, à commencer par le kayak ou la voile. A cette occasion, des initiations gratuites sont proposées», confiait pour sa part Clément Grumetz. Autre maillon fort d’un rendez-vous qui encourageait aussi «à la découverte de la marche nordique, de l’accro branche ».

Tandis que certains s’adonnaient aux joies de randonnée handisports ou citadine. «Il est agréable de voir le public se prendre au jeu. La gratuité se révèle être également un atout non négligeable» argumentait Margot Bauters, chargée de mission «en formation» auprès du CDOS. Avant qu’elle ne salue, sous le regard complice de ses camarades, l’enthousiasme des structures associatives présentes. Vitrines éphémères, les stands tenus par leurs soins offraient l’opportunité pour certains indécis de faire le premier pas. Grandeur nature… «En toute sécurité et avec les conseils de passionnés !», stipulait d’une seule voix ce trio d’organisateurs, faisant référence à ses «balades sur le plan d’eau particulièrement appréciées».

Cette Fête départementale des Loisirs et Sports de nature avait également une autre vocation : «Il est primordial d’attirer l’attention sur l’importance, la nécessité de l’eau dans notre quotidien. Comme il en est de même dans le tri sélectif, un exercice à la portée de tous qu’il convient d’effectuer le plus fréquemment possible », rappelait François Joliveau. Avant qu’il ne souhaite passer la main aux clubs : «Veiller à prolonger cette mise en relation, maintenir le contact avec ces personnes rencontrées çà et là leur appartient dorénavant». Convaincu que sur ce plan, multiples associations ont pris conscience de l’importance de cette manifestation printanière.

Fabrice BINIEK

Crédit photo : Fabrice Biniek




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.