RETRO : Les Gothiques, sur la voie du succès

0
166

Durant l’intersaison, la rédaction de GazetteSports s’affaire à la rétrospective de la saison 2017-2018 des clubs de la métropole. Premier épisode en ce mardi, avec un retour sur la saison pleine de promesses des Gothiques d’Amiens, en Ligue Magnus.

Une saison régulière surprenante

Les spectateurs du Coliséum ne savaient pas réellement à quoi s’attendre à l’approche de cet exercice. Si l’effectif construit par le duo Richer-Mortas semblait intéressant, nombreux étaient échaudés par les ratés successifs des dernières saisons. Couplé à un début de saison relativement compliqué, avec deux victoires pour quatre défaites, on s’attendait alors à une nouvelle saison sans vraiment de saveur en Picardie. C’était sans compter sur la force de caractère d’un groupe, enfin sélectionné par ses coaches.

Portés par une série de quinze succès en vingt rencontres entre le 27 octobre et le 16 janvier, et des succès probants contre l’armada Grenobloise ou le tenant du titre, Gap, les Gothiques se plaçaient en sérieux outsiders pour enfin retrouver les sommets du championnat. Et si les derbys contre l’éternel rival Rouennais n’ont jamais tournés en leur faveur en saison régulière, les Samariens ont sérieusement bousculé les futurs champions de France pour s’affirmer encore plus dans ce championnat.

Des playoffs en confirmation

Le top 4 enfin acquis, il restait une chose affaire, confirmer en playoffs. Opposés aux Lions de Lyon en quart-de-finale, les Picards tremblaient mais parvenaient à s’imposer en six manches, bien aidés par un Jérémie Romand en feu lors de l’ultime rencontre. Se profilait alors une série de feu contre les Dragons de Rouen. Et si le duel paraissait sérieusement déséquilibré, les Amiénois déjouaient les pronostics. Vainqueurs des matches 1 et 3, les coéquipiers d’Henri-Corentin Buysse laissaient l’espoir de réaliser l’impensable contre les Normands. Las, bien mieux armés, les Rouennais renversaient la vapeur et se qualifiaient, non sans lutter sérieusement, pour une nouvelle finale, qu’ils allaient remporter sans sourciller.

Le temps des « surprises » passé, les dirigeants se fixaient alors l’objectif de « faire mieux » la saison prochaine. Rassurés par la capacité de recrutement de son duo de coach, qui désirait passer du « statut d’aspirant à celui de prétendant à la coupe » comme l’affirmait Mario Richer en fin de saison, les têtes pensantes du club ont à nouveau laisser carte blanche pour le recrutement. Meilleur qualitativement et quantitativement que lors de la saison qui vient de s’écouler, l’effectif version 2018-2019 devra prouver sur la glace qu’il peut enfin bousculer la hiérarchie établie dans le palmarès du hockey français.

Crédits Photo : Léandre Leber – Gazette Sports

A lire aussi >>

HOCKEY-SUR-GLACE : Spencer Edwards officiellement Gothique, Da Costa prolonge




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.