Dernier match de Régional 1 cette saison pour l’ESC Longueau. Après avoir obtenu le maintien sur le terrain, les hommes de Sébastien Leraillé affrontaient l’ASP Nesle dans un match sans enjeux pour les deux équipes. Si les longacoissiens menaient deux buts à zéro, ils ont été repris par leur adversaire.

Une bonne entame de match pour Longueau

Une dernière apparition en Régional 1 pour l’exercice 2017-2018 pour Longueau qui a joué son premier match de la saison sans pression, le maintien étant acquis. Et c’est libérés que les coéquipiers de Tassart prennent le dessus sur une équipe de Nesle avec peu de répondant. Très entreprenants, les longacoissiens se procurent des occasions dangereuses (11e, 14e). Nesle ne répondra que part une seule occasion franche mais dangereuse avec une frappe lointaine de Ben Hammadi repoussée par le gardien de Longueau dans les pieds d’un attaquant qui manque le cadre de peu (20e).

Au delà des occasions, Longueau à un ascendant dans tous les compartiments du jeu sur Nesle. Les joueurs se trouvent et combinent bien ensemble ce qui permet aux locaux de se montrer très redoutables.

Dominer n’est pas gagner

Déjà supérieurs dans le jeu, les longacoissiens vont aussi être supérieurs numériquement. Alors que Tassart part seul dans le dos de la défense, le gardien de Nesle vient à sa rencontre en dehors de sa surface. Astucieusement, l’attaquant pique son ballon au dessus de son adversaire qui met les mains pour annihiler l’occasion de but. L’arbitre va très logiquement expulser le gardien qui sera remplacé dans les cages par son capitaine Garnier (25e). Après avoir touché le poteau à la 28e, Vanpuywelde va trouver la faille a deux reprises en une minute sur des services de Tassart et Finaz (32e et 33e). Le score de 2-0 est logique aux vues de la physionomie de la première mi-temps. Néanmoins, les visiteurs réduiront l’écart dix minutes plus tard. Après un but de Tassart refusé pour hors jeu, Hattaoui I. enverra une lourde frappe dans le petit filet de Bourdet (42e). Si le but est d’abord refusé pour hors jeu par l’assistant, l’arbitre central accorde le but. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur ce score de 2-1.

La deuxième mi-temps sera l’opposée de la première. Si l’ESCL avait le contrôle du match, elle n’en est plus maître en seconde période. Pire encore, Hattaoui L. égalise pour Nesle après une très bonne contre attaque peu avant l’heure de jeu (58e, 2-2). Alors qu’on les pensait nettement en deçà de l’effectif de Sébastien Leraillé, les Neslois tiendront tête à Longueau tout au long de la seconde période pourtant en supériorité numérique. De son côté, trop imprécis, Longueau ne parviendra pas à reprendre l’avantage dans une mi temps sans véritable occasions pour les deux formations. L’arbitre siffle la fin du temps réglementaire sur ce score de 2-2 : Longueau peut nourrir des regrets tant ils avaient l’opportunité de gagner ce match.

« J’ai craint à un moment car ça peut craquer »

Interrogé sur le maintien, sur la saison et sur l’avenir, Sébastien Leraillé a donné son ressenti : « C’est une saison d’apprentissage. J’ai craint à un moment car ça peut craquer si tu ne gagnes pas les matchs charnières c’est compliqué. Je veux rendre hommage aux garçons car encore une fois ils n’ont rien laché, ils ont eu un bon état d’esprit. Ce maintien il faut le prendre humblement […] ».

Malgré tout, il n’écarte pas le possible recours de l’Amiens AC qui entraînerait la relégation du club : « c’est un droit des clubs de ne pas être content mais ça a été voté à l’Assemblée Générale l’année dernière et tout le monde était au courant de ce qu’il se passait. Aujourd’hui ça nous réussit mais peut-être que dans quelques années ça ne nous réussira pas. Après il existe des règlements,il y a la Ligue,il y a un bureau de direction après les gens prendront des décisions. Nous on va préparer la saison comme si on partait en R1. Nous on l’a gagné (le maintien) sur le terrain a travers les matchs des garçons et on a été à la bonne place au bon moment. »

Concernant la saison malgré un début de saison compliqué : « on a senti que c’était jouable quand on a commencé la bonne série à partir de Camon et qu’elle s’est arrêtée après Choisy au Bac. Après on a bien reprit. On a fait de bons matchs, on a battu Compiègne chez nous, après on a eu un coup de mou après avoir joué toutes les grosses cylindrées du championnat, on a eu du mal a ré-enclencher pour prendre des points mais on les a prit contre les bons adversaires. On a été chercher des points chez les premiers : on ne perd pas contre Chantilly, on bat Compiègne, on ne perd pas contre Amiens Nord, on fait jeu égal avec Abbeville ». Et concernant son avenir, Leraillé reste à Longueau : « J’ai prolongé, j’avais un contrat d’un an avec l’objectif de se maintenir et j’ai fais le tour des garçons : les trois quarts restent. Je veux travailler dans la continuité. On va essayer de faire une meilleure saison l’année prochaine. J’ai plus apprécié cette saison que la précédente même si l’année dernière j’avais un groupe de garçons intéressants et qu’on s’est maintenus. J’ai pu imposer mes idées, j’ai façonné cette équipe comme je voulais qu’elle joue et elle produit du jeu. »
A voir si les Longacoissiens produiront du jeu en Régional 1 ou en Régional 2. Sportivement en tout cas, Longueau a gagné son maintien sur le terrain.

 

Pierre FOURDRINIER

 

Crédit photo : Reynald Valleron




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.