L’AUC Badminton retrouve la N3 !

Après une relégation la saison passée, le club amiénois a su reprendre sa marche en avant en accédant à la N3. Malgré une équipe plus jeune, avec moins d’expérience en playoffs, les badistes de la métropole ont su gagner le dernier mixte en « or » aux alentours de 22h (Romain et Dorine) contre un rival bien connu, Arras.

Jean François BOIDIN, Président : « Je suis très fier des victoires de l’équipe ce WE car non seulement elles sont synonymes de N3 mais aussi parce qu’elles nous hissent en tête du championnat à l’issue des Play-off des Hauts de France. Après quelques saisons en N3 et une descente en pré-nationale la saison dernière l’ambition du club était de remonter rapidement et cet objectif a été atteint avec brio. Avec plus de 30 ans d’existence, 220 licenciés et une implantation dans la capitale Picarde notre club se doit d’avoir une équipe à un niveau national. Cela permet de donner à notre association une visibilité auprès du public et de tous les partenaires afin que nous puissions mettre en œuvre les autres actions du club notamment celles liées à notre politique jeunes et également celles liées au développement vers de nouveaux publics. C’est cette structuration qui nous permettra d’accueillir de nouveaux joueurs mais également d’étoffer nos équipes avec de jeunes joueurs issus de notre école de jeunes. Ville universitaire de 200 000 habitants, Amiens est une ville de badminton qui a vu se dérouler sur son sol de nombreuses manifestations importantes ces dernières années : Championnat de France UNSS et Championnat de Frances séniors (2011) Coupe d’Europe des clubs (2015) et championnat de France séniors la saison dernière. J’en profite pour remercier tous les licenciés, les bénévoles et nos partenaires publics et privés notamment Amiens Métropole, Eovi MCD et Badmania. »

Yvon CREPELLE, Capitaine : « Je suis très fier d’être le capitaine de l’équipe 1 de l’AUC badminton qui a su montrer de belles choses tout au long de la saison. L’équipe a connu des hauts et des bas cette année avec une très belle poule de prénationale où toutes les équipes ne lâchaient rien, mais l’équipe de l’AUC a su rester souder du début à la fin du championnat et aller jusqu’au bout de cette saison en accédant aux playoffs et même plus que ça, finir champion des playoffs face à 4 très belles équipes. Tout le monde le sait, les interclubs, ce n’est jamais facile à jouer, il y a toujours une pression supplémentaire aux simples tournois. Les playoffs, c’est une pression encore supplémentaire car nous n’avons quasiment pas le droit à un faux pas, mais là, nous avions en plus une équipe assez jeune qui n’avait pas encore cette expérience d’avoir participé aux playoffs. Sur toute la saison nous sentions que tout était possible, même si sur le papier vous êtes donnés favoris ce n’est jamais fait à l’avance, c’est ça la magie des interclubs et du sport en général. Vous pouvez être le plus fort sur le papier mais si vous ne jouez pas en équipe ce sera compliqué de gagner des rencontres d’interclubs. Lorsque vous avez une équipe qui ne lâche rien du début à la fin de saison, qui est soudée comme jamais et qui a son groupe de supporters qui est là à toutes les rencontres pour crier plus fort que tout le monde et qui chante son fameux « Cha la la… » tout est possible, et le club de l’AUC l’a parfaitement montré cette saison avec cette place de champion des playoffs de prénationale hauts de France pour accéder à cette fameuse Nationale 3 qui était l’objectif du club cette saison. C’est une bonne chose que l’équipe 1 monte en Nationale 3 que ce soit pour les joueurs ou le club. Pour les joueurs ça donne des objectifs différents sur la saison à venir et une motivation supplémentaire à jouer au-dessus. Pour le club, car du coup on parle un peu plus du club dans la région et surtout dans notre ville donc cela nous donne l’opportunité d’avoir des licenciés en plus, du joueur minibad au joueur senior. »

L’antre du gymanse Janvier accueillera donc la saison prochaine l’AUC Badminton en N3. Il est a parier que l’avenir est là, ou plus haut !

La rédaction




  • Laisser un commentaire