S’il reconnaissait que le maintien est quasiment acté, après le succès contre Strasbourg (3-1), Christophe Pelissier s’est très vite projeté sur les matches à venir. Quatre derniers matches que l’entraîneur de l’Amiens SC veut aborder avec gourmandise et en étant pleinement mobilisé.

Rester sous pression

« Mathématiquement, ce n’est pas fait. Maintenant, mon discours ne change pas. Il reste quatre matches, on ne peut se dire que l’on a fait le boulot, que tout est fait. Je veux maintenir mon groupe sous pression. Je n’ai jamais parlé de ce match comme une finale, j’ai toujours mis en avant le plaisir de faire les choses ensemble. Ce soir, mon plaisir est là. J’ai vu 18 mecs prendre du plaisir ensemble et communier avec son public. Ce succès est le résultat d’un collectif qui travaille ensemble et qui est dans un état de plénitude. On voit encore, ce soir, que les deux joueurs qui sortent du banc sont décisifs. On a retrouvé ce qui faisait notre force l’an dernier. Cela a été long et dur de refaire un groupe mais on a réussi à redonner les valeurs que l’on souhaitait à ce groupe. Avec 40 points, c’est extraordinaire de jouer les matches à venir. La fin de championnat pouvait nous faire trembler mais finalement elle nous excite. Ce soir, on est très heureux mais la saison n’est pas finie. En première mi-temps, on a plié mais on n’a pas rompu. On a su aller chercher ce but qui nous met en situation favorable. »

Propos recueillis par Romain PECHON

Crédits photo : Leandre Leber – GazetteSports.fr

A lire aussi >> 

FOOTBALL – Thierry Laurey : « Les Amiénois ont fait un grand match »




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.