Avec trente-sept points au compteur à sept journées du terme, l’Amiens SC fonce vers le maintien. Si comptablement rien n’est encore acquis, l’avantage pris au cours de la dernière semaine de compétition fera très certainement la différence. De quoi se montrer ambitieux sans pour autant en oublier l’essentiel : assurer définitivement le maintien en Ligue 1.

Une ambition contrôlée

Si la grande majorité de l’effectif amiénois s’accorde pour dire qu’un ultime effort est nécessaire pour assurer sa place en Ligue 1, d’autres voient déjà plus loin. Parmi eux, Prince Gouano, le capitaine amiénois, a annoncé la couleur : « On ne parle pas de maintien entre nous. On se dit juste qu’il reste six matches, six finales, où on va essayer de gratter un maximum de points possible. Il n’y a pas que le maintien, on veut toujours viser plus haut. Si on peut atteindre une place un peu plus confortable, tout le monde sera content. » Et pour cause, chaque place supplémentaire représente un différentiel loin d’être négligeable en matière de droits télévisuels. De quoi faire saliver dirigeants et joueurs et ainsi s’éviter un quelconque relâchement d’ici la fin de saison.

Sur la même longueur d’onde, Christophe Pelissier tient lui aussi un discours ambitieux même s’il tient à apporter quelques nuances, craignant notamment l’atmosphère actuelle autour du club. « Je continue à dire que les compliments sont les meilleurs des somnifères. Il faut donc garder beaucoup d’humilité et c’est le discours que j’ai tenu aux joueurs, assure-t-il. Je les ai félicités pour leur performance sur le dernier match et c’est ce que j’attends sur les six matches à venir. Il ne faut pas se dire que l’on a 37 points aujourd’hui puis attendre de voir ce que font les autres derrière. Il faut être performant et avoir la volonté de prendre le maximum de points pour terminer le plus haut possible dans ce championnat. »

Une pression limitée

Reste qu’avec huit points d’avance sur la zone rouge, Amiens a très certainement déjà acté son maintien en Ligue 1. « Personne ne s’est jamais maintenu avec 37 points, réfute Khaled Adenon. Je pense qu’il reste encore des points à aller chercher, on a fait un nouveau petit pas vers le maintien. Mais il faut encore fait le dernier pas nécessaire. » Et sur ce point, Christophe Pelissier a sa petite idée : « On dit souvent qu’il faut 42 points mais là, vu les confrontations directes et les résultats, je table sur le besoin de signer une victoire supplémentaire ». A sept journées du terme, Amiens dispose donc de sept balles de maintien. « On touche au but, reconnaît Harrison Manzala. C’est d’autant plus agréable qu’à un moment donné tout le monde nous voyait morts. »

Aujourd’hui, Amiens est plus que jamais en vie et dispose surtout d’une marge de manœuvre confortable pour s’offrir le droit de vivre une fin de saison sans pression, le tout après deux montées arrachées au forceps. « Cela fait du bien. Au début du championnat personne ne misait sur nous. Le maintien se rapproche et on peut aborder la fin de saison avec davantage de sérénité, assure Adenon. Avec une victoire on aurait quarante points, j’espère que ça suffira pour se maintenir. De toute manière, on finit la saison avec l’envie de gratter des points à chaque match. » Tel est l’état d’esprit du vestiaire amiénois, bien déterminé à clore la saison sans pression mais avec ambition.

Romain PECHON

Crédits photo : Leandre Leber – GazetteSports.fr 




  • Laisser un commentaire